Possibilités d'emploi - Processus de sélection

Fermée

Président(e), Centre de recherches pour le développement international,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif global de la ministre du Développement international et de la Francophonie consiste à diriger les efforts du Canada en vue de fournir de l’aide humanitaire visant à réduire la pauvreté et l’iniquité dans le monde.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures de la part de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) (poste à temps plein)

Centre de recherches pour le développement international

Le Centre de recherches pour le développement international, société d’État canadienne, est l’un des chefs de file à l’échelle mondiale de la production et de l’application de nouvelles connaissances visant à relever les défis auxquels font face les pays en développement. Le Centre de recherches pour le développement international a été créé en 1970 en vertu d’une loi adoptée par le Parlement du Canada et a pour mission « de lancer, d’encourager, d’appuyer et de mener des recherches sur les problèmes des régions du monde en voie de développement et sur la mise en œuvre des connaissances scientifiques, techniques et autres en vue du progrès économique et social de ces régions ».

Le Centre de recherches pour le développement international apporte son appui à des chercheurs et des institutions de pointe dans les pays en développement pour résoudre les problèmes concrets du développement, car il estime que la population de ces pays se doit de prendre l’initiative de produire des connaissances et des innovations et de les appliquer au bénéfice de ses propres concitoyens. Le Centre de recherches pour le développement international multiplie l’incidence de ses investissements en favorisant la collaboration et les échanges de connaissances entre les communautés scientifiques, universitaires, politiques et de praticiens, au Canada et dans les pays en développement.

Le président est le premier dirigeant du Centre, et il fait partie du Conseil des gouverneurs. En vertu de la Loi sur le Centre de recherches pour le développement international et du Règlement général du Centre de recherches pour le développement international, le président dirige et surveille les travaux et le personnel du Centre de recherches pour le développement international. Le président dirige le Centre dans l'accomplissement de sa mission : aider les pays en développement à trouver des solutions concrètes et durables aux problèmes sociaux, économiques et environnementaux auxquels ils sont confrontés en mettant à profit le savoir et la recherche scientifique. Le président du Centre rend compte au président du Conseil et au Conseil des gouverneurs. Le Centre de recherches pour le développement international présente un rapport au Parlement par l'entremise de la ministre du Développement international.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de recherches pour le développement international.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 5 septembre 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale : 214 900 $ à 252 800 $ (CEO-4)

Lieu de travail : Région de la capitale nationale

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la seconde langue officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

  • Un diplôme d'enseignement supérieur d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ;
  • Un doctorat d'une université reconnue dans un domaine d'études pertinent serait considéré comme un atout ;
  • Expérience dans le domaine du développement international et/ou expérience de travail dans, ou avec, les pays en développement à travers le monde ;
  • Expérience dans la direction d'une grande organisation et d'un personnel diversifié et hautement spécialisé en vue d'obtenir des résultats ;
  • Expérience de travail avec le gouvernement du Canada et un conseil des gouverneurs ou un conseil d’administration ;
  • Expérience de travail au sein de différents secteurs, y compris le secteur privé, et de l'établissement de partenariats avec ces derniers ; et
  • Expérience dans la définition des orientations stratégiques, la gestion des ressources financières et de programmes de grande ampleur, et la détermination ainsi que l'accomplissement des objectifs de rendement.

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance des questions concernant le développement durable à l'échelle mondiale, de la politique internationale du Canada et des réalités internationales contemporaines ;
  • Connaissance et compréhension des liens entre la recherche et l'innovation, les politiques et leurs répercussions ;
  • Connaissance de l’élaboration des politiques publiques du Canada et des activités gouvernementales ;
  • Connaissance des instituts de recherche et des organes de financement au Canada et à l'échelle internationale ;
  • Connaissance des pratiques exemplaires de gouvernance ministérielle et de gestion, notamment en ce qui concerne la gestion financière, des ressources humaines et du changement ;
  • Capacité à fournir une orientation stratégique et un leadership réfléchi sur les questions de recherche sur les politiques l'importance nationale ou internationale ;
  • Capacité à diriger, gérer et motiver une grande organisation et un effectif diversifié et très éduqué ;
  • Capacités supérieures d'analyse, de prise de décision et de partenariat ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Qualités personnelles

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Intégrité personnelle et professionnelle
  • Excellent jugement
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Tact et discrétion

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager dans la région de la capitale nationale ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • Vous devez être disposé(e) à voyager intensivement partout au Canada et à l'étranger.
  • Les dirigeants et les salariés d'une société d'État ou d'une personne morale de son groupe ne peuvent être des administrateurs d'une société d'État mère, exception faite du premier dirigeant de celle-ci (prévu par la loi).

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

Comme condition d'emploi, vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d’intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.