Possibilités d'emploi - Processus de sélection

Possibilité actuelle

Chef de la direction, Administration canadienne de la sûreté du transport aérien,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. Le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d’emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Chef de la direction (poste à temps plein)

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien est une société d’État dont le siège est situé à Ottawa, en Ontario.

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien est une société d’État mandataire financée par des crédits parlementaires, qui relève du Parlement par l’entremise du ministre des Transports. Elle est régit par un Conseil d’administration composé de onze membres nommés par le gouverneur en conseil, notamment des représentants de l’industrie du transport aérien et des exploitants d’aéroports.

Le mandat de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien vise quatre secteurs de la sûreté aérienne :

  • Contrôle pré-embarquement : contrôle des passagers et de leurs effets avant leur entrée dans la zone sécurisée d’une aérogare ;
  • Contrôle des bagages enregistrés : contrôle des bagages enregistrés (ou des bagages de soute) des passagers afin d’empêcher l’embarquement d’articles interdits ;
  • Contrôle des non-passagers : contrôle aléatoire des non-passagers qui ont accès aux zones réglementées dans les aéroports où le risque est plus élevé ; et
  • Carte d’identité pour les zones réglementées : programme dans le cadre duquel on utilise les données biométriques du détenteur (image de l’iris et empreintes digitales) pour permettre aux non-passagers d’accéder aux zones réglementées des aéroports.

Le chef de la direction est chargé et responsable envers le comité d’administration d’assurer le leadership organisationnel en formulant et en promouvant la vision, le mandat, les stratégies et les politiques de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien; de veiller à l’exploitation au jour le jour de l’Administration, ainsi que des programmes de sûreté du transport aérien; et d’établir un réseau de partenaires et d’intervenants afin de positionner l’Administration en tant que chef de file mondial dans la communauté de la sûreté du transport aérien.

Le chef de la direction doit s’assurer que l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien concrétise sa vision en offrant la meilleure expérience possible aux passagers et en créant une valeur ajoutée pour les Canadiens grâce à l’utilisation optimale des ressources de l’Administration. Il ou elle doit veiller à ce que les employés de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien soient engagés, dévoués et atteignent les résultats escomptés grâce au travail d’équipe et à la collaboration avec des partenaires afin de générer des améliorations et des avantages mutuels.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien.

L'examen des demandes débutera le 23 novembre 2017. Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu’à ce qu’il y ait nomination au poste. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement. Si vous avez postulé entre le 11 avril et le 8 mai 2017, vous n'avez pas besoin de présenter une nouvelle demande de candidature pour être considéré pour ce poste.

Échelle salariale : 214 900 $ - 252 800 $ (CEO-4)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formations ou d’expériences reliées au poste ;
  • Expérience à titre de chef de la direction ou de cadre supérieur dans une organisation de taille moyenne ou grande avec de multiples intervenants ;
  • Expérience de l’établissement et de l’entretien de relations multipartites productives et efficaces avec des organisations partenaires, divers intervenants et des hauts fonctionnaires ;
  • Expérience dans la prise de décision concernant des questions de nature délicate et complexe ;
  • Compétences de leadership, notamment la capacité de motiver le personnel à atteindre les objectifs de l’organisation, d’assurer la gestion des talents et de gérer le changement organisationnel ;
  • Expérience de rendre compte à un conseil d’administration serait considérée comme un atout ; et
  • De l’expérience dans le milieu du transport ou des affaires (de préférence en aviation et/ou sécurité) serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, y compris de l’industrie des transports, de préférence du transport aérien et/ou de la sûreté aérienne ;
  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président du conseil d’administration, du conseil d’administration, et du chef de la direction de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, y compris les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu’actionnaire ;
  • Connaissance de l’environnement des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel elle opère, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la technologie et de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Connaissance de la planification opérationnelle et stratégique, de la surveillance et de l’évaluation du rendement d’une entreprise ;
  • Capacité d’établir des relations de travail efficaces avec les partenaires d’affaires de la société et ses intervenants, ainsi qu’avec des hauts fonctionnaires ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes et de mener des changements organisationnels ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Bon jugement et réflexion conceptuelle/novatrice
  • Leadership
  • Impact/influence
  • Normes d’éthique rigoureuses et intégrité
  • Excellentes habiletés interpersonnelles
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous ne pouvez pas être nommé à titre d’administrateur (prévu par la loi).
  • Vous résidez ou êtes disposé(e) à déménager dans la région de la capitale nationale, ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne