Possibilités d'emploi - Processus de sélection

Fermée

Vice-président, Conseil canadien des relations industrielles,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif global de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail consiste à aider les Canadiens à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour obtenir des emplois de bonne qualité.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Vice-président (postes à temps partiel)

Conseil canadien des relations industrielles

Le Conseil canadien des relations industrielles est un tribunal quasi judiciaire, indépendant et représentatif qui est chargé d’interpréter et d’appliquer les Parties I et II du Code canadien du travail et la Partie II de la Loi sur le statut de l'artiste. Conformément à ces dispositions, le Conseil canadien des relations industrielles tient des audiences et prend des décisions. Le Code canadien du travail s’applique aux entreprises du secteur privé assujetties à la réglementation fédérale et régit l’acquisition et l’extinction des droits de négociation collective des syndicats, la gestion méthodique des négociations collectives ainsi que l’arbitrage des plaintes concernant les pratiques de travail déloyales. La Loi sur le statut de l’artiste s’applique aux artistes et aux producteurs indépendants assujettis à la compétence fédérale.

Les vice-présidents du Conseil canadien des relations industrielles sont responsables de mener et de diriger des processus de décision et de médiation qui permettent de régler de manière définitive et irréfutable les litiges en matière de relations industrielles. Ils doivent en outre contribuer à établir et à valoriser des relations industrielles efficaces dans toute entreprise qui relève de la compétence du Parlement du Canada. Pour ce faire, ils doivent interpréter et appliquer le Code canadien du travail et les autres dispositions législatives et normes pertinentes en matière de relations industrielles.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Conseil canadien des relations industrielles.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 19 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 875 $ - 1 025 $ (GCQ-6)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent, ou une combinaison acceptable d’études, de formation et d’expérience ;
  • Un diplôme universitaire en droit serait considérée comme un atout ;
  • Expérience de leadership au sein du secteur public ou privé ;
  • Expérience et expertise dans le domaine des relations industrielles (prévu par la loi) ;
  • Expérience de l’interprétation et de l’application de la législation sur le travail et l’emploi ;
  • Expérience de la médiation lors des conflits entre travailleurs et employeurs ; et
  • Expérience de rendre des décisions ou de présenter des dossiers devant un tribunal quasi judicaire serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du Code canadien du travail et de la réglementation pertinente, ainsi que des lois fédérales et provinciales connexes ;
  • Compréhension vaste et exhaustive des relations patronales-syndicales ;
  • Connaissance des pratiques et principes sous-tendant la négociation collective, la médiation et les modes alternatifs de résolution des différends ;
  • Connaissance des secteurs industriels assujettis au Code canadien du travail et du contexte dans lequel les employeurs et les syndicats fonctionnent ;
  • Connaissance des procédures et des pratiques relatives à la tenue d’une audience administrative et aux principes juridiques applicables, notamment en ce qui concerne la preuve, l’interprétation des lois et la justice naturelle ;
  • Capacité d'interpréter les dispositions des lois, règlements et autres documents pertinents dans un contexte quasi judiciaire et d'évaluer la pertinence des précédents afin de rendre des décisions justes et équitables ;
  • Capacité d'analyser un nombre important de renseignements variés et complexes, des opinions divergentes et des situations compliquées ;
  • Capacité de tenir efficacement des audiences administratives, de rendre rapidement des décisions et de prévoir leurs conséquences à court et à long terme ;
  • Capacité de communiquer efficacement, à l’oral comme à l’écrit, tel que la capacité de rédiger des décisions claires et bien réfléchies ; et
  • Capacité établir des relations de travail efficaces et de parvenir à des consensus.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Normes d’éthique élevées
  • Jugement sûr et intégrité
  • Compétences supérieures en relations interpersonnelles
  • Tact et discrétion
  • Impartialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous êtes citoyen canadien ou résident permanent du Canada, au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (prévu par la loi).
  • Vous ne devez pas occuper un autre emploi ou charge pour lequel vous êtes rémunéré(e) qui est incompatible avec l’exercice des attributions conféré par le Code canadien du travail (prévu par la loi).
  • Vous devez être prêt(e) à vous déplacer régulièrement pour assister à des audiences et diverses autres réunions dans toutes les régions du Canada.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.