Possibilités d'emploi - Processus de sélection

Possibilité actuelle

Président du conseil, Corporation commerciale canadienne,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif général du ministre du Commerce international est d’accroître les activités commerciales et d’attirer des investissements créateurs d’emplois au Canada, en mettant en œuvre l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne, en accroissant les échanges commerciaux avec les grands marchés en croissance rapide, et en approfondissant nos liens commerciaux avec les partenaires traditionnels.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président du conseil (poste à temps partiel)

Corporation commerciale canadienne

La Corporation commerciale canadienne, dont le siège social se situe à Ottawa, en Ontario, est une société d’État fédérale ayant pour principal mandat de faciliter le commerce international pour le compte de l’industrie canadienne, tout particulièrement auprès des gouvernements de pays étrangers. La Corporation commerciale canadienne peut jouer un rôle clé en faveur de la croissance économique, de la création d’emplois et de la prospérité générale de tous les Canadiens.

Le principal service de la Corporation commerciale canadienne consiste à faciliter les contrats de gouvernement à gouvernement avec les acheteurs gouvernementaux étrangers afin d’offrir les biens et services disponibles à l’exportation canadienne de manière transparente et responsable. En 2014-15, la Corporation commerciale canadienne a travaillé avec 156 exportateurs canadiens menant des activités dans 70 pays, a géré des contrats d’exportation de 2,7 milliards de dollars et a été en mesure d’offrir aux exportateurs un accès direct aux possibilités d’approvisionnement auprès de gouvernements étrangers par l’entremise de son service de passation de contrats de gouvernement à gouvernement.

Le président du conseil guide et dirige le processus de gouvernance de la Corporation commerciale canadienne, en concentrant le travail du conseil sur la mission, la vision et l’orientation stratégique de l’organisation. Outre ses responsabilités globales de gérance, le président du conseil est, d’abord et avant tout, chargé de veiller au bon fonctionnement du conseil dans son rôle d’administrateur de la Corporation. En plus d’assumer les fonctions de tout membre du conseil, le président du conseil est chargé de participer à la préparation de l’ordre du jour des réunions du conseil, de présider toutes les réunions du conseil d’administration, de faire respecter les codes de conduite qui s’appliquent au conseil et à ses membres, d’encadrer les membres du conseil, de veiller à ce qu’un processus d’évaluation du conseil et de ses comités soit en place et d’agir à titre de porte-parole (de concert avec le Président). Le président du conseil, principalement responsable de gérer l’orientation stratégique de la Corporation, travaillera à la mise en œuvre de rigoureuses politiques en matière de transparence et de responsabilité, tout en s’engageant à diversifier les secteurs clés et les marchés mondiaux.

Le président du conseil est responsable d’exercer un leadership auprès du conseil et de veiller à ce que les discussions soient ciblées et productives tout en facilitant et habilitant le conseil dans son ensemble à diriger et surveiller efficacement les activités de la Corporation. Un président du conseil efficace encourage l’orientation de l’équipe au sein du conseil en stimulant l’intérêt, la collaboration et l’engagement des membres du conseil.

Une étroite relation hiérarchique et de travail entre le président du conseil et le président de la Corporation est essentielle. Le président du conseil est chargé d’offrir du leadership et des conseils au président de la Corporation et des échanges suivis et réguliers sont nécessaires pour veiller à la gestion efficace de l’orientation stratégique de l’organisation ainsi que des questions et objectifs en matière de politique publique. Le président du conseil doit servir de point central de communication officielle avec le président et entretenir une relation positive et collaborative avec ce dernier, notamment agir à titre de conseiller en ce qui concerne les questions émergentes et les solutions de rechange. Le président du conseil a pour tâche de se tenir à jour concernant l’organisation et de déterminer à quel moment une question doit être portée à l’attention de l’ensemble du conseil ou d’un comité.

Dans une perspective extérieure, le président du conseil constitue le principal point de contact du conseil avec le ministre responsable et il est chargé de mettre à jour ce dernier sur une base régulière quant aux activités de la Corporation et à sa progression par rapport à l’énoncé des priorités et des responsabilités annuelles du ministre. La Corporation commerciale canadienne est bien placée pour permettre aux entreprises canadiennes menant des activités d’exportation mondiale de saisir les occasions qui profiteront à tous les Canadiens. La Corporation commerciale canadienne travaillera en étroite collaboration avec Affaires mondiales Canada afin de mettre en place un programme commercial progressif axé sur l’augmentation des exportations canadiennes, et ce, en aidant les entreprises canadiennes à accéder aux marchés d’approvisionnement mondiaux du secteur public et à saisir les possibilités dans une grande variété de secteurs.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de la Corporation commerciale canadienne.

Les candidats qui ont déjà soumis leur demande plus tôt cette année n'ont pas besoin de postuler à nouveau.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 24 juillet 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 310 $ - 375 $

Honoraire annuel : 8 000 $ - 9 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants: femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Expérience à titre de membre d’un conseil d’administration d’une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif, de préférence à titre de président du conseil ;
  • Expérience en application des principes de gouvernance et des pratiques exemplaires dans une culture de responsabilisation et de transparence ;
  • Expérience en gestion des relations à différents paliers de gouvernement, préférablement avec des hauts fonctionnaires ;
  • Expérience en matière de commerce international ou d’exportation ;
  • Expérience en gestion des ressources humaines et financières ; et
  • Expérience de l’approvisionnement au sein du gouvernement serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance et participation antérieure à des projets ou transactions d’exportation internationale ou commerciale ou à des questions de financement international, notamment d’importants projets multidisciplinaires et pluriannuels (y compris une compréhension des problèmes et préoccupations auxquelles sont confrontées les petites et moyennes entreprises canadiennes) ;
  • Connaissance et respect des valeurs et convictions essentielles de la Corporation commerciale canadienne et tendance avérée à mener les activités conformément à ces valeurs ;
  • Connaissance de la gestion et du financement des approvisionnements et des investissements liés aux projets d’infrastructure ;
  • Capacité de diriger efficacement un conseil concernant les questions difficiles, et ce, de manière transparente et responsable ;
  • Capacité de communiquer, d’écouter et de demander l’avis des autres ;
  • Capacité avéré dans la prise de décisions axée sur des solutions dans un conseil d’administration ;
  • Capacité de réfléchir stratégiquement en dépassant les transactions ponctuelles, comme la supervision du Plan d’entreprise ;
  • Capacité de comprendre les situations politiques complexes en portant attention aux nuances politiques ;
  • Capacité d’évaluer l’environnement de risque (commercial/mondial) ainsi que de traduire et d’intégrer ces considérations aux discussions du conseil et aux fonctions de surveillance ;
  • Capacité analytique, y compris la capacité de lire et d’évaluer des états financiers et des projets d’entreprise ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Solides compétences de leadership et d’esprit d’initiative
  • Jugement sûr
  • Orientation d’équipe
  • Excellentes habiletés interpersonnelles
  • Tact et diplomatie
  • Intégrité, responsabilité et crédibilité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Le candidat retenu doit être disposé(e) à présider toutes les réunions du conseil et doit être disposé(e) à exercer les autres fonctions qui lui sont confiées par règlement administratif ou résolution du conseil (prévu par la loi). Le conseil se réunit trimestriellement principalement à Ottawa, en Ontario, et tient au moins une réunion par année dans un endroit qui permettra aux membres du conseil d’administration de mieux se familiariser avec les activités régionales et de faciliter les contacts avec les milieux d’affaires régionaux.
  • Le président du conseil doit être disponible un maximum de 60 jours par année pour les activités du conseil et des comités et les déplacements connexes, pour les réunions supplémentaires du conseil tenues aux fins de planification stratégique ou dans des circonstances spéciales et qui peuvent parfois être nécessaires.

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne