Possibilités d'emploi - Processus de sélection

Possibilités d'emploi actuelles

Possibilités d'emploi permanentes

Possibilités d'emploi actuelles

Président(e), Commission de révision agricole du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif primordial du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire consiste à appuyer le secteur de l’agriculture de façon à permettre à ce dernier d’être un chef de file en matière de création d’emplois et d’innovation.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) (poste à temps plein)

Commission de révision agricole du Canada

La Commission de révision agricole du Canada est un organe quasi-judiciaire organisme quasi judiciaire qui donne au public la possibilité de demander l'examen de certaines décisions ou sanctions administratives imposées en vertu de diverses lois du Parlement relatives à l'agriculture et à l'agroalimentaire. La Commission s'attache principalement à examiner les avis de violation en vertu de la Loi sur les sanctions administratives pécuniaires en matière d'agriculture et d'agroalimentaire pour violation de la Loi sur la santé des animaux et de la Loi sur la protection des végétaux. Elle examine également les décisions et les avis d'autres organismes comme l'Agence des services frontaliers du Canada et l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire.

La Commission de révision agricole du Canada joue donc un rôle important en assurant l’équité et l’efficacité du régime de sanctions administratives pécuniaires. La vision de la Commission de révision agricole du Canada consiste à protéger l’intégrité de l’utilisation des sanctions administratives pécuniaires par les organismes fédéraux, pour assurer la conformité aux lois relatives à l’agriculture et l’agroalimentaire. Elle souhaite préserver l’équilibre entre les droits des Canadiens qui reçoivent ces avis de violation et les responsabilités des régulateurs fédéraux qui les imposent pour protéger la santé humaine et animale, les végétaux, ainsi que la vitalité et la durabilité de l’agriculture canadienne.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Commission de révision agricole du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 11 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale : 142 800 $ - 168 000 $ (GCQ-5)

Lieu de travail : Ottawa (Ontario)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un avocat inscrit pendant au moins dix ans au barreau d’une province ou un notaire inscrit depuis au moins dix ans à la Chambre des notaires du Québec ainsi qu’une expérience professionnelle manifeste dans le domaine de l’agriculture ou de l’agroalimentaire ;
  • Expérience de l’interprétation et de l’application de lois, de politiques et de directives gouvernementales ;
  • Expérience des relations avec le gouvernement fédéral, de préférence avec des hauts fonctionnaires, divers intervenants et le public ;
  • Expérience de la gestion au niveau de la haute direction d’un organisme du secteur privé ou public, notamment dans la gestion des ressources humaines et financières ; et
  • Expérience du fonctionnement et de la direction d’un tribunal quasi judiciaire, d’un organisme ou d’une organisation équivalente serait considérée un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance dans le domaine de l’agriculture ou de l’agroalimentaire ;
  • Connaissance des lois et des règles de procédure liées au fonctionnement et au mandat de la Commission de révision agricole du Canada, notamment la Loi sur la santé des animaux, la Loi sur la protection des végétaux, la Loi sur les sanctions administratives pécuniaires en matière d’agriculture et d’agroalimentaire et la Loi sur les produits agricoles au Canada ;
  • Connaissance des théories, des pratiques et des procédures associées à la justice administrative, particulièrement aux organismes quasi judiciaires ;
  • Connaissance du fonctionnement du gouvernement fédéral concernant notamment les principes d’une saine gestion, la reddition de comptes et la transparence ;
  • Capacité d’instaurer une vision et de faire preuve de leadership ;
  • Capacité d’analyser tous les aspects d’une affaire, d’interpréter et d’appliquer les critères appropriés dans le but de prendre en temps opportun des décisions fondées en droit qui sont justes et équitables ;
  • Capacité de tenir en temps opportun des audiences quasi judiciaires justes et efficientes ;
  • Capacité d’établir et d’entretenir des relations efficaces avec divers intervenants ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Impartialité
  • Jugement et intégrité
  • Sens élevé de l’éthique et de la justice
  • Excellent entregent
  • Tact et diplomatie

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Les membres sont nommés en raison de leurs connaissances et de leur expérience dans le domaine de l’agriculture ou de l’agroalimentaire (prévu par la loi).
  • Le/la président(e) est obligatoirement choisi parmi les avocats ou notaires inscrits respectivement, depuis au moins dix ans, au barreau d’une province ou à la Chambre des notaires du Québec (prévu par la loi).
  • Le/la président(e) de la Commission ne peut pas travailler au sein de l’administration publique fédérale (prévu par la loi).
  • Les membres ne peuvent accepter ni occuper de charge ou d’emploi incompatibles avec leurs fonctions, ni se saisir d’une affaire dans laquelle ils ont un intérêt (prévu par la loi).
  • Le/la président(e) doit résider ou être disposé(e) à déménager dans la région de la capitale nationale ou à une distance raisonnable de celle-ci.
  • La personne retenue devra accepter de voyager partout au Canada pour des audiences d’appel.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du président du Conseil du Trésor est de diriger le programme de gestion du gouvernement et de surveiller la mise en œuvre ainsi que la prestation des initiatives approuvées par le Cabinet.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Administrateur(trice) (poste à temps partiel)

Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public

L'Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public est une société d'État qui a été constituée par le Parlement en vertu de la Loi sur l'Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public pour investir les sommes transférées par le gouvernement du Canada à l'égard des régimes de retraite de la fonction publique fédérale, des Forces armées canadiennes – Force régulière et Force de réserve; et de la Gendarmerie royale du Canada. Le 31 mars 2016, l'actif net dont l'Office assumait la gestion totalisait 116,8 milliards de dollars. L'Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public, également connu, sur le plan commercial, sous le nom Investissements PSP, a pour objet de gérer les fonds qui lui sont transférés par le gouvernement du Canada dans l'intérêt des contributeurs et des bénéficiaires, et de placer son actif en vue d'un rendement maximal tout en évitant des risques de perte indus et compte tenu du financement et des principes et exigences des régimes ainsi que de l'aptitude de ceux-ci à s'acquitter de leurs obligations financières.

Les administrateurs sont tenus de consacrer beaucoup de temps consacré (au moins 35 jours par année), dont celui pour participer et se préparer à des réunions et voyager. On s'attend à ce que les administrateurs qui jouent le rôle de président du conseil d'administration ou de président d'un comité consacrent des heures de travail supplémentaires. Tous les membres du conseil d'administration doivent constamment parfaire leur compréhension de la gestion des placements et les compétences connexes, y compris en participant aux programmes d'orientation et d'éducation des directeurs. De plus amples renseignements sur les activités du conseil d'administration et ses comités, ainsi que les attentes pour les administrateurs, se trouvent dans le Rapport annuel de 2016.

De plus amples renseignements sur les activités du conseil se trouvent sur le site Web d'Investissements PSP. Les exigences prévues par la loi se trouvent dans la Loi sur l'Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public.

Les candidats doivent soumettre leur curriculum vitae d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 31 mars 2017 à Russell Reynolds Associates, par courriel à pspibboarddirector@russellreynolds.com. Votre curriculum vitae doit permettre d'établir que vous remplissez les exigences du poste. Vous pouvez y joindre une lettre d'accompagnement.

Nous remercions tous les candidats de l'intérêt qu'ils ont montré. Cependant, nous ne communiquerons qu'avec ceux qui ont été choisis pour continuer dans le cadre du processus de sélection.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Expérience en tant que premier dirigeant ou cadre supérieur ;
  • Expérience dans la direction et la gestion dans un rôle commercial ou fonctionnel dans une grande entreprise ou une entreprise complexe ;
  • Expérience de la gestion d'une entreprise avec des États-Unis et / ou des opérations internationales ;
  • Exposition aux placements ou aux marchés de capitaux serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience de la gouvernance en participant au conseil d'une entreprise respectable serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • De solides connaissances financières
  • Excellente compréhension du rôle d'un directeur
  • Connaissance générale des régimes de retraite, des investissements et de la gestion des risques
  • Capacité d'analyser et de poser des questions pertinentes au niveau stratégique
  • Capacité d'envisager les perspectives des différentes parties prenantes

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement équilibré
  • Se conformer à des normes d'éthique rigoureuses, intégrité et sens des responsabilités
  • Être conscient de l'impact des enjeux organisationnels, des politiques et des décisions de l'Office sur les intérêts et les préoccupations du public
  • Grande motivation et recherche de l'excellence

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous n'êtes pas âgée de moins de dix-huit ans.
  • Vos facultés mentales n'ont pas été jugées altérées par un tribunal, même étranger.
  • Vous n'avez pas le statut de failli.
  • qui n'est pas un employé de l'Office, ni un mandataire ou employée de Sa Majesté du chef du Canada, ni membre du Sénat ou de la Chambre des communes, ou d'une législature provinciale.
  • Vous n'êtes pas en droit de recevoir, ou s'est vu accorder, une pension de retraite au titre de la Loi sur la pension de la fonction publique, de la Loi sur la pension de retraite des Forces canadiennes ou de la Loi sur la pension de retraite de la Gendarmerie royale du Canada, ni en droit de recevoir, ou s'est vu accorder, une pension de retraite d'un type réglementaire, payable sur le Trésor et imputée à tout compte de pension de retraite ou à tout autre compte ouvert parmi les comptes du Canada ou payable sur un fonds.
  • Vous n'êtes pas employée d'un gouvernement d'un pays étranger ou de l'une de ses subdivisions politiques ou en est le mandataire.
  • Vous êtes résidente du Canada.
  • Vous devez être disposé(e) à voyager partout au Canada.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Membres, Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

La priorité absolue du ministre de la Défense nationale est de veiller à ce que les Forces armées canadiennes soient dûment préparées et dotées du matériel nécessaire pour protéger la souveraineté du Canada, défendre l'Amérique du Nord, fournir une aide en cas de désastre, mener des missions de recherche et sauvetage, appuyer les opérations de paix des Nations Unies et contribuer à la sécurité de nos alliés, y compris dans le cadre des opérations des forces alliées et coalisées à l'étranger, lorsqu'elles sont appelées à le faire.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Membres (postes à temps partiel)

Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire du Canada

La Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire du Canada est un organisme fédéral quasi judiciaire, constitué par le Parlement canadien en vertu de la Loi sur la Défense nationale. Indépendante du Ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes, elle a été créée pour examiner les plaintes concernant la police militaire et faire enquête sur ces dernières avec objectivité et équité.

Les membres de la Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire du Canada sont chargés d'examiner les plaintes concernant la conduite des membres de la police militaire dans l'exercice de leurs fonctions policières et les plaintes des membres de la police militaire au sujet d'ingérence dans leurs enquêtes, et de mener des enquêtes connexes. Ils sont aussi chargés de la préparation des rapports comportant des conclusions et des recommandations concernant ces plaintes. Les membres peuvent également être désignés par le président ou la présidente pour tenir des audiences publiques sur les plaintes, soit individuellement, soit avec d'autres membres. Le président ou la présidente peut également confier aux membres d'autres tâches liées au fonctionnement de la Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire du Canada, y compris la participation au programme de sensibilisation de la Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire du Canada, et la fonction de président ou présidente pendant les absences du ou de la titulaire.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 17 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 540 $ - 635 $ (GCQ-3)

Lieu de travail : Les bureaux de la Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire du Canada sont situés dans la région de la capitale nationale, mais les membres nommés à temps partiel peuvent faire du télétravail dans une certaine mesure à partir d'autres lieux dès lors que des dispositions appropriées pour le traitement des informations de nature délicate peuvent être mis en place. Cependant, les membres seront appelés à se rendre dans la région de la capitale nationale et ailleurs au Canada.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Posséder un diplôme d'une université reconnue dans un domaine d'études pertinent ou avoir un agencement équivalent d'études, de formation et/ou d'expérience ;
  • Expérience de la réalisation d'analyses complexes ;
  • Expérience dans au moins un des domaines suivants : opérations policières, gouvernance des services de police, surveillance des pratiques policières, droit relatif à la pratique policière, droit criminel ou droit administratif ;
  • Une expérience de la réalisation ou de la supervision des enquêtes ou des études constituerait un atout ;
  • Une expérience des enquêtes administratives ou quasi judiciaires constituerait un atout ; et
  • Une expérience de l'interprétation et de l'application des mesures législatives, des règlements et des lignes directrices constituerait un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'un examen écrit et d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance de l'application du droit criminel ;
  • Connaissance de l'éthique policière ainsi que de la surveillance civile des forces policières ;
  • Connaissance des procédures et principes associés à la conduite des enquêtes administratives et des audiences quasi judiciaires ;
  • Connaissance du mandat, du processus des plaintes et de la structure organisationnelle de la Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire, de même que connaissance de la Loi sur la défense nationale, de la Charte canadienne des droits et libertés, ainsi que d'autres lois pertinentes ;
  • Connaissance des Forces armées canadiennes, de la police militaire et du ministère de la Défense nationale, incluant de leur mandat respectif et de leur structure organisationnelle ;
  • Capacité d'analyser des renseignements et des éléments de preuve contradictoires provenant de diverses sources ;
  • Capacité à interpréter les lois, les règlements et les politiques pertinentes, et à analyser des situations complexes afin de prendre des décisions équitables et opportunes et de formuler des recommandations tout en prévoyant leurs conséquences à court et à long terme ; et
  • Capacité de rédiger des rapports quasi judiciaire complexes.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Excellentes habiletés interpersonnelles
  • Impartialité
  • Jugement sûr et excellentes compétences en matière de prise de décisions
  • Excellente aptitude à communiquer

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Les membres à temps partiel ne peuvent accepter ni occuper de charge ou d’emploi incompatible avec les fonctions qui leur sont conférées (prévu par la loi).
  • Sont inhabiles à siéger à la Commission les officiers et militaires du rang ainsi que les employés du ministère de la Défense nationale (prévu par la loi).
  • Souplesse et disponibilité nécessaires pour travailler au besoin.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président et chef de la direction, Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif global de la ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail consiste à aider les Canadiens à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour obtenir des emplois de bonne qualité.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président et chef de la direction (poste à temps plein)

Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail

Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail a été créé en 1978 à titre de ressource nationale qui recueille et diffuse les renseignements et les pratiques exemplaires en matière de santé et sécurité au travail. Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail promeut et favorise la consultation et la collaboration entre les gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux ainsi que la participation des syndicats, des employeurs et d’autres intervenants à l’établissement et au maintien de normes élevées et d’initiatives de santé et de sécurité au travail dans le contexte canadien. Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail est géré par un conseil tripartite réunissant des représentants des syndicats, des entreprises et des gouvernements. Le Conseil des gouverneurs veille à ce que le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail demeure une source d’information fiable pour les employeurs, les travailleurs et les gouvernements. Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail mène ses activités à titre d’établissement public et doit rendre compte au Parlement par l’entremise de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail.

Le rôle du président consiste à promouvoir le droit fondamental des Canadiens à un milieu de travail sain et sécuritaire, à gérer et à diriger efficacement l’institution et à collaborer étroitement avec le Conseil des gouverneurs à l’établissement d’objectifs stratégiques et à leur réalisation. Le président agit également à titre de premier dirigeant de l’organisation. Dans cette fonction, il s’occupe de la supervision et de la direction des employés du Centre et de leurs travaux, et est également le président du conseil de direction.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 17 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale : 129 500 $ - 152 300 $ (GC-5)

Lieu de travail : Hamilton, Ontario

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Grade obtenu d'une université reconnue dans un domaine d'études connexe ou une combinaison équivalente d'études, de formation professionnelle et d'expérience dans une ou plusieurs disciplines pertinentes du domaine de la santé et de la sécurité au travail ;
  • Diplôme d'études supérieures dans une discipline pertinente sera un atout ;
  • Expérience du leadership et de la gestion au niveau de la haute direction d'une organisation du secteur privé ou public, notamment la gestion du changement et des ressources humaines et financières ;
  • Expérience de la collaboration et/ou la reddition de comptes avec des cadres supérieurs issus des gouvernements fédéraux, provinciaux et/ou territoriaux, et de la présentation de rapports à ces derniers ;
  • Expérience de l'établissement et du maintien de relations fructueuses avec des organisations non gouvernementales et des intervenants ; et
  • Expérience de la détermination, de l'élaboration et de la promotion de nouvelles activités génératrices de revenus ou de nouveaux secteurs d'activités en recouvrement des coûts.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance des lois, des normes, des politiques et des pratiques exemplaires nationales et internationales en matière de santé et de sécurité au travail ;
  • Connaissance du mandat et du rôle du Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail ;
  • Connaissance de la structure du gouvernement fédéral ainsi que de l'environnement de politique publique et des processus connexes ;
  • Capacité d'assurer un leadership organisationnel intellectuel et stratégique afin d'aider une institution à élaborer et à promouvoir sa vision et de définir ses objectifs et ses stratégies ;
  • Capacité d'établir et de mettre sur pied des équipes, et de diriger une organisation, ses intervenants et toute autre organisation importante pour promouvoir la santé et la sécurité au travail au Canada ;
  • Excellente capacité de communication, à l'oral et à l'écrit, en plus d'une habileté à gérer les communications avec les différents intervenants et avec les médias ; et
  • Capacité d'assurer un leadership et de fournir une orientation stratégique dans le domaine des technologies de l'information actuelles et émergentes.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Sens de l’éthique élevé
  • Équité et impartialité
  • Excellentes habiletés interpersonnelles
  • Tact et discrétion

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager à Hamilton, Ontario ou à une distance raisonnable de celle-ci.
  • Vous devez être disposé(e) à voyager partout au Canada et à l'étranger afin de mener et de participer à des réunions avec divers intervenants.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Vice-président, Conseil canadien des relations industrielles,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif global de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail consiste à aider les Canadiens à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour obtenir des emplois de bonne qualité.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Vice-président (postes à temps partiel)

Conseil canadien des relations industrielles

Le Conseil canadien des relations industrielles est un tribunal quasi judiciaire, indépendant et représentatif qui est chargé d’interpréter et d’appliquer les Parties I et II du Code canadien du travail et la Partie II de la Loi sur le statut de l'artiste. Conformément à ces dispositions, le Conseil canadien des relations industrielles tient des audiences et prend des décisions. Le Code canadien du travail s’applique aux entreprises du secteur privé assujetties à la réglementation fédérale et régit l’acquisition et l’extinction des droits de négociation collective des syndicats, la gestion méthodique des négociations collectives ainsi que l’arbitrage des plaintes concernant les pratiques de travail déloyales. La Loi sur le statut de l’artiste s’applique aux artistes et aux producteurs indépendants assujettis à la compétence fédérale.

Les vice-présidents du Conseil canadien des relations industrielles sont responsables de mener et de diriger des processus de décision et de médiation qui permettent de régler de manière définitive et irréfutable les litiges en matière de relations industrielles. Ils doivent en outre contribuer à établir et à valoriser des relations industrielles efficaces dans toute entreprise qui relève de la compétence du Parlement du Canada. Pour ce faire, ils doivent interpréter et appliquer le Code canadien du travail et les autres dispositions législatives et normes pertinentes en matière de relations industrielles.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Conseil canadien des relations industrielles.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 17 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 875 $ - 1 025 $ (GCQ-6)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent, ou une combinaison acceptable d’études, de formation et d’expérience ;
  • Un diplôme universitaire en droit serait considérée comme un atout ;
  • Expérience de leadership au sein du secteur public ou privé ;
  • Expérience et expertise dans le domaine des relations industrielles (prévu par la loi) ;
  • Expérience de l’interprétation et de l’application de la législation sur le travail et l’emploi ;
  • Expérience de la médiation lors des conflits entre travailleurs et employeurs ; et
  • Expérience de rendre des décisions ou de présenter des dossiers devant un tribunal quasi judicaire serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du Code canadien du travail et de la réglementation pertinente, ainsi que des lois fédérales et provinciales connexes ;
  • Compréhension vaste et exhaustive des relations patronales-syndicales ;
  • Connaissance des pratiques et principes sous-tendant la négociation collective, la médiation et les modes alternatifs de résolution des différends ;
  • Connaissance des secteurs industriels assujettis au Code canadien du travail et du contexte dans lequel les employeurs et les syndicats fonctionnent ;
  • Connaissance des procédures et des pratiques relatives à la tenue d’une audience administrative et aux principes juridiques applicables, notamment en ce qui concerne la preuve, l’interprétation des lois et la justice naturelle ;
  • Capacité d'interpréter les dispositions des lois, règlements et autres documents pertinents dans un contexte quasi judiciaire et d'évaluer la pertinence des précédents afin de rendre des décisions justes et équitables ;
  • Capacité d'analyser un nombre important de renseignements variés et complexes, des opinions divergentes et des situations compliquées ;
  • Capacité de tenir efficacement des audiences administratives, de rendre rapidement des décisions et de prévoir leurs conséquences à court et à long terme ;
  • Capacité de communiquer efficacement, à l’oral comme à l’écrit, tel que la capacité de rédiger des décisions claires et bien réfléchies ; et
  • Capacité établir des relations de travail efficaces et de parvenir à des consensus.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Normes d’éthique élevées
  • Jugement sûr et intégrité
  • Compétences supérieures en relations interpersonnelles
  • Tact et discrétion
  • Impartialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous êtes citoyen canadien ou résident permanent du Canada, au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (prévu par la loi).
  • Vous ne devez pas occuper un autre emploi ou charge pour lequel vous êtes rémunéré(e) qui est incompatible avec l’exercice des attributions conféré par le Code canadien du travail (prévu par la loi).
  • Vous devez être prêt(e) à vous déplacer régulièrement pour assister à des audiences et diverses autres réunions dans toutes les régions du Canada.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Société canadienne d'hypothèques et de logement,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social est d'accroître la sécurité économique et sociale des Canadiens.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Société canadienne d'hypothèques et de logement

La Société canadienne d'hypothèques et de logement est une société d'État qui relève du Parlement du Canada, par l'intermédiaire du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social. En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, elle contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, elle vient en aide aux Canadiens dans le besoin et elle fournit des résultats de recherches et des conseils objectifs aux gouvernements canadiens, aux consommateurs et au secteur de l'habitation. La Société canadienne d'hypothèques et de logement exerce ses activités en s'appuyant sur trois principes fondamentaux : gestion prudente des risques, solide gouvernance d'entreprise et transparence.

Le Conseil d'administration est responsable de la gestion des affaires et de la conduite des activités de la Société conformément à la Loi sur la Société canadienne d'hypothèques et de logement, à la Loi sur la gestion des finances publiques et à la Loi nationale sur l'habitation. Aux termes de la Loi sur la Société canadienne d'hypothèques et de logement, c'est au Conseil d'administration que revient le rôle de gérance de la Société. Le Conseil se compose d'un président, du président et premier dirigeant, du sous-ministre du ministre responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, du sous-ministre des Finances et de huit autres membres.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 11 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 470 $ - 555 $

Honoraire annuel : 6 100 $ - 7 200 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent (un diplôme en commerce, en comptabilité, en droit ou en économie ou un titre comptable professionnel serait considéré comme un atout) ou une combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation liée à l'emploi et d'expérience ; et
  • Sens des affaires; connaissances et expérience en finances.

De plus, les postes disponibles exigent de l'expérience dans au moins un des domaines suivants (lettrés), ainsi que la satisfaction d'un ou de plusieurs des critères (numérotés) dans les domaines. Veuillez préciser, dans la description de vos qualifications, le ou les domaines dans lesquels vous avez de l'expérience ainsi que les critères auxquels vous satisfaites.

  1. Gestion des risques
    1. Expérience dans l'identification des principaux risques pour les grandes organisations financières et l'adoption de systèmes de gestion appropriés ; et/ou
    2. Expérience, à titre de dirigeant, dans la gouvernance d'organisations complexes, y compris la gestion des risques, du cadre de contrôle de gestion et des contrôles financiers internes.
  2. Direction
    1. Expérience dans un poste de direction dans le secteur de l'habitation ; et/ou
    2. Expérience comme cadre supérieur dans une grande institution financière ; et/ou
    3. Expérience de la politique publique dans un poste de haut niveau.
  3. Logement social/abordable
    1. Expérience de l'élaboration, de la conception et/ou de l'administration de programmes de logement social ou de logement abordable ; et/ou
    2. Expérience de la conception, de la gestion et/ou de l'exploitation d'ensembles de logements sociaux ou de logements abordables.
  4. Recherche sur le logement et politiques de logement
    1. Expérience de la conception et/ou de l'élaboration de politiques, de programmes et de stratégies visant à répondre aux besoins en matière de logement ; et/ou
    2. Expérience de la conception et/ou de l'élaboration de politiques, de programmes et de stratégies de financement de l'habitation.
  5. Sciences sociales et appliquées
    1. Expérience dans le domaine des sciences sociales (sociologie, travail social, économie et science politique) ; et/ou
    2. Expérience dans le domaine des sciences appliquées (urbanisme, architecture, ingénierie et construction).
  6. Information et technologie
    1. Expérience en tant que dirigeant d'un vaste programme de transformation technologique ; et/ou
    2. Expérience dans l'établissement de stratégies de technologies de l'information permettant d'atteindre les objectifs de l'entreprise, dans le développement et la gestion d'applications et de logiciels.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités de la Société canadienne d'hypothèques et de logement et connaissance des rôles et responsabilités du conseil d'administration d'une organisation dont la taille et la complexité sont semblables à celles de la Société canadienne d'hypothèques et de logement ;
  • Connaissance des principes rigoureux de gouvernance et des pratiques exemplaires actuelles en matière de gouvernance d'entreprise, y compris l'évaluation du rendement des cadres ;
  • Capacité, à titre de membre d'un conseil d'administration, de prendre part à des débats et à des discussions, ainsi que de comprendre et de surveiller efficacement le rendement global;
  • Capacité de réflexion stratégique.; et
  • Compétences supérieures en communication écrite et orale, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles est préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Normes d'éthique élevées
  • Jugement sûr
  • Solides aptitudes pour les relations interpersonnelles
  • Discrétion

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Pour exercer la charge d'administrateur choisi à l'extérieur de l'administration publique fédérale, il faut remplir les conditions suivantes (prévu par la loi) :
    • ne pas relever d'un établissement de crédit, à titre d'administrateur, de dirigeant ou d'employé ;
    • être soit citoyen canadien, soit sujet britannique résidant habituellement au Canada ; ou
    • ne pas occuper un emploi au sein d'une administration publique, fédérale ou provinciale, ou un poste rémunéré avec des fonds publics, étant entendu que cela n'exclut pas la prestation de services temporaires au gouvernement du Canada ou d'une province.
  • L'administrateur choisi à l'extérieur de l'administration publique fédérale, qui est actionnaire d'un établissement de crédit au moment de sa nomination doit se dessaisir de ses actions dans les trois mois qui suivent; il ne peut avoir par la suite, tant que dure son mandat, de droit ou d'intérêt direct ou indirect dans un tel établissement, à titre d'actionnaire (prévu par la loi).
  • Vous devez être prêt(e) à voyager au Canada pour assister aux réunions du Conseil d'administration, qui se réunit habituellement cinq ou six fois par année.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous Formulaires et documents de référence.

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs(trices), Société d'assurance-dépôts du Canada,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif primordial du ministre des Finances consiste à utiliser les outils fiscaux et de budgétisation qui sont à la disposition du gouvernement afin de mettre en œuvre son Bon plan pour renforcer la classe moyenne.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateur(trices) (postes à temps partiel)

Société d’assurance-dépôts du Canada

La Société d’assurance-dépôts du Canada est une société d’État fédérale qui consiste à fournir une assurance contre risques de perte totale ou partielle des dépôts et qui contribue à encourager la stabilité du système financier canadien. La Société protège les dépôts confiés aux institutions financières membres. Elle est financée au moyen des primes versées sur 739 milliards de dollars de dépôts assurés répartis entre ses 80 institutions membres, au nombre desquelles figurent toutes les grandes banques et sociétés de fiducie.

Le conseil est responsable de l’administration des affaires de la Société et détient tous les pouvoirs nécessaires à la gouvernance de la Société, y compris celui de prendre des règlements administratifs. Il examine et approuve chaque année les stratégies d’entreprise qui sous-tendent la réalisation du mandat statutaire de la Société d’assurance-dépôts du Canada. Les membres du conseil d’administration de la Société sont tenus d’agir dans le meilleur intérêt de la Société.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Société d’assurance-dépôts du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 17 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 360 $ - 420 $

Honoraire annuel : 4600 $ - 5400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent, ou une combinaison acceptable d’études ou d’expérience reliées au poste ;
  • Expérience à titre de membre d’un conseil d’administration ou de cadre supérieur d’une organisation du secteur public et/ou privé ;
  • Expérience professionnelle attestant que vous possédez un excellent sens des affaires, du discernement et un solide jugement ;
  • Expérience dans au moins un des domaines suivants : droit; comptabilité; fiscalité; secteur des services financiers (par ex. prise de dépôts, marchés financiers, assurance, gestion d’actifs); technologies de l’information/fintech; réglementation/conformité; gestion de crise/logistique; gestion des risques; fusions et acquisitions/restructuration de sociétés/insolvabilité; gestion des talents ; communications/relations avec le public ou les investisseurs ; et
  • Expérience en lien avec les services financiers, les institutions de dépôt de préférence, serait considérée un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités de la Société d’assurance-dépôts du Canada et de son cadre législatif, dont la Loi sur la Société d’assurance-dépôts du Canada ;
  • Connaissance des enjeux actuelles liées au secteur financier au Canada et à l’étranger, et des questions de politique publique liées au mandat de la Société ;
  • Connaissances dans au moins un des domaines suivants : droit; comptabilité; fiscalité; secteur des services financiers (par ex. prise de dépôts, marchés financiers, assurance, gestion d’actifs); technologies de l’information/fintech; réglementation/conformité; gestion de crise/logistique; gestion des risques; fusions et acquisitions/restructuration de sociétés/insolvabilité; gestion des talents ; communications/relations avec le public ou les investisseurs ;
  • Capacité d’anticiper les problèmes émergents et leur incidence sur la Société et ses intervenants ; et
  • Capacité à exercer un jugement indépendant dans les délibérations et la prise de décisions.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Bon jugement
  • Normes d’éthique élevées et intégrité
  • Excellentes capacités en relations interpersonnelles
  • Initiative
  • Diplomatie
  • Volonté de se perfectionner

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous ne pouvez pas occuper un emploi au sein de l’administration publique fédérale ou un poste rémunéré avec des fonds publics (prévu par la loi).
  • Vous ne pouvez pas est membre du Sénat ou de la Chambre des communes, ou d’une législature provinciale (prévu par la loi).
  • Vous ne pouvez pas être administrateur, dirigeant ou employé d’une institution fédérale ou provinciale ou d’une société coopérative de crédit locale (prévu par la loi).

Il est attendu d’un administrateur qu’il prenne part :

  • en personne, aux réunions régulières du conseil d’administration à Ottawa et ailleurs au Canada (environ six par an, mais parfois plus) ;
  • en personne, aux réunions régulières des comités du conseil à Ottawa, s’il y a lieu (environ quatre par an) ;
  • à des téléconférences, au besoin ; et
  • à des programmes annuels de formation offerts.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Le Code régissant les conflits d’intérêts de la SADC impose certaines restrictions quant à l’intérêt qu’un administrateur de la SADC peut avoir à titre d’actionnaire d’une institution membre; une copie est disponible sur demande.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président du Conseil, Société d'assurance-dépôts du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif primordial du ministre des Finances consiste à utiliser les outils fiscaux et de budgétisation qui sont à la disposition du gouvernement afin de mettre en œuvre son Bon plan pour renforcer la classe moyenne.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) du Conseil (poste à temps partiel)

Société d’assurance-dépôts du Canada

La Société d’assurance-dépôts du Canada est une société d’État fédérale qui consiste à fournir une assurance contre risques de perte totale ou partielle des dépôts et qui contribue à encourager la stabilité du système financier canadien. La Société protège les dépôts confiés aux institutions financières membres. Elle est financée au moyen des primes versées sur 739 milliards de dollars de dépôts assurés répartis entre ses 80 institutions membres, au nombre desquelles figurent toutes les grandes banques et sociétés de fiducie.

Le président est chargé principalement du fonctionnement efficace du conseil. Travaillant en étroite collaboration avec le président et premier dirigeant, le/la président(e) du conseil se consacre à la protection des déposants tout en cherchant à réduire au minimum les risques de perte pour la Société; il veille à établir des relations efficaces avec le ministre des Finances, le Parlement, les autres intervenants et le public et il prodigue des conseils et des avis au besoin. Le titulaire de ce poste doit faire face à la pression découlant de l’obligation d’assurer la saine gouvernance d’une société d’État en soupesant les considérations liées aux politiques publiques et aux questions commerciales dans un cadre décisionnel complexe et souple.

Le Conseil se réunit généralement quatre à six fois par année, ou plus, selon les besoins.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Société d’assurance-dépôts du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 17 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 850 $ - 1 000 $

Honoraire annuel : 40 000 $ - 50 000 $

Lieu de travail : Ottawa (Ontario)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formations reliées au poste et/ou d’expérience ;
  • Expérience à titre de membre d’un conseil d’administration d’une organisation du secteur public et/ou privé, de préférence à titre de président(e) ;
  • Expérience dans la gestion des ressources humaines et financières au niveau des cadres supérieurs ;
  • Expérience de travail avec le gouvernement, de préférence avec des hauts fonctionnaires ;
  • Expérience en développement et dans le maintien de relations de travail efficaces avec des intervenants clés ;
  • Expérience de la mise en œuvre des principes modernes de gouvernance organisationnelle et des pratiques exemplaires ; et
  • Expérience relative aux services financiers, de préférence avec des institutions de dépôts, serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités de la Société d’assurance-dépôts du Canada et de son cadre législatif, y compris la Loi sur la Société d’assurance-dépôts du Canada et la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance des questions actuelles liées au secteur financier au Canada et à l’étranger, y compris les nouveaux risques et les défis stratégiques avec lesquels les fournisseurs de services financiers sont aux prises ;
  • Connaissance des attentes du gouvernement fédéral en matière de responsabilisation et de reddition de comptes, des milieux de politiques publiques, des processus et des pratiques exemplaires ;
  • Capacité d’établir et d’entretenir des relations de travail efficaces avec le ministre des Finances et son cabinet, le sous-ministre des Finances, les partenaires et les intervenants de la Société d’État ;
  • Capacité d’anticiper les problèmes émergents et d’élaborer des stratégies permettant au conseil d’administration de saisir les occasions qui se présentent et de résoudre les problèmes qui surviennent ; et
  • Capacité de favoriser le débat et la discussion entre les membres du conseil d’administration, d’établir un consensus et de gérer les conflits.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Bon jugement
  • Normes d’éthique élevées et intégrité
  • Excellentes capacités en relations interpersonnelles
  • Initiative
  • Diplomatie

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être un citoyen canadien résidant habituellement au Canada (prévu par la loi).
  • Vous devez être une personne compétente en matière financière (prévu par la loi).
  • Vous ne pouvez pas être membre du Sénat ou de la Chambre des communes, ni un député d'une législature provinciale (prévu par la loi).
  • Vous ne pouvez pas être un administrateur, un dirigeant ou un employé d'une institution fédérale ou provinciale ou une société de crédit coopérative locale (prévu par la loi).

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Le Code régissant les conflits d’intérêts de la SADC impose certaines restrictions quant à l’intérêt qu’un administrateur de la SADC peut avoir à titre d’actionnaire d’une institution membre; une copie est disponible sur demande.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Vice-président adjoint et commissaire, Commission de l'immigration et du statut de réfugié

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif global du ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté consiste à continuer d'accueillir ceux et celles qui veulent contribuer au succès de notre pays.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Vice-président(e) adjoint(e) (postes à temps plein)

Commission de l'immigration et du statut de réfugié

La Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada est un tribunal administratif indépendant. La Commission procède à l'instruction des demandes d'asile et des appels en matière de réfugié et d'immigration, et elle effectue des enquêtes et des contrôles des motifs de détention.

En qualité de décideurs indépendants, les commissaires de la Section d'appel de l'immigration et de la Section d'appel des réfugiés passent en revue un très grand nombre de documents, mènent des procédures y compris des audiences, et rendent des décisions sur les cas d'appels en matière d'immigration et d'asile.

Le vice-président adjoint est à la fois un commissaire et le décideur principal au sein du bureau régional d'une section. Il gère le travail de la section, notamment le travail et le rendement des commissaires, tout en respectant l'indépendance décisionnelle de ces derniers. Il administre un système décisionnel qui a ses propres exigences en matière de qualité, d'efficacité, d'uniformité, de transparence et d'accessibilité aux citoyens, aux résidents permanents et aux demandeurs d'asile. À titre de décideur principal, le vice-président adjoint dirige par l'exemple l'instruction des appels. Il assure la gestion efficace des cas de la section et travaille en collaboration avec le greffier pour veiller à ce que la section gère sa charge de travail de manière simple, rapide et équitable, en attribuant les ressources et les tâches en fonction de la complexité des cas.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organis me et ses activités sur le site Web de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 31 mars 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale : de 124 300 $ à 146 200 $ (GCQ-4)

Lieux de travail : Ottawa (Ontario), Montréal (Québec), et Toronto (Ontario)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue, ou une combinaison acceptable d'études, de formation et/ou d'expérience liée aux fonctions du poste ;
  • Expérience récente dans l'interprétation ou dans l'application des lois et des règlements, ainsi que dans la collecte d'information complexe afin de préparer des décisions écrites ;
  • Compétences en informatique, plus particulièrement, dans utilisation des logiciels de traitement de texte ;
  • Expérience de la gestion au niveau de la direction d'une organisation du secteur public ou privé, notamment de la gestion de ressources humaines, serait considérée comme un atout ;
  • Expérience à titre de décideur au sein d'un tribunal administratif serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience de l'application des dispositions de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés dans des affaires qui relèvent de la Section d'appel de l'immigration ou de la Section d'appel des réfugiés, ou de l'application de la Convention des Nations Unies relative au statut des réfugiés seraient considérées comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du rôle et du mandat de la Commission ;
  • Connaissance des principes juridiques et administratifs qui orientent la gestion d'un tribunal administratif indépendant et de ses commissaires ;
  • Connaissance des principes liés à la gestion des cas au sein d'un tribunal administratif ;
  • Excellentes habiletés en relations interpersonnelles et en communication ;
  • Capacité de maintenir un haut niveau de fonctionnement ; et
  • Compétences en gestion du temps.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable. Certains postes exigent une aisance à s'exprimer en français ou en anglais, et certains postes exigent des compétences en français et en anglais.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Impartialité
  • Jugement sûr
  • Tact et discrétion
  • Sensibilité aux questions multiculturelles et de genre

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous ne détenez ni n'acceptez de charge ou d'emploi — ni n'exercez d'activité — incompatibles avec vos fonctions, telles que définies dans la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés (prévu par la loi).
  • Si vous êtes nommé(e) à temps plein, vous devez vous consacrer exclusivement à l'exécution des fonctions qui vous sont conférées par la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés (prévu par la loi).
  • Vous devez résider ou êtes disposé(e) à déménager à Ottawa, Montréal ou Toronto, ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • Vous devez être disposé(e) à voyager partout au Canada.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidat(e)s qualifié(e)s pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables. Les candidatures retenues seront admissibles à une nomination pendant une période de deux ans suivant la date de réception d'un avis écrit.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président du Conseil, Agence du revenu du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif primordial de la ministre du Revenu national est de rendre l’Agence du revenu du Canada plus juste et plus utile et de faciliter l’accès à ses services.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président du Conseil (poste à temps partiel)

Agence du revenu du Canada

L’Agence du revenu du Canada est une grande organisation complexe qui influe chaque jour la vie des Canadiens. Elle a pour mission d’administrer les programmes fiscaux, de prestations et autres, et d’assurer l’observation fiscale pour le compte de gouvernements dans l’ensemble du Canada, de façon à contribuer au bien-être économique et social continu des Canadiens. L’Agence du revenu du Canada a un effectif d’environ 40 000 employés dans l’ensemble du Canada et dispose d’un budget annuel de plus de 4 milliards de dollars. L’Agence a traité 485 milliards de dollars en impôts et droits en 2015-16, et a versé 28.6 milliards de dollars en paiements de prestations à 12.8 millions de prestataires. La structure de gouvernance de l’Agence du revenu du Canada comprend une ministre, un commissaire du revenu, et un conseil de direction tel qu’il est énoncé dans la Loi sur l’Agence du revenu du Canada.

Le Conseil de direction a été mis sur pied en 1999 afin d’appuyer l’Agence du revenu du Canada dans la réalisation de sa mission et de son mandat. Il est composé de 15 membres nommés, y compris le président et le commissaire du revenu. Le Conseil fournit une orientation stratégique et assure la surveillance de l’organisation et de l’administration de l’Agence du revenu du Canada, ainsi que de la gestion de ses ressources, de ses services, de ses biens, de son personnel et de ses contrats. On s’attend à ce que le Conseil donne à l’Agence une orientation stratégique axée vers l’avenir et qu’il favorise une saine gestion et prestation de services.

Le rôle du président du Conseil consiste à optimiser l’efficacité du Conseil. Pour ce faire, le président dirige la gestion des affaires du Conseil et veille au respect du mandat et des responsabilités du Conseil prévus par la loi, en faisant preuve d’une transparence absolue et en appliquant de saines pratiques de gouvernance. Il revient au président de guider le Conseil quant au respect de son mandat et de convoquer et de présider les réunions du Conseil.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Agence du revenu du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 5 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 565 $ - 665 $

Honoraire annuel : 14 500 $ - 17 100 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent; ou combinaison acceptable d’études, de formation et/ou d’expérience ;
  • Formation en gouvernance de conseil serait considérée comme un atout ;
  • Expérience acquise à un poste de cadre supérieur liée à la gestion efficace de grandes organisations afin de repérer des problèmes, d’élaborer et d’examiner des stratégies, et de maintenir la responsabilisation ;
  • Expérience liée au renforcement des capacités et à la planification de la relève d’un conseil ;
  • Expérience relative à la gouvernance d’entreprise, y compris la coordination des comités et la sélection de leurs membres ; et
  • Expérience liée à la gestion d’un grand fournisseur de services ou d’une importante organisation relative à la technologie de l’information serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance des rôles et des responsabilités du président et du Conseil de direction de l’Agence du revenu du Canada ;
  • Connaissance du mandat de l’Agence du revenu du Canada et du cadre législatif qui régit ses activités ;
  • Connaissance des pratiques exemplaires courantes en matière de gouvernance d’entreprise ;
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Compétences démontrées en leadership et en prise de décision et capacités organisationnelles visant à s’assurer que les réunions du Conseil se déroulent d’une façon efficiente, efficace et ciblée ;
  • Capacité à prévoir les problèmes émergents et élaborer des stratégies en vue de permettre au Conseil de direction et à l’Agence du revenu du Canada de saisir les occasions et résoudre les problèmes ;
  • Capacité à favoriser les débats et les discussions entre les membres du Conseil, à favoriser le consensus et à gérer les conflits, le cas échéant ; et
  • Capacité à bâtir des relations constructives et à faciliter l’échange de renseignements et un dialogue constructif entre les membres du Conseil, les membres de la haute direction de l’Agence du revenu du Canada, la ministre du Revenu national, le commissaire du revenu, et les partenaires et les intervenants de l’Agence du revenu du Canada.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Jugement sûr, tact et discrétion
  • Excellentes habiletés interpersonnelles
  • Initiative
  • Esprit d’équipe et bâtisseur de consensus

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être un citoyen canadien ou un résident permanent aux termes du paragraphe 2(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (prévu par la loi).
  • Vous ne pouvez pas être un membre du Sénat ou de la Chambre des communes, ni d’une législature provinciale ou territoriale lors de votre nomination (prévu par la loi).
  • Vous ne pouvez pas être un employé à temps plein au sein de l’administration publique fédérale ou au sein de la fonction publique d’une province ou d’un territoire lors de votre nomination (prévu par la loi).
  • Vous devez être prêt(e) à vous déplacer pour participer aux réunions du Conseil, lesquelles sont habituellement tenues à Ottawa (Ontario).

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Vice-président(e), Commission civile d'examen et de traitement des plaintes relatives à la Gendarmerie royale du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

La responsabilité principale du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile est de diriger le travail du gouvernement pour que les Canadiens et Canadiennes demeurent en sécurité et que leurs droits et libertés au sein d’une société démocratique ouverte et accueillante soient protégés.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Vice-président(e) (poste à temps partiel)

Commission civile d’examen et de traitement des plaintes relatives à la Gendarmerie royale du Canada

La Commission civile d’examen et de traitement des plaintes relatives à la Gendarmerie royale du Canada est un organisme indépendant qui renforce la responsabilisation de la Gendarmerie royale du Canada du fait qu’il assure un examen civil des activités de la Gendarmerie royale du Canada et de la conduite des membres. Le mandat de la Commission civile d’examen et de traitement des plaintes est de recevoir les plaintes du public au sujet de la conduite des membres de la Gendarmerie royale du Canada, d’effectuer des examens lorsque les plaignants ne sont pas satisfaits du traitement de leurs plaintes par la Gendarmerie royale du Canada, de mener des enquêtes sur la conduite de la Gendarmerie royale du Canada dans l’intérêt public, de rendre compte des conclusions et de faire des recommandations.

Le/la vice-président(e) de la Commission civile d’examen et de traitement des plaintes relatives à la Gendarmerie royale du Canada peut, en cas d’absence ou d’incapacité du / de la président(e), exercer les pouvoirs et fonctions de ce dernier. De plus, le/la vice-président(e) appuie le/la président(e) dans son rôle de dirigeant d’un organe d’examen civil indépendant, qui a pour mandat d’examiner les plaintes du public, de mener des enquêtes, de tenir des audiences et d’examiner des activités précises de la Gendarmerie royale du Canada, à la demande du président, pour s’assurer qu’elles ont été effectuées conformément aux lois, aux règlements, aux directives ministérielles, aux politiques, aux procédures et aux lignes directrices.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Commission civile d’examen et de traitement des plaintes relatives à la Gendarmerie royale du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 11 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 625 $ - 730 $ (GCQ-4)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Un diplôme en droit serait considéré comme un atout ;
  • Expérience de la gestion au niveau de la haute direction dans une organisation du secteur public ou privé, notamment de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience de l’élaboration de politiques, de normes de rendement et de procédures opérationnelles ;
  • Expérience de la réalisation d’enquêtes et d’examens ou de la tenue d’audiences, et de la formulation de constatations et de recommandations ;
  • Expérience du domaine policier, de l’application de la loi ou de la justice pénale serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience du fonctionnement et de la direction d’un tribunal d’arbitrage, d’un organisme ou d’une entité équivalente serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités de la Commission, ainsi que de la Loi sur la Gendarmerie royale du Canada et du Règlement de la Gendarmerie royale du Canada ;
  • Connaissance du fonctionnement du gouvernement fédéral, notamment des activités liées aux principes d’une saine gestion, à la production de rapports stratégiques, à la responsabilisation et à la transparence ;
  • Compréhension des responsabilités liées à la direction, à la gestion et à la tenue d’audiences d’arbitrage ;
  • Connaissance du système de justice pénale canadien, ainsi que de l’administration, des opérations et des procédures policières ;
  • Connaissance du droit administratif et des principes de justice naturelle, ainsi que des règles et des pratiques en vigueur dans les tribunaux d’arbitrage du Canada ;
  • Connaissance de l’application et de l’interprétation du droit criminel et de la législation sur les droits de la personne serait considérée comme un atout ;
  • Capacité d’établir la vision ministérielle, d’exercer un leadership et de donner l’orientation stratégique nécessaire pour la réalisation du mandat et des objectifs de la Commission ;
  • Compétences de gestion solides afin de motiver le personnel et de veiller à ce que la Commission respecte les normes les plus élevées en matière de reddition de comptes et de transparence ;
  • Capacité d’établir des relations de travail efficaces avec le ministre et les hauts représentants du gouvernement, tout en maintenant l’indépendance requise de la part d’un tribunal d’arbitrage ;
  • Capacité de mener des audiences d’arbitrage de façon efficace et équitable ;
  • Capacité d’analyser des renseignements parfois contradictoires obtenus de sources variées afin d’effectuer des constations, de formuler des recommandations et de rendre des décisions équitables et rapides, de les justifier et de les expliquer ;
  • Capacité d’interpréter des lois, des politiques et des règlements pertinents, et d’analyser des situations complexes ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Impartialité
  • Normes d’éthique élevées et intégrité
  • Niveau d’entregent supérieur
  • Leadership

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Les membres ou anciens membres de la Gendarmerie royale du Canada ne sont pas admissibles (prévu par la loi).
  • Vous devez être prêt(e) à vous déplacer partout au Canada et, occasionnellement, à l’étranger.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Construction de défense (1951) Limitée,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif principal de la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement est de veiller à ce que son portefeuille fournisse efficacement des services et de façon à ce que les citoyens se sentent respectés et valorisés.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Construction de Défense Canada

Construction de Défense Canada « Construction de Défense (1951) Limitée » est une société d'État fédérale qui réalise un large éventail d'activités d'acquisition, de construction, d'exploitation, d'entretien, d'environnement et de soutien tout au long du cycle de vie requises à l'appui de la défense du Canada. Les clients-partenaires de Construction de Défense Canada sont le ministère de la Défense nationale, les Forces armées canadiennes et le Centre de la sécurité des télécommunications du Canada.

Le conseil d'administration de Construction de Défense Canada est responsable de la gestion des affaires, des activités et d'autres transactions de la société : il dirige la stratégie globale de la société, évalue son rendement, s'assure qu'une équipe de direction et des systèmes de contrôle interne et de reddition de compte appropriés sont en place et fait rapport à l'État sur les activités et le rendement de la société.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Construction de défense Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 31 mars 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 200 $ - 300 $

Honoraire annuel : 3 200 $ - 3 800 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue, de préférence dans les domaines de la construction, de l'ingénierie, du génie-conseil, de l'architecture, des sciences appliquées, de la gestion de projet, des affaires, de la gestion ou du droit, ou dans un domaine connexe, ou une combinaison équivalente d'études, de formation professionnelle et/ou d'expérience ;
  • Expérience à titre de membre d'un conseil d'administration d'une organisation gouvernementale, d'un organisme sans but lucratif et/ou d'une organisation du secteur privé ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et financières, de la gestion du rendement, de l'analyse des risques et de l'établissement d'une vision stratégique au sein du secteur public et/ou privé ; et
  • Vaste expérience dans un poste de haute direction dans l'un ou plusieurs des domaines suivants :
    • la vérification de grandes organisations complexes, avec un titre de comptable agréé ou de comptable général agréé ;
    • la gestion de la fonction des ressources humaines d'une organisation complexe, notamment la détermination de stratégies de ressources humaines afin d'atteindre les objectifs de la société, l'embauche, la formation, le maintien en poste des ressources appropriées et l'établissement de principes et de politiques en matière de rémunération ;
    • la gestion de la fonction de technologie de l'information d'une organisation complexe, notamment la détermination de stratégies de technologie de l'information afin d'atteindre les objectifs de la société ainsi que le développement et la gestion d'applications et de logiciels ;
    • la formulation et la réalisation d'objectifs de politiques publiques et sociales ;
    • la gestion d'une société commerciale complexe et sophistiquée du secteur public ou privé du Canada ;
    • la surveillance du rendement d'une société par rapport aux plans stratégiques et d'entreprise, notamment l'évaluation des résultats d'exploitation afin d'établir si la société est bien gérée ; et
    • la gestion des risques financiers; la surveillance des mouvements de trésorerie; l'analyse des forces et des faiblesses financières d'une société; la création d'un plan d'amélioration de la situation financière; la supervision d'une unité de finances; et la présentation de rapports sur la situation financière à une autorité supérieure.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat de Construction de Défense Canada, de ses activités, des questions de politique publique et de la loi qui la régit, notamment la Loi sur la production de défense et la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance des processus de planification financière et d'établissement de rapports ;
  • Connaissance des politiques et des priorités du gouvernement fédéral et de la façon dont elles sont liées à Construction de Défense Canada ;
  • Connaissance des principes et des pratiques exemplaires en matière de gouvernance d'une société, d'élaboration de politique publique, de gestion des finances et des risques, de ressources humaines, de planification et d'établissement de rapports organisationnels ainsi que de gestion du rendement ;
  • La connaissance des rôles et des responsabilités du président, du conseil d'administration ainsi que du président et premier dirigeant, notamment des responsabilités essentielles de la société à l'égard des actionnaires et des contribuables serait aussi considérée comme un atout ;
  • Capacité d'assurer la gestion, d'établir la vision de la société, d'exercer un leadership et de donner l'orientation stratégique nécessaire permettant à Construction de Défense Canada de réaliser son mandat et ses objectifs de manière efficace et efficiente ;
  • Capacité de créer des relations efficaces avec un président, un président et premier dirigeant, un conseil d'administration, les représentants du gouvernement fédéral et les clients-partenaires de Construction de Défense Canada ;
  • Capacité de reconnaître et de gérer les nouveaux enjeux, de saisir les possibilités et d'exprimer des idées ;
  • Excellente aptitude à communiquer, par écrit et de vive voix ; et
  • Capacité d'analyser des questions complexes, de penser de façon stratégique et d'équilibrer les besoins opérationnels de l'organisation selon l'intérêt public.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Beaucoup d'entregent
  • Jugement
  • Intégrité
  • Grand sens de l'éthique
  • Esprit d'initiative
  • Tact et diplomatie

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous êtes disposé(e) à voyager partout au Canada pour participer aux réunions du conseil d'administration.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président du conseil, Construction de défense (1951) Limitée,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif principal de la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement est de veiller à ce que son portefeuille fournisse efficacement des services et de façon à ce que les citoyens se sentent respectés et valorisés.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président du conseil (poste à temps partiel)

Construction de Défense Canada

Construction de Défense Canada « Construction de Défense (1951) Limitée » est une société d'État fédérale qui réalise un large éventail d'activités d'acquisition, de construction, d'exploitation, d'entretien, d'environnement et de soutien tout au long du cycle de vie requises à l'appui de la défense du Canada. Les clients-partenaires de Construction de Défense Canada sont le ministère de la Défense nationale, les Forces armées canadiennes et le Centre de la sécurité des télécommunications du Canada.

Le conseil d'administration de Construction de Défense Canada est responsable de la gestion des affaires, des activités et d'autres transactions de la société : il dirige la stratégie globale de la société, évalue son rendement, s'assure qu'une équipe de direction et des systèmes de contrôle interne et de reddition de compte appropriés sont en place et fait rapport à l'État sur les activités et le rendement de la société. La principale responsabilité du président consiste à diriger le conseil d'administration ainsi qu'à veiller à son bon fonctionnement et aux meilleurs intérêts à long terme de la société. Le président est aussi le point de contact principal avec la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur son site Web à Construction de défense Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 31 mars 2017 sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 200 $ - 300 $

Honoraire annuel : 6 400 $ - 7 500

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue, préférablement en ingénierie ou en sciences appliquées, ou dans un domaine connexe, en affaires, en gestion ou en droit, ou une combinaison équivalente d'études, de formation et/ou d'expérience ;
  • Expérience à titre de membre d'un conseil d'administration d'une organisation gouvernementale, d'un organisme sans but lucratif et/ou d'une organisation du secteur privé, de préférence à titre de président ou présidente ;
  • Vaste expérience de la gestion au niveau de la haute direction, notamment de la gestion de ressources financières et humaines ainsi que de la collaboration avec un conseil d'administration ;
  • Expérience de la gestion stratégique, de la gestion du rendement, du changement organisationnel et de la mise en œuvre des principes modernes et des pratiques exemplaires applicables à la gouvernance d'une organisation ; et
  • Une expérience appréciable des relations avec des intervenants et divers ordres de gouvernement, préférablement avec de hauts fonctionnaires, serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat de Construction de Défense Canada, de ses activités, des questions de politique publique et de la loi qui la régit, notamment la Loi sur la production de défense et la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance des processus de planification financière et d'établissement de rapports ;
  • Connaissance des politiques et des priorités du gouvernement fédéral et de la façon dont elles sont liées à Construction de Défense Canada ;
  • Connaissance des principes et des pratiques exemplaires en matière de gouvernance d'une société, d'élaboration de politique publique, de gestion des finances et des risques, de ressources humaines, de planification et d'établissement de rapports organisationnels ainsi que de gestion du rendement ;
  • La connaissance des rôles et des responsabilités du président, du conseil d'administration ainsi que du président et premier dirigeant, notamment des responsabilités essentielles de la société à l'égard des actionnaires et des contribuables serait aussi considérée comme un atout ;
  • Capacité d'assurer la gestion, d'établir la vision de la société, d'exercer un leadership et de donner l'orientation stratégique nécessaire permettant à Construction de Défense Canada de réaliser son mandat et ses objectifs de manière efficace et efficiente ;
  • Capacité de créer des relations efficaces avec un conseil d'administration, un président et premier dirigeant, les représentants du gouvernement fédéral ainsi que les partenaires de Construction de Défense Canada ;
  • Capacité de reconnaître et de gérer les nouveaux enjeux, de saisir les possibilités et d'exprimer des idées ;
  • Capacité d'animer des débats et des discussions entre les membres d'un conseil d'administration, de faciliter l'atteinte de consensus et de gérer des conflits, le cas échéant ;
  • Excellente aptitude à communiquer, par écrit et de vive voix ; et
  • Capacité d'analyser des questions complexes, de penser de façon stratégique et d'équilibrer les besoins opérationnels de l'organisation selon l'intérêt public.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Beaucoup d'entregent
  • Jugement
  • Intégrité
  • Grand sens de l'éthique
  • Esprit d'initiative
  • Tact et diplomatie

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous êtes disposé(e) à voyager partout au Canada pour participer aux réunions du conseil d'administration.

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Ombudsman de l'approvisionnement, Bureau de l'ombudsman de l'approvisionnement

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif principal de la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement est de veiller à ce que son portefeuille fournisse efficacement des services et de façon à ce que les citoyens se sentent respectés et valorisés.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

L'ombudsman de l'approvisionnement (poste à temps plein)

Le Bureau de l'ombudsman de l'approvisionnement

Le Bureau de l'ombudsman de l'approvisionnement est un organisme indépendant ayant un mandat pangouvernemental. L'ombudsman de l'approvisionnement relève de la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement. Le poste d'ombudsman de l'approvisionnement a été créé dans le cadre des modifications à la Loi sur le ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux, promulguée en application de la Loi fédérale sur la responsabilité, ayant reçu la sanction royale le 12 décembre 2006.

Le mandat de l'ombudsman de l'approvisionnement est d'examiner les pratiques d'approvisionnement des ministères fédéraux et de formuler des recommandations pour les améliorer, s'il y a lieu, d'examiner les plaintes des fournisseurs potentiels en ce qui a trait à l'acquisition de biens dont la valeur est inférieure à 25 000 $ et de services dont la valeur est inférieure à 100 000 $, d'examiner les plaintes relatives à la gestion des contrats, et d'assurer la prestation de services de règlement extrajudiciaire des différends. L'ombudsman de l'approvisionnement doit contribuer de façon positive et substantielle à l'ouverture, l'équité et la transparence du système d'approvisionnement en offrant un mécanisme neutre et indépendant en vue de l'examen continu des pratiques d'approvisionnement des ministères et du traitement des plaintes des entrepreneurs et des fournisseurs potentiels.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Bureau de l'ombudsman de l'approvisionnement.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 31 mars 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Sous-secrétaire du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Échelle salariale : $174,700 - $205,500

Lieu de travail : Ottawa (Ontario)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine d'études pertinent ou une combinaison équivalente d'études, de formation professionnelle et/ou d'expérience ;
  • Un titre professionnel (en droit, en comptabilité ou en ingénierie) constituerait un atout ;
  • Expérience de gestion au niveau de la haute direction au sein d'une organisation du secteur public ou privé, notamment la gestion de ressources humaines et financières ;
  • Expérience des relations avec des cadres supérieurs du gouvernement et des intervenants relativement à des questions de nature délicate ;
  • Expérience de la négociation, de la facilitation ou de la résolution de conflits ;
  • Expérience de la prise de décisions concernant des questions de nature délicate ;
  • Expérience de la réalisation d'enquêtes approfondies et impartiales, d'évaluations et/ou d'examens fonctionnels ou administratifs ainsi que de la médiation de plaintes au sein d'une grande organisation ; et
  • L'expérience de l'approvisionnement au gouvernement ou au secteur privé serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du rôle, des responsabilités et des politiques du Bureau de l'ombudsman de l'approvisionnement ainsi que de ses relations avec Services publics et Approvisionnement Canada, la ministre, les autres ministères du gouvernement fédéral, le Parlement et les autres intervenants ;
  • La connaissance des principes, des pratiques et des techniques relatifs à la médiation et au règlement des différends constituerait un atout ;
  • Connaissance de l'approvisionnement au gouvernement fédéral, notamment des lois, des règlements et des politiques régissant les marchés publics ;
  • Capacité d'interpréter les lois, les politiques et les règlements pertinents et d'analyser des situations complexes afin de formuler des recommandations justes, tout en prévoyant leurs conséquences à court et à long terme ;
  • Capacité de réagir aux échéances serrées et aux priorités et calendriers changeants et de les concilier ; et
  • Excellentes aptitudes pour la communication orale et écrite.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement
  • Intégrité et forte éthique professionnelle
  • Tact et discrétion
  • Objectif, impartial et juste
  • Beaucoup d'entregent
  • Solides compétences en leadership et en gestion

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager à « région de la capitale nationale » ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • Vous devez être disposé(e) à voyager partout au Canada.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateur (représentant fédéral), Administration portuaire de Montréal,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d'emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Administrateur (représentant fédéral – temps partiel)

Administration portuaire de Montréal

L'Administration portuaire de Montréal (APM) est une agence fédérale autonome créée en vertu de la Loi maritime du Canada, qui fournit une infrastructure hors pair aux transporteurs maritimes et terrestres, aux entrepreneurs en manutention et aux chargeurs.

L'Administration portuaire de Montréal construit et entretient les installations qu'elle loue à des entreprises privées d'arrimage. Ce sont ces entreprises et les transporteurs maritimes, représentés par l'Association des employeurs maritimes, qui emploient les débardeurs ou les dockers chargés de transborder les marchandises dans le port. Quant à l'APM, elle exploite elle-même sa gare maritime et son réseau ferroviaire qui, avec plus de 100 kilomètres de voies ferrées, permet aux chemins de fer transcontinentaux d'avoir accès à presque tous les postes à quai.

Le conseil d'administration se compose de représentants du gouvernement fédéral, des gouvernements provinciaux et municipaux, ainsi que de groupes d'usagers, et est essentiellement responsable d'établir l'orientation stratégique et de surveiller le déroulement et les opérations de l'Administration portuaire. Le conseil d'administration désigne le premier dirigeant de l'Administration portuaire, surveille le rendement de la gestion et s'assure que des contrôles internes sont en place pour gérer les risques qui se rattachent aux activités de l'Administration portuaire en plus de garantir la protection des finances de celle-ci et l'exactitude de ses rapports financiers.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Administration portuaire de Montréal.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 31 mars 2017 sur le site web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants: femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation liée à l'emploi ou d'expérience ;
  • Expérience à titre de membre d'un conseil d'administration pour une organisation du secteur public ou privé, ou de cadre supérieur responsable devant des parties intéressées du secteur public ou privé ;
  • Expérience de la mise en œuvre de pratiques exemplaires et de principes modernes relatifs à la gouvernance d'une société dans une culture de responsabilisation et de transparence ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience dans le secteur du transport ou dans le milieu des affaires (de préférence dans le milieu maritime) ; et
  • Expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants : gestion de projets; génie; transport maritime ou ferroviaire; relations publiques; droit; communications; relations avec la collectivité; engagement des intervenants.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités commerciales de l'Administration portuaire de Montréal et bonne compréhension du milieu législatif dans lequel elle évolue ;
  • Connaissance de la gouvernance et des pratiques exemplaires d'une société ;
  • Connaissance de la gestion des ressources humaines ;
  • Compétences financières ;
  • Connaissance de l'un ou de plusieurs des domaines suivants peut être exigée :
    • explotation d'un port ;
    • commerce international ;
    • droit ;
    • pratiques de gestion de projets ;
    • titre professionnel comptable, finances, administration des affaires, commerce ou économie;
    • gestion et planification stratégique des biens immobiliers ;
    • technologies de l'information et cybersécurité dans le milieu maritime ; et
    • innovation.
  • Capacité de prévoir les questions émergentes et de mener des changements organisationnels ;
  • Capacité d'établir des relations de travail efficaces avec les membres du conseil d'administration, les partenaires d'affaires de la société et les intervenants ; et
  • Capacités supérieures en matière de communication à l'oral et à l'écrit.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Jugement sûr ;
  • Normes d'éthique élevées et intégrité ;
  • Habilités interpersonnelles supérieures ;
  • Tact et diplomatie ; et
  • Réflexion stratégique.

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • La Loi maritime du Canada stipule que les personnes suivantes ne peuvent être administrateurs d'une Administration portuaire (prévu par la loi) :
    1. les maires, conseillers, dirigeants et employés des municipalités mentionnées dans les lettres patentes ;
    2. les membres d'une assemblée législative provinciale ou un dirigeant ou employé de la fonction publique ou d'une société d'État d'une province, mentionnée dans les lettres patentes ;
    3. un sénateur ou un membre de la Chambre des communes ;
    4. les dirigeants et employés de l'administration publique fédérale, d'une société d'État fédérale ou d'une administration portuaire ;
    5. les personnes qui ne sont pas résidents du Canada au sens du paragraphe 2(1) de la Loi canadienne sur les sociétés par actions ;
    6. les administrateurs, dirigeants et employés d'un utilisateur du port ;
    7. les personnes âgées de moins de 18 ans ;
    8. les personnes atteintes d'une déficience mentale qui ont été reconnues comme telles par un tribunal au Canada ou à l'étranger ; ou
    9. une faillite non libéré.
  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager à Montréal ou à un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • Vous devez être prêt(e) à participer à des réunions du conseil d'administration tel que stipulé par l'Administration portuaire, ainsi qu'à des sous-comités, des assemblées générales annuelles ou d'autres fonctions connexes.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateur (représentant fédéral), Administration portuaire du Saguenay,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d'emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Administrateur (représentant fédéral – temps partiel)

Administration portuaire de Saguenay

Le port du Saguenay est le seul port public dans la région de Saguenay-Lac-St-Jean. Il est reconnu parce qu'il a une importance stratégique pour le commerce et l'économie du pays. Ce port international, qui est la pierre angulaire de la communauté du Saguenay-Lac-St-Jean, fait aussi partie des infrastructures essentielles de la municipalité et de la région et génère plusieurs centaines d'emplois. Il fait partie des infrastructures de transport du Canada et offre une porte d'entrée maritime pour les marchés mondiaux.

Le conseil d'administration se compose de représentants du gouvernement fédéral, des gouvernements provinciaux et municipaux, ainsi que de groupes d'usagers, et est essentiellement responsable d'établir l'orientation stratégique et de surveiller le déroulement et les opérations de l'Administration portuaire. Le conseil d'administration désigne le premier dirigeant de l'Administration portuaire, surveille le rendement de la gestion et s'assure que des contrôles internes sont en place pour gérer les risques qui se rattachent aux activités de l'Administration portuaire en plus de garantir la protection des finances de celle-ci et l'exactitude de ses rapports financiers.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Administration portuaire de Saguenay.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 31 mars 2017 sur le site web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants: femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation liée à l'emploi ou d'expérience ;
  • Expérience à titre de membre d'un conseil d'administration pour une organisation du secteur public ou privé, ou de cadre supérieur responsable devant des parties intéressées du secteur public ou privé ;
  • Expérience de la mise en œuvre de pratiques exemplaires et de principes modernes relatifs à la gouvernance d'une société dans une culture de responsabilisation et de transparence ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience dans le secteur du transport ou dans le milieu des affaires (de préférence dans le milieu maritime) ; et
  • Expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants : gestion de projets; génie; transport maritime ou ferroviaire; relations publiques; droit; communications; relations avec la collectivité; engagement des intervenants.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités commerciales de l'Administration portuaire de Saguenay et bonne compréhension du milieu législatif dans lequel elle évolue ;
  • Connaissance de la gouvernance et des pratiques exemplaires d'une société ;
  • Connaissance de la gestion des ressources humaines ;
  • Compétences financières ;
  • Connaissance de l'un ou de plusieurs des domaines suivants peut être exigée :
    • explotation d'un port ;
    • commerce international ;
    • droit ;
    • pratiques de gestion de projets ;
    • titre professionnel comptable, finances, administration des affaires, commerce ou économie ;
    • gestion et planification stratégique des biens immobiliers ;
    • technologies de l'information et cybersécurité dans le milieu maritime ; et
    • innovation.
  • Capacité de prévoir les questions émergentes et de mener des changements organisationnels ;
  • Capacité d'établir des relations de travail efficaces avec les membres du conseil d'administration, les partenaires d'affaires de la société et les intervenants ; et
  • Capacités supérieures en matière de communication à l'oral et à l'écrit.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Jugement sûr ;
  • Normes d'éthique élevées et intégrité ;
  • Habilités interpersonnelles supérieures ;
  • Tact et diplomatie ; et
  • Réflexion stratégique.

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • La Loi maritime du Canada stipule que les personnes suivantes ne peuvent être administrateurs d'une Administration portuaire (prévu par la loi) :
    1. les maires, conseillers, dirigeants et employés des municipalités mentionnées dans les lettres patentes ;
    2. les membres d'une assemblée législative provinciale ou un dirigeant ou employé de la fonction publique ou d'une société d'État d'une province, mentionnée dans les lettres patentes ;
    3. un sénateur ou un membre de la Chambre des communes ;
    4. les dirigeants et employés de l'administration publique fédérale, d'une société d'État fédérale ou d'une administration portuaire ;
    5. les personnes qui ne sont pas résidents du Canada au sens du paragraphe 2(1) de la Loi canadienne sur les sociétés par actions ;
    6. les administrateurs, dirigeants et employés d'un utilisateur du port ;
    7. les personnes âgées de moins de 18 ans ;
    8. les personnes atteintes d'une déficience mentale qui ont été reconnues comme telles par un tribunal au Canada ou à l'étranger ; ou
    9. une faillite non libéré.
  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager à Saguenay ou à un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • Vous devez être prêt(e) à participer à des réunions du conseil d'administration tel que stipulé par l'Administration portuaire, ainsi qu'à des sous-comités, des assemblées générales annuelles ou d'autres fonctions connexes.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous Formulaires et documents de référence.

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Possibilités d'emploi permanentes

Membres, Tribunal des anciens combattants (révision et appel),

Possibilités de nominations anticipées

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le but premier du ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale est de veiller à ce que le gouvernement respecte l’obligation sacrée envers nos vétérans et leurs familles.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Membres (postes à temps plein)

Tribunal des anciens combattants (révision et appel)

Le Tribunal des anciens combattants (révision et appel) est un tribunal administratif indépendant doté de pouvoirs quasi judiciaires qui offre deux niveaux de recours pour les décisions quant aux prestations d’invalidité rendues par Anciens Combattants Canada. La mission du Tribunal est de tenir des audiences efficaces et respectueuses et de rendre des décisions justes et rédigées dans un langage clair pour les vétérans, les membres des Forces armées canadiennes et de la Gendarmerie Royale du Canada et leurs familles.

Les membres du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) agissent à titre de décideurs au sein d’un tribunal administratif indépendant, lequel est chargé d’offrir des audiences quasi judiciaires et des décisions équitables et impartiales relativement aux révisions et aux appels de décisions rendues par Anciens Combattants Canada à l’égard des prestations d’invalidité. Les membres tiennent également des audiences et rendent des décisions relatives aux appels concernant les allocations aux anciens combattants et les demandes d’allocations de commisération. Ils sont nommés pour des mandats de diverses durées et tiennent des audiences dans 23 localités au Canada. Tous les membres occupent un poste à temps plein et sont affectés à des audiences par le président du Tribunal. Le travail exige des déplacements fréquents au Canada; des déplacements de 3 semaines sur 4 ne sont pas rares. Les membres ont une charge de travail élevée dans un environnement où les activités se déroulent à une cadence rapide et sont axées sur la tenue d’audiences respectueuses et des décisions de qualité rédigées dans un langage clair, et ce, afin que les vétérans et d’autres personnes puissent recevoir les avantages auxquels ils ont droit en vertu de la loi.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web du Tribunal des anciens combattants (révision et appel).

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 31 juillet 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Les candidats doivent s’assurer de soumettre leur curriculum vitae ainsi que le formulaire de candidature dûment rempli avec leur demande en ligne. Votre lettre d’accompagnement (s’il y a lieu) devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale : 108 200 $ - 127 200 $

Lieux de travail : Edmonton, Ottawa, Montréal, Ville de Québec, Halifax, Charlottetown

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants: femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue ou une combinaison acceptable d’études, de formation et d’expérience de travail équivalentes ;
  • Expérience de travail appréciable** et récente* de la prise de décisions concernant des questions de nature délicate et complexe ;
  • Expérience de l’interprétation et de l’application de la législation, de règlements et de politiques et de la collecte et de l’évaluation de données complexes en vue de prendre des décisions ;
  • Expérience de la rédaction de présentations ou de décisions concernant l’interprétation de lois, de règlements, de politiques ou de la jurisprudence ;
  • Expérience de l’utilisation d’un ordinateur pour les communications, les recherches et le traitement de textes (Microsoft Word) ; et
  • Expérience dans les domaines de l’indemnité d’invalidité, de la police, de l’armée, des sciences de la santé ou de soins de santé serait considérée comme un atout.

**On entend par « expérience appréciable », une expérience de cinq ans ou plus.

*On entend par « expérience récente », une expérience acquise au cours des cinq dernières années.

Si votre candidature est retenue aux fins d'un examen écrit et d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance de la législation et des règlements liés au mandat et aux activités du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) ;
  • Connaissance du droit administratif, des principes de justice naturelle et des pratiques adoptées par les tribunaux administratifs et le Tribunal des anciens combattants (révision et appel) ;
  • Connaissance de la Loi sur les pensions et la Loi sur les mesures de réinsertion et d’indemnisation des militaires et vétérans des Forces canadiennes ;
  • Connaissance des processus d’appel et du fonctionnement du Tribunal des anciens combattants (révision et appel), y compris des règlements qui régissent ses activités ;
  • Connaissance des questions de l’heure touchant les vétérans ;
  • Capacité à communiquer efficacement oralement et par écrit ;
  • Capacité à mener des audiences ;
  • Capacité à cerner les faits pertinents et à analyser des données afin de prendre et rédiger des décisions du Tribunal ;
  • Capacité à travailler efficacement, de façon autonome et au sein d’une équipe; et
  • Capacité à utiliser un ordinateur pour les communications, les recherches et le traitement de texte (Microsoft Word) et à apprendre de nouveaux systèmes d’information.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable. Certains postes exigent une aisance à s'exprimer en anglais, et certains postes exigent des compétences en français et en anglais.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Normes d’éthiques élevées et grande intégrité
  • Jugement sûr
  • Impartialité
  • Tact
  • Discrétion

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • La charge de membre s’exerce à temps plein et est incompatible avec toute autre fonction de même qu’avec toute autre activité qui lui est contraire en vertu de la Loi sur le Tribunal des anciens combattants (révision et appel) (prévu par la lois).
  • Les membres doivent travailler occasionnellement à partir de leur bureau à domicile au Canada et doivent avoir accès à Internet haute vitesse.
  • Les membres doivent résider ou être disposés à déménager à l’endroit pour lequel ils ont postulé ou à un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail : les frais d’installation seront remboursés à titre exceptionnel seulement.
  • Les membres doivent être disposés à voyager partout au Canada.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidat(e)s qualifié(e)s pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables. Les candidatures retenues seront admissibles à une nomination pendant une période de deux ans suivant la date de réception d’un avis écrit.

Faire une demande d'emploi en ligne