Possibilités d'emploi - Processus de sélection

Possibilités d'emploi actuelles

Possibilités d'emploi permanentes

Possibilités d'emploi actuelles

Membres, Office national de développement économique des autochtones,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif premier de la ministre des Affaires autochtones et du Nord consiste à renouveler la relation entre le Canada et les peuples autochtones.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au Canada qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Membre (postes à temps partiel)

Office national de développement économique des Autochtones

Établi en 1990, l'Office national de développement économique des Autochtones est un organisme nommé par décret par le gouverneur en conseil dont le mandat est de fournir au gouvernement fédéral des conseils et une orientation sur les questions liées au développement économique des Autochtones. Composé de dirigeants communautaires et du milieu des affaires de Premières Nations, d'Inuits et de Métis de partout au Canada, l'Office aide les gouvernements à répondre aux besoins uniques et à tenir compte de la situation exceptionnelle des Canadiens autochtones.

Le rôle du membre est de faire avancer les priorités stratégiques de l'Office en agissant comme un lien entre les responsables de l'élaboration de politiques, les ministères fédéraux et les chefs d'entreprise et dirigeants locaux autochtones et non autochtones en fournissant des conseils sur toutes les questions relatives au développement économique autochtone. Les responsabilités sont attribuées par le président de l'Office et peuvent inclure de la recherche, du travail stratégique, la représentation de l'Office lors de conférences, la présentation d'allocutions et une coopération accrue avec le gouvernement, la population, les collectivités et les groupes autochtones.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Office national de développement économique des Autochtones.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (personnel supérieur), Bureau du Conseil privé, et doit être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent clairement en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue ou combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation ou d'expérience ;
  • Expérience à fournir des conseils stratégiques dans le cadre d'un organisme de gouvernance, tel qu'un conseil d'administration, un comité ou sous-comité, une organisation nationale ou régionale ou une entreprise ;
  • Expérience dans l'établissement, le maintien et la gestion de relations fructueuses et de partenariats à l'intérieur et à l'extérieur d'une organisation ;
  • Expérience à titre de membre actif du milieu des affaires autochtones serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience dans des activités liées au développement économique des Autochtones et aux priorités stratégiques de l'Office national de développement économique des Autochtones (p. ex., accroître la préparation des collectivités autochtones à saisir les possibilités économiques, améliorer l'accès aux capitaux, établir des revenus stables, renforcer le potentiel économique de nos terres et réduire au minimum les impacts environnementaux, appuyer les entreprises autochtones et promouvoir l'importance du développement économique des Autochtones) serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et du rôle de l'Office national de développement économique des Autochtones ;
  • Compréhension des enjeux de politique publique qui ont une incidence sur le développement économique des Autochtones ;
  • Compréhension des principes relatifs à la conduite des affaires et du cycle économique, notamment la planification des activités, la commercialisation, le financement, la diligence raisonnable dans la formulation des recommandations concernant les investissements dans les programmes ;
  • Capacité à travailler en étroite collaboration avec des représentants dans le secteur privé et le secteur public, de même qu'en partenariat avec les partenaires autochtones ; et
  • Compétences supérieures en communication écrite et orale, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement et fiabilité
  • Normes d'éthique rigoureuses et intégrité
  • Respect, équité et impartialité
  • Tact et diplomatie
  • Équilibre de l'expertise sectorielle (perspectives des collectivités urbaines, rurales, nordiques et autochtones)

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être prêt(e) à consacrer environ 30 jours par année aux réunions (y compris le temps de déplacement, le temps de préparation et les dates des réunions elles-mêmes) et cinq jours de plus pour les autres tâches de l'Office.
    • Vous devez être disponible pour assister à quatre à six réunions en personne de l'Office par année, notant que ces réunions peuvent avoir lieu à divers endroits à travers le pays.
    • Vous devez être disponible pour participer à quatre téléconférences au besoin.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique à temps partiel tout au long de votre mandat comme condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations du gouverneur en conseil, sous la rubrique « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada et dans la Gazette des Premières Nations afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à ces seules façons de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président(e), Office national de développement économique des autochtones,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif premier de la ministre des Affaires autochtones et du Nord consiste à renouveler la relation entre le Canada et les peuples autochtones.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) (poste à temps partiel)

Office national de développement économique des Autochtones

Établi en 1990, l' Office national de développement économique des Autochtones est un organisme nommé par décret par le gouverneur en conseil dont le mandat est de fournir au gouvernement fédéral des conseils et une orientation sur les questions liées au développement économique des Autochtones. Composé de dirigeants communautaires et du milieu des affaires de Premières Nations, d'Inuits et de Métis de partout au Canada, l'Office aide les gouvernements à répondre aux besoins uniques et à tenir compte de la situation exceptionnelle des peuples autochtones du Canada.

Le président est le principal responsable pour mener les opérations efficaces du Conseil. Travaillant en étroite collaboration avec le sous-ministre adjoint du secteur des Terres et développement économique, Affaires autochtones et du Nord Canada, et son/sa délégué(e), le président est responsable de fournir un leadership durable, de superviser les activités de l'Office et d'être prudent et professionnel dans l'exercice de ses fonctions.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Office national de développement économique des Autochtones.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et doit être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : Fixé par le ministre

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence serait accordée aux candidats d'origine autochtone. La préférence pourrait aussi être accordée aux femmes, aux personnes handicapées et aux membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent clairement en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue ou combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation ou d'expérience ;
  • Expérience de la gestion au niveau de la haute direction d'un organisme du secteur privé ou public, notamment dans la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience importante au niveau de la haute direction dans le cadre d'un organisme de gouvernance, tel qu'un conseil d'administration, un comité ou sous-comité, une organisation nationale ou régionale ou une entreprise ;
  • Expérience dans l'établissement, le maintien et la gestion de relations fructueuses et de partenariats à l'intérieur et à l'extérieur d'une organisation ;
  • Expérience des relations avec des cadres supérieurs des organisations du secteur public et du secteur privé;
  • Expérience confirmée à titre de membre actif du milieu des affaires autochtones ; et
  • Expérience dans des activités liées au développement économique des Autochtones et aux priorités stratégiques de l'Office national de développement économique des Autochtones (p. ex., accroître la préparation des collectivités autochtones à saisir les possibilités économiques, améliorer l'accès aux capitaux, établir des revenus stables, renforcer le potentiel économique de nos terres et réduire au minimum les impacts environnementaux, appuyer les entreprises autochtones et promouvoir l'importance du développement économique des Autochtones) serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et du rôle de l'Office national de développement économique des Autochtones ;
  • Compréhension des enjeux de politique publique qui ont une incidence sur le développement économique des Autochtones ;
  • Compréhension des principes relatifs à la conduite des affaires et du cycle économique, notamment la planification des activités, la commercialisation, le financement, la diligence raisonnable dans la formulation des recommandations concernant les investissements dans les programmes ;
  • Capacité de fournir un leadership novateur et stratégique à l'Office afin d'élaborer des recommandations stratégiques qui répondent aux circonstances de la grande diversité des communautés autochtones du Canada ;
  • Capacité de diriger les discussions stratégiques, de favoriser les débats entre les membres de l'Office, de faciliter l'atteinte d'un consensus et de gérer les conflits, le cas échéant ;
  • Capacité de diriger les discussions stratégiques, de favoriser les débats entre les membres du conseil d'administration, de faciliter l'atteinte d'un consensus et de gérer les conflits, le cas échéant ;
  • Capacité à travailler en étroite collaboration avec des représentants dans le secteur privé et le secteur public, de même qu'en partenariat avec les partenaires autochtones ; et
  • Compétences supérieures en communication écrite et orale, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants .

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Leadership
  • Jugement et fiabilité
  • Normes d'éthique rigoureuses et intégrité
  • Respect, équité et impartialité
  • Tact et diplomatie
  • Influence
  • Équilibre de l'expertise sectorielle; perspectives des collectivités urbaines, rurales, nordiques et autochtones

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être prêt(e) à consacrer environ 30 jours par année aux réunions (y compris le temps de déplacement, le temps de préparation et les dates des réunions elles-mêmes) et cinq jours de plus pour les autres tâches de l'Office.
    • Vous devez être disponible pour assister à quatre à six réunions en personne de l'Office par année, notant que ces réunions peuvent avoir lieu à divers endroits à travers le pays.
    • Vous devez être disponible pour participer à quatre téléconférences au besoin.

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique à temps partiel tout au long de votre mandat comme condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations du gouverneur en conseil, sous la rubrique « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada et dans la Gazette des Premières Nations afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à ces seules façons de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président du conseil, Corporation commerciale canadienne,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif général du ministre du Commerce international est d’accroître les activités commerciales et d’attirer des investissements créateurs d’emplois au Canada, en mettant en œuvre l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne, en accroissant les échanges commerciaux avec les grands marchés en croissance rapide, et en approfondissant nos liens commerciaux avec les partenaires traditionnels.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président du conseil (poste à temps partiel)

Corporation commerciale canadienne

La Corporation commerciale canadienne, dont le siège social se situe à Ottawa, en Ontario, est une société d’État fédérale ayant pour principal mandat de faciliter le commerce international pour le compte de l’industrie canadienne, tout particulièrement auprès des gouvernements de pays étrangers. La Corporation commerciale canadienne peut jouer un rôle clé en faveur de la croissance économique, de la création d’emplois et de la prospérité générale de tous les Canadiens.

Le principal service de la Corporation commerciale canadienne consiste à faciliter les contrats de gouvernement à gouvernement avec les acheteurs gouvernementaux étrangers afin d’offrir les biens et services disponibles à l’exportation canadienne de manière transparente et responsable. En 2014-15, la Corporation commerciale canadienne a travaillé avec 156 exportateurs canadiens menant des activités dans 70 pays, a géré des contrats d’exportation de 2,7 milliards de dollars et a été en mesure d’offrir aux exportateurs un accès direct aux possibilités d’approvisionnement auprès de gouvernements étrangers par l’entremise de son service de passation de contrats de gouvernement à gouvernement.

Le président du conseil guide et dirige le processus de gouvernance de la Corporation commerciale canadienne, en concentrant le travail du conseil sur la mission, la vision et l’orientation stratégique de l’organisation. Outre ses responsabilités globales de gérance, le président du conseil est, d’abord et avant tout, chargé de veiller au bon fonctionnement du conseil dans son rôle d’administrateur de la Corporation. En plus d’assumer les fonctions de tout membre du conseil, le président du conseil est chargé de participer à la préparation de l’ordre du jour des réunions du conseil, de présider toutes les réunions du conseil d’administration, de faire respecter les codes de conduite qui s’appliquent au conseil et à ses membres, d’encadrer les membres du conseil, de veiller à ce qu’un processus d’évaluation du conseil et de ses comités soit en place et d’agir à titre de porte-parole (de concert avec le Président). Le président du conseil, principalement responsable de gérer l’orientation stratégique de la Corporation, travaillera à la mise en œuvre de rigoureuses politiques en matière de transparence et de responsabilité, tout en s’engageant à diversifier les secteurs clés et les marchés mondiaux.

Le président du conseil est responsable d’exercer un leadership auprès du conseil et de veiller à ce que les discussions soient ciblées et productives tout en facilitant et habilitant le conseil dans son ensemble à diriger et surveiller efficacement les activités de la Corporation. Un président du conseil efficace encourage l’orientation de l’équipe au sein du conseil en stimulant l’intérêt, la collaboration et l’engagement des membres du conseil.

Une étroite relation hiérarchique et de travail entre le président du conseil et le président de la Corporation est essentielle. Le président du conseil est chargé d’offrir du leadership et des conseils au président de la Corporation et des échanges suivis et réguliers sont nécessaires pour veiller à la gestion efficace de l’orientation stratégique de l’organisation ainsi que des questions et objectifs en matière de politique publique. Le président du conseil doit servir de point central de communication officielle avec le président et entretenir une relation positive et collaborative avec ce dernier, notamment agir à titre de conseiller en ce qui concerne les questions émergentes et les solutions de rechange. Le président du conseil a pour tâche de se tenir à jour concernant l’organisation et de déterminer à quel moment une question doit être portée à l’attention de l’ensemble du conseil ou d’un comité.

Dans une perspective extérieure, le président du conseil constitue le principal point de contact du conseil avec le ministre responsable et il est chargé de mettre à jour ce dernier sur une base régulière quant aux activités de la Corporation et à sa progression par rapport à l’énoncé des priorités et des responsabilités annuelles du ministre. La Corporation commerciale canadienne est bien placée pour permettre aux entreprises canadiennes menant des activités d’exportation mondiale de saisir les occasions qui profiteront à tous les Canadiens. La Corporation commerciale canadienne travaillera en étroite collaboration avec Affaires mondiales Canada afin de mettre en place un programme commercial progressif axé sur l’augmentation des exportations canadiennes, et ce, en aidant les entreprises canadiennes à accéder aux marchés d’approvisionnement mondiaux du secteur public et à saisir les possibilités dans une grande variété de secteurs.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de la Corporation commerciale canadienne.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 22 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 310 $ - 375 $

Honoraire annuel : 8 000 $ - 9 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants: femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Expérience à titre de membre d’un conseil d’administration d’une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif, de préférence à titre de président du conseil ;
  • Expérience en application des principes de gouvernance et des pratiques exemplaires dans une culture de responsabilisation et de transparence ;
  • Expérience en gestion des relations à différents paliers de gouvernement, préférablement avec des hauts fonctionnaires ;
  • Expérience en matière de commerce international ou d’exportation ;
  • Expérience en gestion des ressources humaines et financières ; et
  • Expérience de l’approvisionnement au sein du gouvernement serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance et participation antérieure à des projets ou transactions d’exportation internationale ou commerciale ou à des questions de financement international, notamment d’importants projets multidisciplinaires et pluriannuels (y compris une compréhension des problèmes et préoccupations auxquelles sont confrontées les petites et moyennes entreprises canadiennes) ;
  • Connaissance et respect des valeurs et convictions essentielles de la Corporation commerciale canadienne et tendance avérée à mener les activités conformément à ces valeurs ;
  • Connaissance de la gestion et du financement des approvisionnements et des investissements liés aux projets d’infrastructure ;
  • Capacité de diriger efficacement un conseil concernant les questions difficiles, et ce, de manière transparente et responsable ;
  • Capacité de communiquer, d’écouter et de demander l’avis des autres ;
  • Capacité avéré dans la prise de décisions axée sur des solutions dans un conseil d’administration ;
  • Capacité de réfléchir stratégiquement en dépassant les transactions ponctuelles, comme la supervision du Plan d’entreprise ;
  • Capacité de comprendre les situations politiques complexes en portant attention aux nuances politiques ;
  • Capacité d’évaluer l’environnement de risque (commercial/mondial) ainsi que de traduire et d’intégrer ces considérations aux discussions du conseil et aux fonctions de surveillance ;
  • Capacité analytique, y compris la capacité de lire et d’évaluer des états financiers et des projets d’entreprise ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Solides compétences de leadership et d’esprit d’initiative
  • Jugement sûr
  • Orientation d’équipe
  • Excellentes habiletés interpersonnelles
  • Tact et diplomatie
  • Intégrité, responsabilité et crédibilité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Le candidat retenu doit être disposé(e) à présider toutes les réunions du conseil et doit être disposé(e) à exercer les autres fonctions qui lui sont confiées par règlement administratif ou résolution du conseil (prévu par la loi). Le conseil se réunit trimestriellement principalement à Ottawa, en Ontario, et tient au moins une réunion par année dans un endroit qui permettra aux membres du conseil d’administration de mieux se familiariser avec les activités régionales et de faciliter les contacts avec les milieux d’affaires régionaux.
  • Le président du conseil doit être disponible un maximum de 60 jours par année pour les activités du conseil et des comités et les déplacements connexes, pour les réunions supplémentaires du conseil tenues aux fins de planification stratégique ou dans des circonstances spéciales et qui peuvent parfois être nécessaires.

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Corporation commerciale canadienne,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs tiennent compte reflètent de la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite, qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires au sein des postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif général du ministre du Commerce international est d’accroître les activités commerciales et d’attirer des investissements créateurs d’emplois au Canada, en mettant en œuvre l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne, en accroissant les échanges commerciaux avec les grands marchés en croissance rapide, et en approfondissant nos liens commerciaux avec les partenaires traditionnels.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays, qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Corporation commerciale canadienne

La Corporation commerciale canadienne, dont le siège social se situe à Ottawa, en Ontario, est une société d’État fédérale ayant pour principal mandat de faciliter le commerce international pour le compte de l’industrie canadienne, tout particulièrement auprès des gouvernements de pays étrangers. La Corporation commerciale canadienne peut jouer un rôle clé en faveur de la croissance économique, de la création d’emplois et de la prospérité générale de tous les Canadiens.

Le principal service de la Corporation commerciale canadienne consiste à faciliter les contrats de gouvernement à gouvernement avec les acheteurs gouvernementaux étrangers afin d’offrir les biens et services disponibles à l’exportation canadienne de manière transparente et responsable. En 2014-15, la Corporation commerciale canadienne a travaillé avec 156 exportateurs canadiens menant des activités dans 70 pays, a géré des contrats d’exportation de 2,7 milliards de dollars et a été en mesure d’offrir aux exportateurs un accès direct aux possibilités d’approvisionnement auprès de gouvernements étrangers par l’entremise de son service de passation de contrats de gouvernement à gouvernement.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Corporation commerciale canadienne.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 22 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 310 $ - 375 $

Honoraire annuel : 4 000 $ à 4 700 $

Les administrateurs qui assument la présidence d’un sous-comité reçoivent un honoraire annuel supplémentaire de 1 500 $.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération pour l'un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle, qui démontrent en quoi que vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Expérience à titre de membre d’un conseil d’administration d’une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience en matière de commerce international ou d’exportation (expérience de commerce international ou d’exportation dans les secteurs de la sécurité aérospatiale, des infrastructures et des technologies propres serait considérée comme un atout) ;
  • Expérience en gestion financière et des ressources humaines ;
  • Expérience de la prise de décisions au niveau de la haute direction ou du conseil exécutif dans un milieu compétitif ;
  • Expérience dans les secteurs des services financiers et de la vérification, et notamment une connaissance du financement des approvisionnements et des investissements liés à des projets d’infrastructure serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans le secteur des communications ou des médias serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience de la collaboration avec de hauts représentants du gouvernement serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission et des activités de la Corporation commerciale canadienne et du cadre législatif dans lequel ils s’exercent ;
  • Connaissance des problèmes et préoccupations auxquelles sont confrontées les petites et moyennes entreprises canadiennes qui souhaitent trouver des débouchés pour exporter sur les marchés internationaux ;
  • Connaissance des nouvelles tendances et des nouveaux débouchés mondiaux dans les secteurs de la santé, des technologies propres et des énergies renouvelables, et capacité de faire avancer les idées et les innovations pour permettre aux exportateurs canadiens d’évoluer dans ces secteurs ;
  • Capacité d’établir et d’entretenir de bonnes relations de travail avec les autres membres du conseil d’administration et les parties prenantes, et de participer activement aux discussions au sein du conseil ;
  • Capacité d’évaluer les défis et les risques économiques mondiaux et d’en tenir compte lors des discussions du conseil d’administration portant sur l’aide apportée aux exportateurs canadiens pour leur permettre d’accéder aux marchés concurrentiels ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références afin de vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Sens de l'éthique et intégrité personnelle supérieurs
  • Excellent jugement pour gérer des renseignements sensibles et confidentiels sur le plan commercial
  • Excellentes habiletés interpersonnelles
  • Tact et diplomatie
  • Capacité de réflexion stratégique

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites les exigences suivantes :

  • Les dirigeants et les salariés de la Corporation commerciale canadienne ou d’une personne morale de son groupe ne peuvent pas être des administrateurs de la société d’État mère, exception faite du premier dirigeant de la Corporation commerciale canadienne (prévu par la loi).
  • Vous êtes disponible et disposé(e) à participer aux réunions trimestrielles du conseil et des comités, qui ont lieu principalement à Ottawa, en Ontario, et à au moins une réunion par année à un endroit qui permettra aux membres du conseil d’administration de mieux se familiariser avec les activités régionales et de faciliter les contacts avec les milieux d’affaires régionaux.
  • Vous êtes disponible et disposé(e) à participer à d’autres réunions extraordinaires en personne ou par téléconférence, au besoin.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Exportation et développement Canada,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le objectif général du ministre du Commerce international est d'accroître les activités commerciales et d'attirer des investissements créateurs d'emplois au Canada, en mettant en œuvre l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne, en accroissant les échanges commerciaux avec les grands marchés en croissance rapide, et en approfondissant nos liens commerciaux avec les partenaires traditionnels.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivant :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Exportation et développement Canada

Exportation et développement Canada (EDC) est une société d'État dont le mandat est de « soutenir et développer, directement ou indirectement, le commerce extérieur du Canada ainsi que la capacité du pays d'y participer et de profiter des débouchés offerts sur le marché international ».

Financièrement autonome, Exportation et développement Canada travaille en collaboration avec le secteur financier privé pour offrir une vaste gamme de services de financement et de gestion des risques aux exportateurs et aux investisseurs canadiens de toutes tailles. Au cœur de sa mission, sa capacité unique d'exploiter ses connaissances des services financiers internationaux et des divers marchés, ainsi que du commerce mondial et des acheteurs internationaux, lui permet d'assumer et de gérer des capitaux et des risques élevés pour les entreprises canadiennes désireuses d'exporter. La Société est perçue comme une organisation dynamique, qui maximise sa contribution au commerce international du Canada tout en obtenant des rendements financiers considérables pour les Canadiens, année après année.

En ce qui concerne ses principes directeurs, Exportation et développement Canada mène ses activités en respectant les accords internationaux ratifiés par le Canada, en conformité avec ses engagements à l'égard de la responsabilité sociale des entreprises, et en s'appuyant sur des pratiques de gestion financière saine. En 2015, elle a aidé des clients canadiens, dont 81 % étaient des PME, à faciliter des transactions de 104,2 milliards de dollars en exportations et échanges internationaux. Cette même année, elle a affiché un bénéfice net de 925 millions de dollars, et des actifs totaux de 61,0 milliards de dollars.

Les activités de la Société sont soumises à l'examen d'un Conseil d'administration composé de treize représentants du secteur privé et du président d'Exportation et développement Canada. Le Conseil joue un rôle essentiel pour ce qui est de déterminer l'orientation stratégique d'Exportation et développement Canada et de veiller à ce que ses objectifs d'intérêt public soient atteints de la manière la plus efficace possible. Le Conseil et ses comités examinent et approuvent le Plan d'entreprise annuel d'Exportation et développement Canada, en plus de suivre la performance de la Société. Le Conseil surveille également le rendement et l'efficacité du chef de la direction et des cadres supérieurs, et évalue sa propre efficacité à s'acquitter de ses responsabilités. Le Conseil passe en revue le développement et le perfectionnement des divers services financiers offerts aux entreprises canadiennes. De plus, le Conseil approuve et autorise certains prêts, contrats d'assurance et de garantie ainsi que des placements en actions. Parmi ses principaux rôles, le Conseil assure la surveillance des volets d'évaluation et de saine gestion des risques d'entreprise. Par ailleurs, il veille au respect des exigences en matière de conformité et d'éthique et à la réalisation d'initiatives en matière de responsabilité sociale des entreprises.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements à propos de la Société et de ses activités sur le site Web d'Exportation et développement Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 22 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 410 $ - 485 $

Honoraire annuel : 5 300 $ - 6 200 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine d'études pertinent, ou combinaison acceptable d'études, de formation liée à l'emploi ou d'expérience ;
  • Expérience à titre de membre d'un conseil d'administration d'une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience en matière de commerce international ou d'exportation ;
  • Expérience en gestion financière et des ressources humaines ; et
  • Un titre professionnel dans le domaine financier serait considéré comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités d'Exportation et développement Canada ainsi que de la planification stratégique d'entreprise, de la surveillance générale et de l'évaluation de la performance d'une entreprise ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités du Conseil d'administration, des principes de gouvernance et des pratiques exemplaires ;
  • Connaissance des politiques gouvernementales et publiques ;
  • Connaissance des affaires internationales, du commerce international et de l'économie mondiale ;
  • Connaissance du secteur des services bancaires ou des assurances ;
  • Connaissance des produits et des activités d'Exportation et développement Canada ou engagement à acquérir rapidement cette connaissance après sa nomination ;
  • Connaissance de gestion éclairée des finances et des risques d'une entreprise et en responsabilité sociale des entreprises ;
  • Connaissance des pratiques exemplaires relatives à la responsabilité et à la reddition des comptes adoptées par les sociétés d'État serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance de financement de développement serait considérée comme un atout ;
  • Sens des finances et capacité à lire et à évaluer des états financiers ;
  • Connaissance relatives à des entreprises de tailles diverses, depuis les grandes sociétés nationales et transnationales jusqu'aux petites et moyennes entreprises, et à différents secteurs industriels canadiens ;
  • Capacité à établir des priorités et à promouvoir la vision d'entreprise afin de réaliser le mandat et les objectifs d'Exportation et développement Canada ; et
  • Capacité à établir et à maintenir des relations de travail efficaces avec les autres membres du Conseil d'administration, et à tenir compte des divers besoins et programmes des parties intéressées.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement éclairé
  • Intégrité et responsabilité
  • Incidence et influence
  • Saine gestion
  • Confiance et engagement

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que, dans votre demande, vous confirmiez que vous répondez aux exigences suivantes.

  • Le candidat retenu doit être disposé à participer à des réunions du Conseil et des comités du Conseil, dont quatre à Ottawa, et deux dans diverses villes du pays. D'autres réunions peuvent être tenues à des fins de planification stratégique ou dans des circonstances spéciales, au besoin.
  • Le candidat retenu doit être disposé à siéger en moyenne à trois comités.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien vers cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés peut être établi et utilisé pour d'autres possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président du conseil, Exportation et développement Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le objectif général du ministre du Commerce international est d'accroître les activités commerciales et d'attirer des investissements créateurs d'emplois au Canada, en mettant en œuvre l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne, en accroissant les échanges commerciaux avec les grands marchés en croissance rapide, et en approfondissant nos liens commerciaux avec les partenaires traditionnels.

Le gouvernement du Canada est actuellement à la recherche dans tout le pays de candidatures de Canadiens et Canadiennes talentueux et diversifiés, qui seraient intéressés par le poste suivant :

Président du conseil (poste à temps partiel)

Exportation et développement Canada

Exportation et développement Canada (EDC) est une société d'État financière dont le mandat est de « soutenir et développer, directement ou indirectement, le commerce extérieur du Canada ainsi que la capacité du pays d'y participer et de profiter des débouchés offerts sur le marché international ».

Financièrement autonome, Exportation et développement Canada travaille en collaboration avec le secteur financier privé pour offrir une vaste gamme de services de financement et de gestion des risques aux exportateurs et aux investisseurs canadiens de toutes tailles. Au cœur de sa mission, sa capacité unique d'exploiter ses connaissances des services financiers internationaux et des divers marchés, ainsi que du commerce mondial et des acheteurs internationaux, lui permet d'assumer et de gérer des capitaux et des risques élevés pour les entreprises canadiennes désireuses d'exporter. La Société est perçue comme une organisation dynamique, qui maximise sa contribution au commerce international du Canada tout en obtenant des rendements financiers considérables pour les Canadiens, année après année.

En ce qui concerne ses principes directeurs, Exportation et développement Canada mène ses activités en respectant les accords internationaux ratifiés par le Canada, en conformité avec ses engagements à l'égard de la responsabilité sociale des entreprises, et en s'appuyant sur des pratiques de gestion financière saine. En 2015, elle a aidé des clients canadiens, dont 81 % étaient des PME, à faciliter des transactions de 104,2 milliards de dollars en exportations et échanges internationaux. Cette même année, elle a affiché un bénéfice net de 925 millions de dollars, et des actifs totaux de 61,0 milliards de dollars.

Le président du Conseil d'administration (le « Conseil »), entouré d'un Conseil de douze membres composé d'administrateurs du secteur privé et du président et chef de la direction d'Exportation et développement Canada, supervise les activités de la Société. Sous sa direction, le Conseil veille à ce que les systèmes appropriés de gouvernance, de leadership et de gérance soient en place pour permettre à la direction de la Société de gérer efficacement l'organisation. Le Conseil joue un rôle essentiel pour établir la stratégie d'Exportation et développement Canada et veiller à ce qu'elle suive les objectifs de politique publique le plus efficacement possible. Le Conseil et ses comités sont chargés d'examiner et d'approuver le Rapport annuel d'Exportation et développement Canada et de surveiller la performance de la Société. Le Conseil doit également surveiller le rendement et l'efficacité du chef de la direction et des cadres dirigeants, et évaluer sa propre efficacité dans l'exercice de ses responsabilités. Ses membres examinent le développement et le perfectionnement des divers services financiers offerts aux compagnies canadiennes, et ils autorisent certaines transactions de prêts, de garanties, d'assurances et d'investissement en capital-actions. Un des principaux rôles du Conseil est de surveiller la gestion du risque d'entreprise et de l'évaluer, et il doit aussi surveiller la conformité et l'éthique d'Exportation et développement Canada ainsi que la mise en place des initiatives de responsabilité sociale des entreprises.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web d'Exportation et développement Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 22 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 410 $ - 485 $

Honoraire annuel : 10 500 $ - 12 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine d'études pertinent, ou combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Expérience à titre de membre d'un conseil d'administration d'une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif, de préférence en tant que président du conseil ;
  • Expérience en application des principes de gouvernance et des pratiques exemplaires dans une culture de responsabilisation et de transparence ;
  • Expérience en gestion des relations à différents paliers de gouvernement, préférablement avec des hauts fonctionnaires;
  • Expérience en matière de commerce international ou d'exportation ;
  • Expérience en gestion des ressources humaines et financières;
  • Expérience dans une institution financière serait considérée comme un atout ; et
  • Un titre professionnel dans le domaine financier serait considéré comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités d'Exportation et développement Canada ainsi que de la planification stratégique d'entreprise, de la surveillance générale et de l'évaluation de la performance d'une entreprise ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités du président d'un Conseil d'administration, du Conseil lui-même, du chef de la direction, ainsi que des principes et pratiques exemplaires en matière de gouvernance d'entreprise, notamment les responsabilités fondamentales à l'égard du gouvernement du Canada en sa qualité d'actionnaire ;
  • Connaissance du secteur financier ou du secteur d'assurances ;
  • Connaissance des politiques gouvernementales et publiques ;
  • Connaissance des affaires internationales, du climat entourant le commerce international et compréhension générale de la législation dans lequel la Société évolue, et de l'économie mondiale ;
  • Connaissance relié au financement du développement ;
  • Connaissance des produits et des activités d'Exportation et développement Canada, ou engagement à acquérir ce savoir rapidement après la nomination au Conseil ;
  • Connaissance de gestion financière éclairée et en gestion du risque d'entreprise, ainsi qu'en responsabilité sociale des entreprises ;
  • Connaissance des entreprises d'envergure diverse, allant des grandes sociétés nationales et multinationales aux PME, et des divers secteurs industriels du Canada ;
  • Connaissance des pratiques exemplaires relativement aux responsabilités et à l'établissement de rapports pour les sociétés d'État serait considérée comme un atout ;
  • Sens des finances et capacité à lire et à évaluer des états financiers ;
  • Capacité à établir des priorités et à promouvoir la vision d'entreprise afin de réaliser le mandat et les objectifs d'Exportation et développement Canada ; et
  • Capacité d'encourager le débat et la discussion parmi les membres du Conseil, dans un climat d'ouverture et de confiance, afin de faciliter le consensus et de gérer les conflits, le cas échéant. Sensibilisation aux différents besoins et programmes de nombreuses parties intéressées.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement éclairé
  • Intégrité et responsabilité
  • Impact et influence
  • Saine gestion
  • Confiance et engagement

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que, dans votre demande, vous confirmiez que vous répondez aux exigences suivantes.

  • Le candidat retenu doit être disposé à participer à des réunions du Conseil et des comités du Conseil, dont quatre à Ottawa, et deux dans diverses villes du pays. D'autres réunions peuvent être tenues à des fins de planification stratégique ou dans des circonstances spéciales, au besoin.
  • Le candidat retenu doit être disposé à siéger en moyenne à trois comités.

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien vers cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés peut être établi et utilisé pour d'autres possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Commissaire des travailleurs et travailleuses, Commission de l'assurance-emploi du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif global du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social est d’accroître la sécurité économique et sociale des Canadiens.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Commissaire des travailleurs et travailleuses (poste à temps plein)

Commission de l’assurance-emploi du Canada

La Commission de l’assurance-emploi du Canada joue un rôle important dans la surveillance du régime d’assurance-emploi, de pair avec Emploi et Développement social Canada. Depuis presque 75 ans, cet organisme tripartite est formé de commissionnaires représentant les intérêts des travailleurs, des employeurs et du gouvernement du Canada.

Le commissaire des travailleurs et travailleuses a la responsabilité de représenter les points de vue des organisations et des personnes qui sont clientes des programmes et des services d’Emploi et Développement social Canada, en particulier l’assurance-emploi, ou qui sont touchées par ces programmes et services. En consultant les intervenants, le commissaire est en mesure de faire part de ses préoccupations et de ses points de vue en ce qui concerne l’administration des dispositions législatives applicables, l’élaboration de politiques et l’exécution des programmes.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Commission de l’assurance-emploi du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 1er mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Échelle salariale : 124 300 $ - 146 200 $ (GCQ-4)

Lieu de travail : Région de la capitale nationale

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou combinaison acceptable d’études, de formation professionnelle et d’expérience de travail équivalentes ;
  • Expérience de la gestion au niveau de la haute direction, au sein d’une organisation du secteur public ou du secteur privé, notamment de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience de l’établissement et du maintien de relations solides avec les intervenants et de partenariats complexes ;
  • Expérience du mouvement syndical, notamment avec des organisations syndicales ou des groupes de personnes sans emploi ;
  • Expérience de la collaboration avec des hauts fonctionnaires, des intervenants et des gens du milieu syndical ;
  • Expérience démontrée de la prise de décisions et de la formulation de conseils concernant des questions complexes et de nature délicate ; et
  • Expérience de l’interprétation et de l’application des lois ainsi que des politiques et des directives gouvernementales dans un environnement quasi judiciaire serait considérée un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance de la Loi sur l’assurance-emploi et du mandat, du cadre législatif et des activités de la Commission de l’assurance-emploi du Canada ;
  • Connaissance des enjeux et des préoccupations auxquels font face les travailleurs des secteurs privé et public ;
  • Connaissance du marché du travail et des politiques du marché du travail au Canada ;
  • Connaissance du contexte, des processus et des pratiques exemplaires relatifs aux politiques publiques ;
  • Connaissance des opérations du gouvernement fédéral, y compris celles liées aux principes de la saine gestion, à la reddition de comptes et à la transparence serait considérée un atout ;
  • Capacité d’établir et de maintenir des relations de travail et des relations d’ordre consultatif avec un large éventail d’organisations et de représentants des travailleurs ;
  • Capacité de représenter les intérêts des personnes sur le marché du travail, par exemple, lors des réunions et des discussions informelles de la Commission de l’assurance-emploi du Canada concernant l’élaboration et la mise en œuvre des règlements, des politiques et des programmes touchant l’administration et l’exécution des programmes et des services d’assurance-emploi ;
  • Capacité d’analyser les propositions relatives aux politiques législatives, aux programmes et à la prestation des services pour en déterminer l’incidence sur la communauté des travailleurs du Canada ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Bon jugement
  • Tact et discrétion
  • Sens de l’éthique et intégrité personnelle supérieurs
  • Équité et impartialité
  • Excellentes habiletés interpersonnelles

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez consacrer la totalité de votre temps à l’exercice des fonctions du bureau du commissaire et ne devez pas accepter ni occuper de charge ou d’emploi ni exercer d’activités incompatibles avec ces fonctions (prévu par la loi).
  • Vous devez être disposé(e) à déménager dans la région de la capitale nationale ou à une distance raisonnable de celle-ci.
  • Vous devez être disposé(e) à voyager pendant de longues périodes partout au Canada pour rencontrer des électeurs, des groupes d’intérêt et le personnel ministériel. Les déplacements peuvent prendre environ 35 % du temps de travail.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels, Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif primordial de la ministre de la Justice et de procureure générale du Canada consiste à veiller à ce que notre législation respecte les normes les plus élevées en matière d’équité, d’impartialité et de respect de la primauté du droit.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels (poste à temps plein)

Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels

Ressource indépendante pour les victimes au Canada, le Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels a été créé en 2007 afin d'assurer que le gouvernement du Canada s'acquitte de ses responsabilités à l'égard des victimes d'actes criminels.

Le mandat de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels porte exclusivement sur des questions qui relèvent de la responsabilité fédérale. Les responsabilités de l’ombudsman incluent :

  • Faciliter aux victimes d'actes criminels l'accès aux programmes et aux services en leur fournissant des renseignements et des services d'orientation ;
  • Sensibiliser davantage les responsables du système de justice et les responsables de l'élaboration des politiques aux besoins et aux préoccupations des victimes, ainsi qu'aux lois applicables à l'égard des victimes, y compris la promotion de la Charte canadienne des droits des victimes et les principes énoncés dans la Déclaration canadienne des principes fondamentaux de justice relatifs aux victimes de la criminalité ;
  • Cerner les nouvelles questions et explorer les problèmes systémiques qui ont une incidence négative sur les victimes d'actes criminels ;
  • Proposer des solutions qui favorisent les intérêts des victimes d'actes criminels, en particulier ceux qui sont vulnérables ou marginalisés, qui sont compatibles avec la Charte canadienne des droits et libertés ; et
  • Traiter les plaintes des victimes concernant le respect de la Charte canadienne des droits des victimes et des dispositions de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition qui s'appliquent aux victimes de délinquants sous surveillance fédérale, conformément aux mécanismes internes de traitement des plaintes des ministères et organismes fédéraux concernés.

L'ombudsman joue également un rôle important dans les affaires publiques, notamment la communication avec les parties prenantes, les médias et le public dans diverses instances, parfois à l'échelle internationale.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Bureau de l’ombudsman fédéral des victimes d’actes criminels.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 25 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Échelle salariale : 124 300 $ - 146 200 $ (GCQ-4)

Lieu de travail : Région de la capitale nationale

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans une discipline pertinente notamment en droit, en psychologie, en criminologie, en victimologie, en travail social, en administration publique ou en sociologie, ou une combinaison d'éducation équivalente et d'expérience liées à l'emploi ;
  • Expérience significative dans la gestion des ressources financières et humaines au niveau de la haute direction ;
  • Expérience significative au sein du système de justice pénale du Canada, y compris le système correctionnel ou la défense des droits des victimes ;
  • Expérience dans la mise en œuvre des principes modernes de gouvernance d'entreprise et des meilleures pratiques ;
  • Expérience dans la gestion d'une fonction de plaintes, d'une fonction d'examen ou d'une fonction d'enquête ; et
  • Expérience démontrée dans le développement et la promotion de partenariats productifs.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat du bureau de l’ombudsman fédérale des victimes d’actes criminels ;
  • Connaissance du système de justice pénale canadien et des responsabilités respectives des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ;
  • Connaissance de la politique des services correctionnels et de la Commission des libérations conditionnelles du Canada, ainsi que celle de la Charte canadienne des droits des victimes, du Code criminel et de la Charte canadienne des droits et libertés ;
  • Connaissance des poursuites relatives aux infractions au Code criminel au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut et aux services fournis par les coordonnateurs des témoins de la Couronne dans ces régions ;
  • Connaissance de l'aide offerte au niveau fédéral aux Canadiens victimes d’actes criminels ;
  • Solides compétences en leadership et en gestion ;
  • Excellente compétences en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité d'appliquer la pensée analytique, interprétative et évaluative aux situations sensible et complexe ; et
  • Capacité d'anticiper les conséquences à court et à long terme de ses stratégies.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Intégrité, discrétion et éthique professionnelle
  • Excellent jugement
  • Compétences interpersonnelles supérieures
  • Impartialité et équité
  • Flexibilité et résilience

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager à la Région de la capitale nationale ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président(e), Commission des champs de bataille nationaux,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Président(e) (poste à temps partiel)

Commission des champs de bataille nationaux

La Commission des champs de bataille nationaux a été créée en 1908 par la Loi concernant les champs de bataille nationaux de Québec afin d'acquérir et de conserver les grands champs de batailles historiques de la ville de Québec et de les convertir en un parc national. Regroupant les plaines d'Abraham et le parc des Braves, le territoire constitue un des sites historiques les plus importants au Canada. Communément appelé « les plaines d'Abraham », ce site forme le plus important parc urbain à Québec et se compte parmi les parcs prestigieux du monde. La Commission des champs de bataille nationaux concilie l'importance historique du parc avec son rôle de parc urbain. À titre d'agence du gouvernement fédéral faisant partie du portefeuille du Patrimoine canadien, la Commission des champs de bataille nationaux est chargée de préserver cet héritage historique du Canada pour les générations futures en voyant à l'administration, à la gestion, à la conservation et à la mise en valeur du parc des Champs-de-Bataille ainsi qu'à la gestion des fonds contribués à cette fin. La Commission des champs de bataille nationaux offre une panoplie d'activités pédagogiques et d'interprétation qui permettent aux Canadiennes et aux Canadiens de découvrir ou d'approfondir leurs connaissances sur cette période importante de l'histoire de leur pays et de les sensibiliser aux richesses patrimoniales de ce territoire prestigieux. La Commission des champs de bataille nationaux rend compte de ses activités au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le conseil d'administration est chargé de l'administration générale de cet organisme. En outre, il doit donner des conseils stratégiques à la direction et surveiller les activités de la Commission des champs de bataille nationaux. Il doit agir dans le meilleur intérêt de celle-ci et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du secrétaire sur une base annuelle. Le président s'assure du déroulement efficace des réunions du conseil, de manière à ce que la Commission puisse efficacement réaliser son mandat, atteindre ses objectifs, assurer l'optimisation des fonds publics, demeurer viable et tenir les membres de la direction responsables du rendement de la Commission des champs de bataille nationaux.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Commission des champs de bataille nationaux.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 24 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées, et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue ou une combinaison acceptable d'études, de formation relative au poste et/ou d'expérience
  • Expérience au sein d'un conseil administration, idéalement à titre de président(e)
  • Expérience considérable à titre de cadre supérieur dans le secteur public ou le secteur privé
  • Expérience considérable à interagir avec divers ordres de gouvernement, y compris des hauts fonctionnaires
  • Expérience dans le maintien de rapports efficaces avec de multiples intervenants dont les opinions divergent
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, et de pratiques exemplaires de gestion et dans la gouvernance d'entreprise serait considérée un atout et
  • Expérience dans le secteur des communications ou des médias, y compris l'innovation numérique, serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités de la Commission des champs de bataille nationaux ainsi que du cadre législatif et de l'environnement urbain dans lequel elle évolue
  • Connaissances des principaux intervenants et groupes concernés par les activités de la Commission des champs de bataille nationaux
  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président, du conseil d'administration et du premier dirigeant d'une organisation de taille comparable, y compris les responsabilités fondamentales envers tous les Canadiens et Canadiennes
  • Connaissance des principes de saine gouvernance, de la planification stratégique, de la surveillance et de l'évaluation du rendement, et du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral en matière de responsabilisation et de reddition de comptes
  • Connaissance des enjeux spécifiques à la Ville de Québec serait un atout
  • Capacité supérieure en matière de la direction et de gestion pour permettre au conseil d'administration d'accomplir son travail efficacement
  • Capacité de diriger les discussions stratégiques, de favoriser les débats parmi les membres du conseil d'administration, de faciliter l'atteinte d'un consensus et de gérer les conflits, s'il y a lieu
  • Capacité de prévoir les questions et tendances émergentes et d'élaborer des stratégies pour permettre au conseil d'administration de saisir les occasions qui se présentent
  • Capacité d'établir et d'entretenir des rapports efficaces avec la direction de la Commission des champs de bataille nationaux, la ministre du Patrimoine canadien, son cabinet, le sous-ministre du Patrimoine canadien, les intervenants et les partenaires clés de la Commission, de même qu'avec les trois ordres de gouvernement et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Leadership
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Diplomatie et tact
  • Jugement sûr
  • Compétences supérieures en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez participer à chacune des réunions du conseil d'administration de la Commission des champs de bataille nationaux qui se réunit environ 6 à 8 fois par année à Québec.
  • Vous devrez consacrer à ce poste environ 3 semaines par année, en moyenne.
  • Nul membre de la Commission non plus que le secrétaire de cette dernière ne peut être partie à un contrat avec la Commission ni être pécuniairement intéressé, soit directement soit indirectement, dans aucun contrat ou ouvrage à l'égard duquel s'emploie ou doit être employée quelque partie des fonds au crédit de la Commission (prévu par la loi).

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous Formulaires et documents de référence.

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Commissaires, Commission des champs de bataille nationaux,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Commissaire (postes à temps partiel)

Commission des champs de bataille nationaux

La Commission des champs de bataille nationaux a été créée en 1908 par la Loi concernant les champs de bataille nationaux de Québec afin d'acquérir et de conserver les grands champs de batailles historiques de la ville de Québec et de les convertir en un parc national. Regroupant les plaines d'Abraham et le parc des Braves, le territoire constitue un des sites historiques les plus importants au Canada. Communément appelé « les plaines d'Abraham », ce site forme le plus important parc urbain à Québec et se compte parmi les parcs prestigieux du monde. La Commission des champs de bataille nationaux concilie l'importance historique du parc avec son rôle de parc urbain. À titre d'agence du gouvernement fédéral faisant partie du portefeuille du Patrimoine canadien, la Commission des champs de bataille nationaux est chargée de préserver cet héritage historique du Canada pour les générations futures en voyant à l'administration, à la gestion, à la conservation et à la mise en valeur du parc des Champs-de-Bataille ainsi qu'à la gestion des fonds contribués à cette fin. La Commission des champs de bataille nationaux offre une panoplie d'activités pédagogiques et d'interprétation qui permettent aux Canadiennes et aux Canadiens de découvrir ou d'approfondir leurs connaissances sur cette période importante de l'histoire de leur pays et de les sensibiliser aux richesses patrimoniales de ce territoire prestigieux. La Commission des champs de bataille nationaux rend compte de ses activités au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le conseil d'administration est chargé de l'administration générale de cet organisme. En outre, il doit donner des conseils stratégiques à la direction et surveiller les activités de la Commission des champs de bataille nationaux. Il doit agir dans le meilleur intérêt de celle-ci et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Commission des champs de bataille nationaux.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 24 avril 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent (comptabilité, communications, génie, histoire, droit ou archéologie) ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Expérience au sein d'un conseil administration, de préférence dans le secteur public ou privé ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et dans la gestion et l'évaluation du rendement au niveau de la haute direction ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, et de pratiques exemplaires de gestion et dans la gouvernance d'entreprise ; et
  • Expérience dans le secteur des communications ou des médias, y compris l'innovation numérique, serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission et des activités de la Commission des champs de bataille nationaux (Commission) ainsi que du cadre législatif dans lequel elle évolue ;
  • Connaissance des défis et des possibilités actuels pour les institutions culturelles canadiennes ;
  • Connaissance des principes et des pratiques de la planification stratégique et de la gestion des risques serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance dans les secteurs de la technologie de l'information, de l'évolution technologique liée au numérique, ou de l'environnement d'appui au contenu créatif national serait considérée comme un atout ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec les membres du conseil et avec les partenaires et les intervenants du conseil ;
  • Capacité de stimuler les débats et les discussions entre les membres du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l'innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Diplomatie et tact
  • Jugement sûr
  • Compétences supérieures en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez participer à chacune des réunions du conseil d'administration de la Commission des champs de bataille nationaux qui se réunit environ 6 à 8 fois par année à Québec.
  • Vous devrez consacrer à ce poste environ 2 à 3 semaines par année, en moyenne.
  • Nul membre de la Commission non plus que le secrétaire de cette dernière ne peut être partie à un contrat avec la Commission ni être pécuniairement intéressé, soit directement soit indirectement, dans aucun contrat ou ouvrage à l'égard duquel s'emploie ou doit être employée quelque partie des fonds au crédit de la Commission (prévu par la loi).

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président(e), Instituts de recherche en santé du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif global de la ministre de la Santé consiste à renforcer le système de santé universel financé par l’État et à veiller à ce qu’il s’adapte aux nouveaux défis.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) (poste à temps plein)

Instituts de recherche en santé du Canada

Les Instituts de recherche en santé du Canada ont été créés en vertu de la Loi sur les Instituts de recherche en santé du Canada, qui est entrée en vigueur le 7 juin 2000. Les Instituts de recherche en santé du Canada sont l’organisme du gouvernement du Canada chargé d’investir dans la recherche en santé. Composés de 13 instituts, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs, et leur mission est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d’en favoriser l’application en vue d’améliorer la santé, d’offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Les Instituts de recherche en santé du Canada sont administrés par un président et un conseil d’administration composé de 18 membres, dont le président et le sous-ministre de la Santé, nommés par le gouverneur en conseil et veillant à répondre aux normes les plus élevées de l'excellence scientifique et à représenter les divers milieux et disciplines visés. Le président et le conseil d’administration sont secondés par divers comités permanents et consultatifs.

En tant que président du conseil d’administration et du comité de direction, le président des Instituts de recherche en santé du Canada a la responsabilité de définir une vision et un cadre général pour soutenir et favoriser une recherche en santé exceptionnelle conformément au programme de recherche national. Il fait en sorte que le public, les partenaires, les établissements provinciaux, les ministères fédéraux, l’industrie et les organismes bénévoles dans le domaine de la santé appuient la recherche et des chercheurs exceptionnels, des partenariats innovateurs et le transfert des connaissances pour qu’elles soient mises en pratique au profit des Canadiens. Le président établit par ailleurs les priorités et les objectifs généraux des Instituts de recherche en santé du Canada. Il doit aussi fournir des conseils stratégiques pour la bonne marche des IRSC et assurer un suivi à cet égard. Enfin, le président représente les Instituts de recherche en santé du Canada et, à ce titre, il doit faire la promotion de la vision et du mandat de l’organisation lors de rencontres au pays et sur la scène internationale.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web des Instituts de recherche en santé du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 1er mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Échelle salariale : 259 900 $ - 305 700 $ (GC-10)

Lieu de travail : Région de la capitale nationale

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Doctorat dans une discipline de recherche en santé ou diplôme de médecine avec formation supérieure en recherche en santé d’une université reconnue ;
  • Stature internationale de chercheur en santé ayant une vaste expérience en recherche de pointe ;
  • Expérience de gestion au niveau de la haute direction, idéalement acquise au sein d’une université, d’un hôpital universitaire, d’un établissement de recherche en santé ou d’une organisation de recherche en santé connexe du secteur public ou privé ayant un mandat en recherche en santé et un rayonnement national et international ;
  • Expérience de l’établissement, de la promotion, de l’intégration et du maintien d’ententes de collaboration et de partenariats stratégiques entre divers membres de la communauté de recherche en santé et instances gouvernementales par le truchement d’un cadre dynamique d’investissement en recherche et d’application des connaissances; expérience de la conclusion d’alliances solides et fructueuses avec un large éventail d’intervenants au Canada et à l’étranger ; et
  • Expérience du travail avec un conseil d’administration ou l’équivalent.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance et compréhension des rouages du gouvernement du Canada, de ses institutions et processus, notamment en ce qui a trait à l’élaboration des politiques en matière de recherche en santé, de sciences et de technologie ;
  • Connaissance du travail du milieu universitaire, des principales organisations des secteurs public, privé et bénévole ainsi que des organismes internationaux en relation avec les objectifs et stratégies des Instituts de recherche en santé du Canada ;
  • Connaissance de l’ensemble du milieu de la recherche en santé canadienne – de la recherche biomédicale et clinique à la recherche sur les services de santé et à la recherche sur la santé publique et des populations – et de l’orientation future de la recherche en santé et des défis de l’application des connaissances au profit des cliniciens et des décideurs ;
  • Compréhension de l’étendue des questions de recherche en santé, d’un point de vue national et international ;
  • Connaissance et compréhension de la question du bien-être au travail, y compris de la santé mentale, ainsi que de l’identification et de la gestion des risques ;
  • Excellentes aptitudes à communiquer oralement et par écrit avec un large éventail d’intervenants, notamment les médias, les ministres, les comités parlementaires, les autres représentants gouvernementaux, le public, le milieu de la recherche et le secteur privé ;
  • Capacité de représenter les Instituts de recherche en santé du Canada et de promouvoir la vision et le mandat de l’organisation comme il se doit lors de rencontres à haut niveau au Canada et sur la scène internationale ;
  • Capacité à préciser la vision de l’organisation et à assurer le leadership nécessaire pour réaliser son mandat, suivre son orientation stratégique ainsi qu’analyser les priorités et définir les stratégies à long terme qui permettront au Canada de demeurer un chef de file mondial en recherche dans le domaine de la santé ;
  • Capacité d’élaborer et de négocier des ententes multipartites, de jeter des ponts, d’établir des alliances et des collaborations fructueuses avec les intervenants (p. ex. universités, hôpitaux, secteur bénévole de la santé, instances internationales, gouvernements, secteur privé et autres partenaires de la recherche en santé), et de créer des réseaux efficaces ;
  • Capacité de travailler efficacement dans le contexte des exigences du gouvernement du Canada en matière de responsabilisation et de transparence, tout en respectant le budget des Instituts de recherche en santé du Canada ; et
  • Capacité d’intégrer les exigences et les attentes diversifiées et complexes des partenaires des Instituts de recherche en santé du Canada, du milieu scientifique, des clients, du gouvernement et du secteur privé.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Meneur exemplaire et inspirant
  • Sens de l'éthique, intégrité et sens indéniable des responsabilités
  • Penseur stratégique et conseiller de haut niveau
  • Esprit visionnaire et innovateur
  • Aptitude à gérer efficacement les personnes, habiletés en négociation et entregent
  • Tact et diplomatie
  • Capacité à demeurer calme malgré la pression et à faire preuve d’intelligence émotionnelle
  • Jugement sûr

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être en mesure de contribuer à la réalisation des objectifs des Instituts de recherche en santé du Canada dans l’intérêt de tous les Canadiens (prévu par la loi).
  • Vous devez répondre aux normes les plus élevées d’excellence scientifique (prévu par la loi).
  • Vous devez être prêt(e) à voyager souvent au Canada et à l’étranger.
  • Vous devez être prêt(e) à déménager dans la région de la capitale nationale ou à une distance raisonnable de celle-ci.

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Vice-président régional et Vice-président (Section d'appel), Commission des libérations conditionnelles du Canada,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif principal du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile est de diriger le travail du gouvernement pour que les Canadiens demeurent en sécurité et pour protéger les droits et libertés des Canadiens dans une société ouverte, inclusive et démocratique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Vice-président régional (postes à temps plein)

Vice-président de la Section d’appel (poste à temps plein)

Commission des libérations conditionnelles du Canada

La Commission des libérations conditionnelles du Canada est un tribunal administratif indépendant. La Commission des libérations conditionnelles du Canada rend des décisions relatives à la mise en liberté sous condition des délinquants incarcérés dans des établissements fédéraux et des délinquants qui purgent une peine de moins de deux ans dans des provinces ou territoires qui n’ont pas leur propre commission des libérations conditionnelles. La Commission des libérations conditionnelles du Canada a également la responsabilité de rendre des décisions sur la suspension du casier aux termes de la Loi sur le casier judiciaire et de formuler des recommandations en matière de clémence en vertu de la prérogative royale de clémence.

Le vice-président régional et le vice-président de la Section d’appel de la Commission des libérations conditionnelles du Canada sont des membres à temps plein de la Commission. Les vice-présidents assurent un leadership efficace et veille à l’adoption d’une conduite professionnelle, à la prestation de la formation requise et à la prise de décisions de qualité par les commissaires affectés à la région/section.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Commission des libérations conditionnelles du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 1er mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Échelle salariale : 142 800 $ - 168 000 $ (GCQ-5)

Lieux de travail :

  • Section d’appel (région de la capitale nationale) (Ottawa [Ontario])
  • Région de l’Atlantique (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador) (bureau régional à Moncton [Nouveau-Brunswick])
  • Région du Québec (bureau régional à Montréal [Québec])
  • Région de l’Ontario et du Nunavut (bureau régional à Kingston [Ontario])
  • Région des Prairies (Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Territoires du Nord-Ouest) (bureaux régionaux à Saskatoon [Saskatchewan], et à Edmonton [Alberta])
  • Région du Pacifique (bureau régional à Abbotsford [Colombie-Britannique])

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants: femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans une discipline des sciences sociales (droit, criminologie, travail social, psychologie, sociologie, etc.) ou combinaison acceptable d’études, de formation liée à l’emploi ou d’expérience pertinentes ;
  • Expérience appréciable de la gestion au sein d’une organisation du secteur privé ou public, y compris la gestion des ressources humaines ;
  • Expérience professionnelle appréciable dans au moins un des domaines suivants :
    • Expérience de l’interprétation et de l’application de lois, de règlements, de politiques gouvernementales et de directives ; et/ou
    • Expérience à titre de commissaire ou de décideur au sein d’un tribunal d’arbitrage, d’un organisme ou d’une organisation équivalente.
  • L’expérience de travail avec la Commission des libérations conditionnelles du Canada est un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'un examen écrit et d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat ainsi que des rôles et des responsabilités de la Commission des libérations conditionnelles du Canada ;
  • Connaissance de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition et de la Loi sur le casier judiciaire ainsi que de l’interprétation et de l’application des dispositions qu’elles renferment au sujet de la mise en liberté sous condition ;
  • Connaissance du système de justice pénale ainsi que de l’objet et des principes de la mise en liberté sous condition ;
  • Connaissance des questions sociétales qui influent sur le contexte dans lequel s’exerce la justice pénale, y compris les questions concernant le sexe, les Canadiens autochtones et les minorités visibles ;
  • Connaissance du droit administratif et des principes de justice naturelle, ainsi que des règles et des pratiques en vigueur dans les tribunaux d’arbitrage du Canada ;
  • Solides compétences en leadership et en gestion ;
  • Capacité d’interpréter les dispositions des lois, des règlements, des politiques et d’autres documents pertinents dans un contexte décisionnel judiciaire, et d’évaluer la pertinence des précédents afin de rendre des décisions justes et équitables ;
  • Capacité de procéder à des évaluations annuelles du rendement ; et
  • Excellente aptitude à communiquer, par écrit et de vive voix, et capacité d’agir comme porte-parole auprès des médias, des institutions publiques, des gouvernements et d’autres organisations.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable. Certains postes exigent la maîtrise de l'anglais ou du français, et certains postes exigent la maîtrise de l'anglais et du français.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Sens de l’éthique et intégrité personnelle supérieurs
  • Jugement sûr dans la gestion de renseignements de nature très délicate
  • Capacité d’adaptation et flexibilité
  • Capacité de travailler efficacement de manière autonome et en équipe
  • Sensibilité aux questions ayant trait aux Canadiens autochtones, au multiculturalisme et au sexe

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Les membres sont choisis parmi des groupes suffisamment diversifiés pour pouvoir représenter collectivement les valeurs et les points de vue de la collectivité et informer celle-ci en ce qui touche les libérations conditionnelles ou d’office et les permissions de sortir sans escorte (prévu par la loi).
  • Les membres doivent être disposé(e) à déménager dans la région de l’emploi ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • Les membres doivent être disposé(e)s à voyager à l’extérieur de la région immédiate du bureau régional auquel ils sont nommé(e)s et à s’absenter fréquemment de chez eux pendant plus d’une journée afin de mener des audiences dans des établissements fédéraux et provinciaux.
  • Les membres doivent détenir un permis de conduire valide ou un moyen de transport personnel pour se rendre aux différents établissements de la région est requis. Certains de ces établissements sont situés dans des régions rurales et éloignées.
  • La préférence sera accordée aux candidats résidant dans la région pour laquelle ils ont postulé.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Administration canadienne de la sûreté du transport aérien,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs tiennent compte reflètent de la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite, qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires au sein des postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d’emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays, qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien est une société d’État dont le siège est situé à Ottawa, en Ontario.

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien est une société d’État mandataire financée par des crédits parlementaires qui relève du Parlement par l’entremise du ministre des Transports. Elle est régit par un Conseil d’administration composé de onze membres nommés par le gouverneur en conseil, notamment des représentants de l’industrie du transport aérien et des exploitants d’aéroports.

Le mandat de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien vise quatre secteurs de la sûreté aérienne :

  • Contrôle pré-embarquement : contrôle des passagers et de leurs effets avant leur entrée dans la zone sécurisée d’une aérogare ;
  • Contrôle des bagages enregistrés : contrôle des bagages enregistrés (ou des bagages de soute) des passagers afin d’empêcher l’embarquement d’articles interdits ;
  • Contrôle des non-passagers : contrôle aléatoire des non-passagers qui ont accès aux zones réglementées dans les aéroports où le risque est plus élevé ; et
  • Carte d’identité pour les zones réglementées : programme dans le cadre duquel on utilise les données biométriques du détenteur (image de l’iris et empreintes digitales) pour permettre aux non-passagers d’accéder aux zones réglementées des aéroports.

Le conseil d’administration de l’Administration est responsable de la gérance générale de l’Administration. Les principaux rôles et responsabilités du conseil comprennent notamment l’orientation stratégique, la politique publique, la surveillance financière et la surveillance organisationnelle.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 360 $ - 420 $

Honoraire annuel : 4 600 $ - 5 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération pour l'un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle, qui démontrent en quoi que vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent, ou combinaison équivalente et acceptable d’études, de formations ou d’expériences reliées au poste ;
  • Un titre professionnel comptable (CPA) serait considéré comme un atout pour l’un de ces postes ;
  • Expérience en tant que membre d’un conseil d’administration pour une organisation du secteur public ou privé ou de cadre supérieur qui a des comptes à rendre aux intervenants dans le secteur public ou privé ;
  • Expérience des relations avec des représentants du gouvernement ou du secteur privé, de préférence des hauts fonctionnaires et cadres supérieurs ;
  • Expérience dans le milieu du transport ou dans le milieu des affaires ou de l’administration ; et
  • Expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants : industrie aéronautique, sécurité et renseignement, politique sur la technologie de l’information, amélioration de l’expérience du client et gestion de grands projets serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, y compris de l’industrie du transport aérien du Canada ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités d’un membre du conseil d’administration, notamment les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu’actionnaire ;
  • Connaissance de l’environnement des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel elle évolue, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la gestion des ressources humaines et financières, de la planification stratégique d’entreprise ainsi que de la surveillance et de l’évaluation du rendement d’entreprise ;
  • Connaissance de la gouvernance d’entreprise, des principes de bonne gouvernance et des pratiques exemplaires ;
  • Connaissances dans un ou plusieurs des domaines suivants : droit, relations de travail, politique publique, médias ou communication, administration ou gouvernance des régimes de retraite, investissement dans les régimes de retraite, technologies de l’information, sécurité ou renseignement, service à la clientèle et marketing ;
  • Compétence financières ;
  • Capacité d’identifier, d’analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes ;
  • Capacité d’établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec les autre membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles est préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références afin de vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d’éthique élevées et intégrité
  • Habiletés interpersonnelles supérieures
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites les exigences suivantes :

Prévu par la loi

  • Pour exercer la charge d’administrateur, il faut remplir les conditions suivantes :
    1. être un citoyen canadien ou résident permanent au sens de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés ;
    2. ne pas être membre du Sénat ou de la Chambre des communes, ni d’une législature provinciale ;
    3. ne pas occuper un emploi à temps plein au sein d’une administration publique, fédérale ou provinciale ; ou
    4. ne pas être maire, conseiller, dirigeant ou employé d’une municipalité.
  • Les dirigeants et les salariés de l’Administration canadienne de la sûreté du transport ou d’une personne morale de son groupe ne peuvent être des administrateurs d’une société d’État mère, exception faite du premier dirigeant de l’Administration canadienne de la sûreté du transport (prévu par la loi).
  • Le poste exige un engagement de temps annuel moyen de 25 jours. Les membres du conseil d’administration et des comités se réunissent au minimum quatre fois par an, habituellement dans la région de la capitale nationale. Les administrateurs doivent aussi participer à des téléconférences plusieurs fois par an, au besoin. Ils pourraient avoir à siéger à au moins deux comités du conseil.

Si vous êtes nommé à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Chef de la direction, Administration canadienne de la sûreté du transport aérien,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d’emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Chef de la direction (poste à temps plein)

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien est une société d’État dont le siège est situé à Ottawa, en Ontario.

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien est une société d’État mandataire financée par des crédits parlementaires, qui relève du Parlement par l’entremise du ministre des Transports. Elle est régit par un Conseil d’administration composé de onze membres nommés par le gouverneur en conseil, notamment des représentants de l’industrie du transport aérien et des exploitants d’aéroports.

Le mandat de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien vise quatre secteurs de la sûreté aérienne :

  • Contrôle pré-embarquement : contrôle des passagers et de leurs effets avant leur entrée dans la zone sécurisée d’une aérogare ;
  • Contrôle des bagages enregistrés : contrôle des bagages enregistrés (ou des bagages de soute) des passagers afin d’empêcher l’embarquement d’articles interdits ;
  • Contrôle des non-passagers : contrôle aléatoire des non-passagers qui ont accès aux zones réglementées dans les aéroports où le risque est plus élevé ; et
  • Carte d’identité pour les zones réglementées : programme dans le cadre duquel on utilise les données biométriques du détenteur (image de l’iris et empreintes digitales) pour permettre aux non-passagers d’accéder aux zones réglementées des aéroports.

Le chef de la direction est chargé et responsable envers le comité d’administration d’assurer le leadership organisationnel en formulant et en promouvant la vision, le mandat, les stratégies et les politiques de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien; de veiller à l’exploitation au jour le jour de l’Administration, ainsi que des programmes de sûreté du transport aérien; et d’établir un réseau de partenaires et d’intervenants afin de positionner l’Administration en tant que chef de file mondial dans la communauté de la sûreté du transport aérien.

Le chef de la direction doit s’assurer que l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien concrétise sa vision en offrant la meilleure expérience possible aux passagers et en créant une valeur ajoutée pour les Canadiens grâce à l’utilisation optimale des ressources de l’Administration. Il ou elle doit veiller à ce que les employés de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien soient engagés, dévoués et atteignent les résultats escomptés grâce au travail d’équipe et à la collaboration avec des partenaires afin de générer des améliorations et des avantages mutuels.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale : 214 900 $ - 252 800 $ (CEO-4)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formations ou d’expériences reliées au poste ;
  • Expérience à titre de chef de la direction ou de cadre supérieur dans une organisation de taille moyenne ou grande avec de multiples intervenants ;
  • Expérience de l’établissement et de l’entretien de relations multipartites productives et efficaces avec des organisations partenaires, divers intervenants et des hauts fonctionnaires ;
  • Expérience dans la prise de décision concernant des questions de nature délicate et complexe ;
  • Compétences de leadership, notamment la capacité de motiver le personnel à atteindre les objectifs de l’organisation, d’assurer la gestion des talents et de gérer le changement organisationnel ;
  • Expérience de rendre compte à un conseil d’administration serait considérée comme un atout ; et
  • De l’expérience dans le milieu du transport ou des affaires (de préférence en aviation et/ou sécurité) serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, y compris de l’industrie des transports, de préférence du transport aérien et/ou de la sûreté aérienne ;
  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président du conseil d’administration, du conseil d’administration, et du chef de la direction de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, y compris les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu’actionnaire ;
  • Connaissance de l’environnement des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel elle opère, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la technologie et de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Connaissance de la planification opérationnelle et stratégique, de la surveillance et de l’évaluation du rendement d’une entreprise ;
  • Capacité d’établir des relations de travail efficaces avec les partenaires d’affaires de la société et ses intervenants, ainsi qu’avec des hauts fonctionnaires ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes et de mener des changements organisationnels ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Bon jugement et réflexion conceptuelle/novatrice
  • Leadership
  • Impact/influence
  • Normes d’éthique rigoureuses et intégrité
  • Excellentes habiletés interpersonnelles
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous ne pouvez pas être nommé à titre d’administrateur (prévu par la loi).
  • Vous résidez ou êtes disposé(e) à déménager dans la région de la capitale nationale, ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président du conseil d'administration, Administration canadienne de la sûreté du transport aérien,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d’emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président du conseil d’administration (poste à temps partiel)

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

L’Administration canadienne de la sûreté du transport a pour mandat de protéger le public par un contrôle efficace et efficient des voyageurs aériens et de leurs bagages. Leur but est de fournir un niveau de service de sûreté professionnel, efficace et uniforme dans tout le pays, respectant ou surpassant les normes établies par Transports Canada.

L’Administration canadienne de la sûreté du transport est également responsable des critères de qualification, de formation, de rendement et de certification des fournisseurs de services de contrôle et des agents de contrôle. La Société relève du Parlement par l’entremise du ministre des Transports.

Le président du conseil d’administration de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien assure le leadership en matière de gouvernance et préside les activités du conseil. Il est principalement responsable du fonctionnement efficace du conseil afin de s’assurer qu’il remplit ses fonctions et ses responsabilités.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 360 $ - 420 $

Honoraire annuel : 9 200 $ - 10 800 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants: femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou combinaison équivalente et acceptable d’études, de formation et d’expérience liées au poste ;
  • Expérience en tant que membre d’un conseil d’administration d’un organisme public ou privé, ou à titre de cadre supérieur responsable devant les parties intéressées dans le secteur public ou privé ;
  • Expérience dans la mise en œuvre de principes de gouvernance d’entreprise modernes et de pratiques exemplaires dans une culture de responsabilisation et de transparence ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience des relations avec les représentants de différents ordres de gouvernement et du secteur privé ;
  • Expérience de l’établissement et le maintien de relations de travail efficaces avec les partenaires d’affaires et les intervenants ; et
  • Expérience dans le milieu du transport ou des affaires (préférablement du secteur aérien).

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de la Société, incluant l’industrie du transport, de préférence du transport aérien. La connaissance des arrangements de la sécurité nationale du Canada, serait considéré comme un atout ;
  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président du conseil d’administration, du conseil d’administration et du premier dirigeant, y compris les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu’actionnaire ;
  • Connaissance de l’environnement des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel elle opère, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la gestion des finances et des ressources humaines ;
  • Connaissance de la gouvernance d'entreprise et des meilleures pratiques ;
  • Connaissance de la planification stratégique d’entreprise ainsi que la surveillance et l’évaluation du rendement d’entreprise ;
  • Excellentes compétences en communication, tant de vive voix que par écrit, y compris la capacité d’établir et d’entretenir des rapports efficaces auprès des intervenants, des institutions publiques, avec des hauts fonctionnaires et d’autres organisations ;
  • Capacité d’établir des relations de travail efficaces avec le ministre, le sous-ministre ainsi qu’avec les partenaires d’affaires de la Société et ses intervenants ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes et de mener des changements organisationnels ; et
  • Capacité de favoriser le débat et la discussion entre les membres du conseil d’administration, de faciliter le consensus.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d’éthique élevées et intégrité
  • Leadership et habiletés interpersonnelles supérieurs
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Pour exercer la charge d’administrateur, il faut remplir les conditions suivantes :
    1. être citoyen canadien ou résident permanent au sens de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés ;
    2. ne pas être membre du Sénat ou de la Chambre des communes, ni d’une législature provinciale ;
    3. ne pas occuper un emploi à temps plein au sein d’une administration publique, fédérale ou provincial ;
    4. ne pas être maire, conseiller, dirigeant ou employé d’une municipalité.
  • Vous devez être disposé à présider des rencontres du conseil d’administration dont le calendrier est établi par L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien. Le président du conseil est membre d’office avec droit de vote de tous les comités du conseil. Le conseil tient des téléconférences plusieurs fois par année, au besoin.

Si vous êtes nommé au poste :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président et chef de la direction, Marine Atlantique S.C.C.,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d’emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président et chef de la direction (poste à temps plein)

Marine Atlantique S.C.C.

Marine Atlantique S.C.C. est une société d’État dont le siège social est situé à St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador. Le mandat de Marine Atlantique S.C.C. consiste à offrir un service de traversier de qualité, sécuritaire et respectueux de l’environnement entre l’île de Terre-Neuve et la province de la Nouvelle-Écosse, de manière fiable, courtoise et économique. Les services de traversier sont essentiels, tant pour le transport de passagers que pour le transport de marchandises, pour assurer la liaison entre la province de Terre-Neuve-et-Labrador et territoire continental du Canada. La société offre des services de traversier permanents et saisonniers.

Le président et chef de la direction doit rendre compte du rendement global de l’entreprise commerciale au conseil d’administration de la société. Le rendement de Marine Atlantique S.C.C. dépend de l’avancement de l’énoncé de mission de la société dans l’ensemble de l’organisation. Le président et chef de la direction élabore, en consultation avec le conseil et les cadres supérieurs, la stratégie d’entreprise et les plans d’exploitation en vue de l’atteinte de la mission de l’organisation, et supervise les activités générales de celle-ci, notamment le perfectionnement de ses cadres, l’affectation de ses ressources et l’établissement de contrôles appropriés. Le président et chef de la direction travaille avec le conseil à élaborer des politiques et à assurer la surveillance, et agit également à titre de porte-parole principal de la société.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de Marine Atlantique S.C.C.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale : 179 200 $ - 210 800 $ (CEO-3)

Lieu de travail : St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou bien combinaison acceptable d’études, de formations ou d’expériences reliées au poste ;
  • Expérience appréciable à titre de chef de la direction ou de cadre supérieur dans une organisation complexe de taille moyenne ou grande, préférablement dans le secteur des transports et idéalement dans le secteur maritime ;
  • Compétences manifestes dans l’atteinte d’objectifs financiers et stratégiques ;
  • Expérience dans la réalisation d’initiatives de transformation des opérations et des processus au moyen de stratégies de gestion du changement ;
  • Expérience reconnue dans l’établissement et le maintien de relations professionnelles efficaces dans un contexte multipartite complexe ;
  • Expérience de la supervision et de la mise en œuvre de grands projets d’immobilisations serait considéré comme un atout; cette expérience pourrait prendre la forme de négociations visant des baux et des chartes ou la conclusion de grands marchés publics ;
  • Expérience dans l’établissement et le maintien de relations professionnelles et hiérarchiques avec les membres d’un conseil d’administration serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience de l’interaction avec des agents de la haute direction et de cadres supérieurs de la fonction publique serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de la société, y compris sa réglementation environnementale ;
  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président du conseil d’administration, du conseil d’administration, et du président et chef de la direction, y compris les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu’actionnaire ;
  • Connaissance de l’environnement des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel elle opère, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la planification opérationnelle et stratégique, de la surveillance et de l’évaluation du rendement d’une entreprise ;
  • Connaissance de la gestion des risques, y compris des systèmes efficaces pour cerner, surveiller, atténuer et gérer les risques ;
  • Connaissance des principes de gouvernance efficace, tant au niveau du conseil d’administration que de l’organisation ;
  • Capacité de gérer les ressources humaines dans un contexte syndical ;
  • Capacité d’encourager une culture organisationnelle qui favorise la sécurité, la confiance, le respect, les pratiques conformes à l’éthique et encourage les employés à faire preuve d’intégrité personnelle et de responsabilité sociale ;
  • Capacité de comprendre la dynamique organisationnelle, de cerner les possibilités et de reconnaître les défis afin de favoriser la mise en œuvre de changements organisationnels ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d’éthique rigoureuses et intégrité
  • Excellents habiletés interpersonnelles et en leadership
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous résidez ou êtes disposé(e) à déménager en Terre-Neuve-et-Labrador ou à un endroit situé à une distance raisonnable..

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Marine Atlantique S.C.C.,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs tiennent compte reflètent de la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite, qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires au sein des postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d'emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays, qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateur (postes à temps partiel)

Marine Atlantique S.C.C.

Marine Atlantique S.C.C. est une société d'État dont le siège social est situé à St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador. Le mandat de Marine Atlantique consiste à offrir des services de traversier de qualité, sécuritaires et respectueux de l'environnement entre l'île de Terre-Neuve et la province de la Nouvelle-Écosse, de manière fiable, courtoise et économique. La société offre des services de traversiers permanents et saisonniers. Les services de traversier sont essentiels, tant pour le transport de passagers que pour le transport de marchandises, pour assurer la liaison entre la province de Terre-Neuve-et-Labrador et le territoire continental du Canada.

Le conseil d'administration de Marine Atlantique S.C.C., qui est composé de dix personnes, assure la fonction générale d'orientation stratégique et de surveillance des activités commerciales de la société. Le Conseil régit le fonctionnement de Marine Atlantique S.C.C. au moyen d'une réglementation stricte. La Loi sur la gestion des finances publiques, la Loi autorisant l'acquisition de Marine Atlantique S.C.C. et la Politique maritime nationale du gouvernement fédéral procurent un cadre pour les activités de la société. Parallèlement à cette législation, les statuts constitutifs, les règlements administratifs et l'énoncé de mission de Marine Atlantique S.C.C. orientent les décisions que prennent le conseil d'administration et la direction.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de Marine Atlantic S.C.C.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 310 $ à 375 $

Honoraire annuel : 4 000 $ à 4 700 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération pour l'un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle, qui démontrent en quoi que vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent, ou combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation liée à l'emploi et d'expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA) serait considéré comme un atout ;
  • Expérience en tant que membre d'un conseil d'administration pour une organisation du secteur public ou privé ou de cadre supérieur qui a des comptes à rendre aux intervenants dans le secteur public ou privé ;
  • Expérience des relations avec des représentants supérieurs du gouvernement ou du secteur privé ;
  • Expérience dans le milieu du transport ou des affaires (préférablement le secteur maritime) ; et
  • Expérience dans au moins un des domaines suivants : gestion de projets, ingénierie, transport maritime, relations publiques, droit, communications, relations avec la collectivité ou mobilisation auprès des intervenants.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de Marine Atlantique S.C.C., ainsi que de l'industrie du transport, de préférence le secteur maritime ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités d'un membre du conseil d'administration, notamment les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu'actionnaire ;
  • Connaissance de l'environnement des politiques publiques touchant une société d'État, ainsi qu'une compréhension générale de l'environnement législatif dans lequel elle évolue, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la gestion des ressources humaines et financières, de la planification stratégique d'entreprise ainsi que de la surveillance et de l'évaluation du rendement d'entreprise ;
  • Connaissance de la gouvernance d'entreprise, des principes de bonne gouvernance et des pratiques exemplaires ;
  • Connaissance dans un ou plusieurs des domaines suivants : comptabilité, finances, administration des affaires, commerce ou économie, ingénierie, droit, industrie du transport ou secteur maritime, marketing, communications ou relations publiques ;
  • Compétence financières ;
  • Capacité d'identifier, d'analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec les autre membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Aptitudes linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles est préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références afin de vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d'éthique élevées et intégrité
  • Habiletés interpersonnelles supérieures
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites les exigences suivantes :

  • Les dirigeants et les salariés de Marine Atlantique S.C.C. ou d'une personne morale de son groupe ne peuvent être des administrateurs d'une société d'État mère, exception faite du premier dirigeant de Marine Atlantique S.C.C.(législatif).
  • Vous résidez à Terre-Neuve-et-Labrador ou en Nouvelle-Écosse.
  • Vous êtes disposé à participer aux quatre réunions régulières annuelles du conseil d'administration (mars, juin, septembre et décembre), à la séance annuelle de stratégie et à l'assemblée publique annuelle. Les réunions ont habituellement lieu au bureau principal de St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Si vous êtes nommé à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Ridley Terminals Inc.,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d’emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Ridley Terminals Inc.

Ridley Terminals Inc. est une société d’État, qui est située sur des terres fédérales louées de l’Administration portuaire de Prince Rupert, en Colombie-Britannique. À titre de terminal maritime, le mandat de la société consiste à offrir des services continus de déchargement de wagons, d’entreposage de produits et de chargement. Les activités de la société sont axées sur le transfert de produits de vrac (charbon et coke de pétrole) de trains-blocs à des navires, et cette dernière joue un rôle dans l’acheminement du charbon et d’autres marchandises en vrac du nord de la Colombie-Britannique et du nord de l’Alberta vers l’Asie.

Le conseil d’administration de Ridley Terminals Inc. est essentiellement responsable d’établir l’orientation stratégique et de surveiller le déroulement et les opérations de la société. Ses membres surveillent le rendement de la gestion et s’assurent que des contrôles internes sont en place pour gérer les risques associés aux activités de la société en plus de garantir la protection de ses finances et l’exactitude de ses rapports.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de Ridley Terminals Inc.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 220 $ - 260 $

Honoraire annuel : 2 900 $ - 3 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité au moment d’évaluer les candidats pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent, ou combinaison équivalente et acceptable d’études, de formations ou d’expériences reliées au poste ;
  • Expérience en tant que membre d’un conseil d’administration pour une organisation du secteur public ou privé ou de cadre supérieur qui a des comptes à rendre aux intervenants dans le secteur public ou privé ;
  • Expérience des relations avec des représentants du gouvernement ou du secteur privé, préférablement avec des représentants supérieurs ;
  • Expérience dans le milieu du transport ou des affaires (préférablement le secteur maritime ou ferroviaire) ;
  • Expérience des relations avec des groupes autochtones serait considérée un atout ; et
  • Expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants : gestion de projets, ingénierie, relations publiques, droit, communications, relations avec la collectivité, ou mobilisation auprès des intervenants serait considérée un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de Ridley Terminals Inc., y compris du marché des produits en vrac et de l’industrie du transport, de préférence le transport maritime ou ferroviaire ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités d’un membre du conseil d’administration, notamment les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu’actionnaire ;
  • Connaissance de l’environnement des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel Ridley Terminals Inc. évolue, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la gestion des ressources humaines et financière et un titre professionnel comptable sera considéré comme un atout pour l’un ou plus de ces postes ;
  • Connaissance de la planification stratégique d’entreprise ainsi que de la surveillance et de l’évaluation du rendement d’entreprise et connaissance de la gouvernance d’entreprise, des principes de bonne gouvernance et des pratiques exemplaires ;
  • Connaissance dans un ou plusieurs des domaines suivants : droit, comptabilité, finances, administration des affaires, commerce ou économie, ingénierie, transport ou industrie maritime, marketing, communications, ou relations publiques serait considérée un atout ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes ;
  • Compétence financière ;
  • Capacité de prendre part à des débats et à des discussions parmi des membres du conseil ; et
  • Excellentes habiletés en communication, orale et écrite.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d’éthique élevées et intégrité
  • Habiletés interpersonnelles supérieures
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Les dirigeants et les salariés de Ridley Terminals Inc. ou d’une personne morale de son groupe ne peuvent être des administrateurs de Ridley Terminals Inc., exception faite du premier dirigeant de Ridley Terminals Inc. (prévu par la loi).
  • Les administrateurs doivent être disposés à participer aux réunions régulières du conseil d’administration ainsi qu’à d’autres réunions, au besoin. Les administrateurs doivent également être disposés à agir à titre de président ou de membre d’un comité du conseil.).

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président, Ridley Terminals Inc.,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d’emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président du conseil d’administration (poste à temps partiel)

Ridley Terminals Inc.

Ridley Terminals Inc. est une société d’État située à Prince Rupert, en Colombie-Britannique. Ridley Terminals Inc. possède et exploite un terminal de transbordement de vrac à haut rendement de classe internationale. La Société fournit des services continus de qualité de déchargement de wagons, d’entreposage de produits et de chargement de navires. Le terminal joue un rôle de premier plan dans l’acheminement du charbon et d’autres marchandises en vrac provenant du nord de la Colombie-Britannique et du nord de l’Alberta vers l’Asie.

Le président du conseil d’administration de Ridley Terminals Inc. est chargé de la gouvernance et de la surveillance des activités de la Société, du rendement des affaires, et de l’orientation stratégique de celle-ci. Il préside les activités du conseil d’administration et il fait preuve de leadership dans tous les aspects du travail du conseil d’administration. La Société fait rapport au Parlement par l’intermédiaire du ministre des Transports.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de Ridley Terminals Inc..

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 mai 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 220 $ - 260 $

Honoraire annuel : 5 700 $ - 6 700 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants: femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou combinaison équivalente et acceptable d’études, de formation et d’expérience liées au poste ;
  • Expérience en tant que membre d’un conseil d’administration d’un organisme public ou privé, ou à titre de cadre supérieur responsable devant les parties intéressées dans le secteur public ou privé ;
  • Expérience dans la mise en œuvre de principes de gouvernance d’entreprise modernes et de pratiques exemplaires dans une culture de responsabilisation et de transparence ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience des relations avec les hauts représentants de différents ordres de gouvernement, du secteur privé et des peuples autochtones ;
  • Expérience de l’établissement de relations, de la promotion de partenariats et de la collaboration avec les peuples autochtones serait considérée comme un atout ;
  • Expérience de l’établissement et le maintien de relations de travail efficaces avec les partenaires d’affaires et les intervenants ; et
  • Expérience dans le milieu du transport ou des affaires (préférablement du secteur maritime et ferroviaire).

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de la Société, y compris le marché des produits en vrac incluant l’industrie du transport, de préférence du transport maritime ;
  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président du conseil d’administration, du conseil d’administration et du premier dirigeant, y compris les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu’actionnaire ;
  • Connaissance de l’environnement politique et des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel elle opère, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la gestion des finances et des ressources humaines ;
  • Connaissance de la gouvernance d'entreprise et des meilleures pratiques ;
  • Connaissance de la planification stratégique d’entreprise ainsi que la surveillance et l’évaluation du rendement d’entreprise ;
  • Excellentes compétences en communication, tant de vive voix que par écrit, y compris la capacité d’établir et d’entretenir des rapports efficaces auprès des intervenants, des institutions publiques, avec des hauts fonctionnaires et d’autres organisations;
  • Capacité d’établir des relations de travail efficaces avec le ministre, le sous-ministre ainsi qu’avec les partenaires d’affaires de la Société et ses intervenants ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes et de mener des changements organisationnels ; et
  • Capacité de favoriser le débat et la discussion entre les membres du conseil d’administration, de faciliter le consensus.

Exigences linguistiques

  • La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d’éthique élevées et intégrité
  • Leadership et habiletés interpersonnelles supérieurs
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être disposé(e) à présider les rencontres du conseil. Le président du conseil est membre d’office avec droit de vote de tous les comités du conseil. Le conseil tient des téléconférences plusieurs fois par année, au besoin.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Possibilités d'emploi permanentes

Membres, Tribunal des anciens combattants (révision et appel),

Possibilités de nominations anticipées

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le but premier du ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale est de veiller à ce que le gouvernement respecte l’obligation sacrée envers nos vétérans et leurs familles.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Membres (postes à temps plein)

Tribunal des anciens combattants (révision et appel)

Le Tribunal des anciens combattants (révision et appel) est un tribunal administratif indépendant doté de pouvoirs quasi judiciaires qui offre deux niveaux de recours pour les décisions quant aux prestations d’invalidité rendues par Anciens Combattants Canada. La mission du Tribunal est de tenir des audiences efficaces et respectueuses et de rendre des décisions justes et rédigées dans un langage clair pour les vétérans, les membres des Forces armées canadiennes et de la Gendarmerie Royale du Canada et leurs familles.

Les membres du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) agissent à titre de décideurs au sein d’un tribunal administratif indépendant, lequel est chargé d’offrir des audiences quasi judiciaires et des décisions équitables et impartiales relativement aux révisions et aux appels de décisions rendues par Anciens Combattants Canada à l’égard des prestations d’invalidité. Les membres tiennent également des audiences et rendent des décisions relatives aux appels concernant les allocations aux anciens combattants et les demandes d’allocations de commisération. Ils sont nommés pour des mandats de diverses durées et tiennent des audiences dans 23 localités au Canada. Tous les membres occupent un poste à temps plein et sont affectés à des audiences par le président du Tribunal. Le travail exige des déplacements fréquents au Canada; des déplacements de 3 semaines sur 4 ne sont pas rares. Les membres ont une charge de travail élevée dans un environnement où les activités se déroulent à une cadence rapide et sont axées sur la tenue d’audiences respectueuses et des décisions de qualité rédigées dans un langage clair, et ce, afin que les vétérans et d’autres personnes puissent recevoir les avantages auxquels ils ont droit en vertu de la loi.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web du Tribunal des anciens combattants (révision et appel).

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 31 juillet 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Les candidats doivent s’assurer de soumettre leur curriculum vitae ainsi que le formulaire de candidature dûment rempli avec leur demande en ligne. Votre lettre d’accompagnement (s’il y a lieu) devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale : 108 200 $ - 127 200 $

Lieux de travail : Edmonton, Ottawa, Montréal, Ville de Québec, Halifax, Charlottetown

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants: femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue ou une combinaison acceptable d’études, de formation et d’expérience de travail équivalentes ;
  • Expérience de travail appréciable** et récente* de la prise de décisions concernant des questions de nature délicate et complexe ;
  • Expérience de l’interprétation et de l’application de la législation, de règlements et de politiques et de la collecte et de l’évaluation de données complexes en vue de prendre des décisions ;
  • Expérience de la rédaction de présentations ou de décisions concernant l’interprétation de lois, de règlements, de politiques ou de la jurisprudence ;
  • Expérience de l’utilisation d’un ordinateur pour les communications, les recherches et le traitement de textes (Microsoft Word) ; et
  • Expérience dans les domaines de l’indemnité d’invalidité, de la police, de l’armée, des sciences de la santé ou de soins de santé serait considérée comme un atout.

**On entend par « expérience appréciable », une expérience de cinq ans ou plus.

*On entend par « expérience récente », une expérience acquise au cours des cinq dernières années.

Si votre candidature est retenue aux fins d'un examen écrit et d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance de la législation et des règlements liés au mandat et aux activités du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) ;
  • Connaissance du droit administratif, des principes de justice naturelle et des pratiques adoptées par les tribunaux administratifs et le Tribunal des anciens combattants (révision et appel) ;
  • Connaissance de la Loi sur les pensions et la Loi sur les mesures de réinsertion et d’indemnisation des militaires et vétérans des Forces canadiennes ;
  • Connaissance des processus d’appel et du fonctionnement du Tribunal des anciens combattants (révision et appel), y compris des règlements qui régissent ses activités ;
  • Connaissance des questions de l’heure touchant les vétérans ;
  • Capacité à communiquer efficacement oralement et par écrit ;
  • Capacité à mener des audiences ;
  • Capacité à cerner les faits pertinents et à analyser des données afin de prendre et rédiger des décisions du Tribunal ;
  • Capacité à travailler efficacement, de façon autonome et au sein d’une équipe; et
  • Capacité à utiliser un ordinateur pour les communications, les recherches et le traitement de texte (Microsoft Word) et à apprendre de nouveaux systèmes d’information.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable. Certains postes exigent une aisance à s'exprimer en anglais, et certains postes exigent des compétences en français et en anglais.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Normes d’éthiques élevées et grande intégrité
  • Jugement sûr
  • Impartialité
  • Tact
  • Discrétion

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • La charge de membre s’exerce à temps plein et est incompatible avec toute autre fonction de même qu’avec toute autre activité qui lui est contraire en vertu de la Loi sur le Tribunal des anciens combattants (révision et appel) (prévu par la lois).
  • Les membres doivent travailler occasionnellement à partir de leur bureau à domicile au Canada et doivent avoir accès à Internet haute vitesse.
  • Les membres doivent résider ou être disposés à déménager à l’endroit pour lequel ils ont postulé ou à un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail : les frais d’installation seront remboursés à titre exceptionnel seulement.
  • Les membres doivent être disposés à voyager partout au Canada.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidat(e)s qualifié(e)s pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables. Les candidatures retenues seront admissibles à une nomination pendant une période de deux ans suivant la date de réception d’un avis écrit.

Faire une demande d'emploi en ligne