Possibilités d'emploi - Processus de sélection

Possibilités d'emploi actuelles

Possibilités d'emploi permanentes

Possibilités d'emploi actuelles

Administrateurs, Monnaie royale canadienne,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans son engagement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial du ministre des Finances consiste à utiliser les outils fiscaux et de budgétisation qui sont à la disposition du gouvernement afin de mettre en œuvre son Bon plan pour renforcer la classe moyenne.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de Canadiens talentueux de tous les milieux et de partout au pays qui manifestent un intérêt pour l'un des postes suivants :

Membres du Conseil d'administration (postes à temps partiel)

Monnaie royale canadienne

La Monnaie royale canadienne (la Monnaie) est la société d'État responsable de la production et de la distribution des pièces de circulation canadiennes. Titulaire de la certification ISO 9001-2008, la Monnaie est reconnue comme l'un des établissements de monnayage les plus importants et les plus polyvalents du monde. Elle propose toute une gamme de produits spécialisés de très grande qualité et des services connexes à l'échelle internationale. Elle mise sur des pratiques commerciales modernes et des décennies d'expérience en matière de production de pièces pour offrir une valeur exceptionnelle à ses clients et au gouvernement du Canada, son unique actionnaire. La Monnaie possède deux établissements : celui d'Ottawa, où se trouvent le siège social, les affineries d'or et d'argent, ainsi que les installations de production pour les pièces numismatiques et d'investissement, les médailles et les médaillons; et celui de Winnipeg, qui comprend une installation de placage et où sont produites toutes les pièces de circulation canadiennes et des pièces de circulation étrangères. La Monnaie exploite également trois boutiques; elles sont situées à Vancouver, à Winnipeg et à Ottawa.

Le Conseil d'administration supervise la gestion de l'ensemble des activités de la Monnaie; c'est à lui que doit répondre la haute direction quant au rendement et à l'atteinte des objectifs de la Monnaie. Le Conseil s'acquitte de son mandat conformément aux lois et règlements applicables, en fonction de l'intérêt supérieur de la Monnaie et des intérêts à long terme de son unique actionnaire.

Le Conseil approuve l'orientation stratégique de la Monnaie, ses principaux investissements et les nominations de ses vice-présidents. Il s'acquitte de son devoir de diligence raisonnable en surveillant le rendement financier, en supervisant les processus de gestion des risques, en assurant l'intégrité des résultats financiers et en produisant des rapports à l'intention du gouvernement du Canada et de la population dans les délais requis.

Vous trouverez d'autres renseignements sur la Monnaie et ses activités sur le site Web de la Monnaie royale canadienne.

Veuillez soumettre votre candidature en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 29 janvier 2017 sur le site Web des nominations du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et envoyée en même temps que votre candidature.

La Monnaie a immédiatement besoin de six membres du Conseil d'administration, dont quatre membres ayant démontrée une expérience dans les domaines suivants: Technologie de l'information, Fabrication, Ressources humaines et relations de travail ; et Gestion et atténuation des risques.

Taux journalier : 410 $ - 485 $

Honoraire annuel : 5 300 $ - 6 200 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre niveau de compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour l'un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous répondez à l'un ou l'autre des critères suivants :

Études et expérience

Les critères suivants s'appliquent à tous les membres du Conseil:

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine d'études pertinent ou toute combinaison acceptable d'études, d'expérience ou de formation liée à l'emploi ;
  • Expérience en tant que membre d'un conseil d'administration d'un organisme public ou privé; et
  • Sens des affaires; connaissances et expérience en finances.

De plus, quatre des postes disponibles exigent de l'expérience dans au moins un des domaines suivants :

Veuillez décrire comment vous répondez aux critères supplémentaires.

A. Technologie de l'information

Un ou plusieurs des critères suivant :

  • Expérience des principales pratiques et tendances en matière de gouvernance des Technologie de l'information, de cybersécurité, de sécurité de l'information, d'opérations, de gestion de projets, de gestion des risques, d'infonuagique et de mégadonnées ;
  • Expérience en tant que dirigeant d'un vaste programme de transformation technologique; capacité à mener des projets complexes créant une grande valeur pour l'entreprise ;
  • Expérience dans l'établissement de stratégies de Technologie de l'information permettant d'atteindre les objectifs de l'entreprise, dans le développement et la gestion d'applications et de logiciels.
B. Fabrication

Un ou plusieurs des critères suivants :

  • Expérience dans les domaines suivants : procédés de fabrication, conception de produits, gestion de la chaîne d'approvisionnement, fabrication de produits finis, gestion des stocks et stratégies d'amélioration des processus ;
  • Expérience dans la gestion d'une chaîne d'approvisionnement mondiale et capacité à repérer les occasions d'affaires dans le marché ;
  • Expérience comme cadre dirigeant et compétences manifestes en leadership et expertise d'affaires dans une société commerciale de nature complexe.
C. Ressources humaines et relations de travail

Un ou plusieurs des critères suivants :

  • Expérience dans la prestation de conseils stratégiques pour l'élaboration de stratégies de ressources humaines visant l'atteinte des objectifs de l'entreprise ;
  • Expérience dans la planification de la main-d'œuvre, le recrutement et la dotation ainsi que dans l'établissement de politiques et de principes de rémunération, en fonction des objectifs de l'entreprise ;
  • Expérience des questions consultatives auxquelles les hauts dirigeants font régulièrement face, p. ex. interprétation des conventions collectives et des lois du travail, mesures disciplinaires progressives et licenciements, plaintes relatives aux droits de la personne, règlements et pratiques exemplaires sur la santé et la sécurité au travail (y compris les programmes de santé mentale), et médiation de conflits en milieu de travail.
D. Gestion et atténuation des risques

Un ou plusieurs des critères suivants :

  • Expérience dans l'identification des principaux risques pour les organisations commerciales et l'adoption de systèmes de gestion appropriés ;
  • Expérience, à titre de dirigeant, dans la gouvernance d'organisations complexes et de la gestion des risques, du cadre de contrôle de gestion et des contrôles financiers internes.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance des principes et des meilleures pratiques de gouvernance d'entreprise ;
  • Compétences nécessaires pour aider le Conseil d'administration à mener ses activités efficacement, notamment par la supervision et l'évaluation des progrès réalisés par rapport aux objectifs ;
  • Connaissance du mandat de la Monnaie et du cadre législatif dans lequel elle évolue ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités du Conseil d'administration ;
  • Capacité à établir des priorités et à appuyer la vision de la Monnaie afin de respecter son mandat et d'atteindre ses objectifs ;
  • Capacité à cerner les nouveaux enjeux et à y répondre, à saisir les occasions et à favoriser les idées nouvelles et l'innovation ; et
  • Excellentes compétences en communication orale et écrite dans au moins une des deux langues officielles.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles est préférable.

Si vous passez à l'étape suivante du processus de sélection, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier comment vous répondez aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Être digne de confiance et responsable
  • Avoir un jugement éclairé, du tact et de la discrétion
  • Être autonome
  • Posséder des normes éthiques élevées et une grande intégrité
  • Avoir beaucoup d'entregent

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous répondez aux exigences suivantes :

Prévu par la loi :

  • Pour être nommé(e) membre du Conseil d'administration de la Monnaie ou continuer à en exercer la charge, il faut être citoyen canadien et résider habituellement au Canada. Il faut, en outre, ne pas avoir d'intérêts, directs ou indirects, dans une entreprise liée de près ou de loin à :
    1. la production ou la distribution du cuivre, des alliages de cuivre, du nickel ou des métaux précieux ;
    2. l'achat, la production, la distribution ou la vente de pièces ou de distributeurs automatiques ; et
    3. la vente de marchandises et de services au moyen de distributeurs automatiques.
  • Vous devez être disposé(e) à vous rendre, au besoin, dans la région de la capitale nationale et ailleurs au Canada.
  • Vous devrez également participer aux réunions du Conseil et des comités, qui se tiennent au moins cinq fois par année.

Si vous êtes nommé(e) à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien vers cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin que le gouverneur en conseil puisse trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Il ne s'agit toutefois pas de la seule façon de procéder au recrutement.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Juges de la citoyenneté, Commission de la citoyenneté,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif global du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté consiste à rouvrir les portes du Canada pour accueillir ceux et celles qui veulent contribuer au succès de notre pays.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Juges de la citoyenneté (postes à temps plein et postes à temps partiel)

Commission de la citoyenneté

L’une des nombreuses responsabilités du ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada est l’exécution et l’administration du programme d’attributions de la citoyenneté (naturalisation) du Canada. À titre de juge de la citoyenneté, vous ferez partie de la Commission de la citoyenneté, une entité administrative du Ministère. La Commission est composée de tous les juges de la citoyenneté travaillant partout au Canada.

Chaque année, le Ministère reçoit des milliers de demandes de citoyenneté (naturalisation) de résidents permanents du Canada. En tant que décideurs indépendants, les juges de la citoyenneté sont responsables de prendre des décisions relativement à une partie de ces demandes. Le processus décisionnel comprend l’examen du dossier du demandeur, la tenue d’une entrevue avec le demandeur, au besoin, et la rédaction d’une décision. Les juges de la citoyenneté doivent également présider les cérémonies de citoyenneté et faire prêter le serment de citoyenneté partout au Canada. Les juges mènent aussi des activités promotionnelles qui soulignent l’importance de la citoyenneté auprès de la communauté avec des organismes locaux, comme des écoles, et des organismes non gouvernementaux. Les juges de la citoyenneté peuvent travailler dans les villes suivantes : Halifax, Fredericton, Montréal, Ottawa, Toronto, Kitchener, Niagara Falls, Hamilton, London, Windsor, Winnipeg, Edmonton, Saskatoon, Calgary, Vancouver et Surrey.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Commission de la citoyenneté.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 14 février 2017 sur le site Web des nominations du gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale des membres à temps plein : 93 700 $ - 110 200 $

Taux journalier des membres à temps partiel : 470 $ - 550 $

Lieu de travail (temps plein) : Montréal, Mississauga, Scarborough, Edmonton, Vancouver

Lieu de travail (temps partiel) : Halifax, Toronto (centre-ville), Winnipeg, Saskatoon

Lors de déposer votre demande, s.v.p. veuillez indiquer la(les) ville(s) pour laquelle(lesquelles) vous postulez.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études, expérience et réalisations

  • Diplôme d’une université reconnue OU combinaison acceptable d’études, de formation et d’expérience professionnelle ;
  • Un diplôme en droit décerné par une université reconnue sera considéré comme un atout ;
  • Au moins cinq années d’expérience dans la prise de décisions concernant les questions de nature délicate et complexe ;
  • Expérience de l’interprétation/l’application des lois, des règlements, des politiques et des directives;
  • Expérience de la prise de parole en public et de la tenue d’événements publics ;
  • Expérience du travail avec des personnes de différentes origines ethniques ;
  • Expérience du travail avec un ordinateur, en particulier de l’utilisation de Microsoft Office (p. ex. Microsoft Word, PowerPoint) ;
  • Expérience du fonctionnement et de la conduite d’un tribunal ou d’un organisme administratif sera considérée comme un atout ; et
  • Expérience de la rédaction de présentations ou de décisions concernant l’interprétation des lois et de la jurisprudence sera aussi considérée comme un atout.

Réalisations

  • Avoir démontré un niveau élevé de civisme ou d’engagement communautaire par une reconnaissance/des réalisations professionnelles ou bénévoles.

Si votre candidature est retenue aux fins d'un examen, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du processus, des lois et des exigences pour devenir un citoyen canadien ;
  • Connaissance des principes du droit administratif et de justice naturelle ;
  • Capacité à analyser et à synthétiser rapidement et efficacement les renseignements pertinents sur les cas ;
  • Capacité à rendre des décisions écrites opportunes et efficaces ; et
  • Capacité d’écrire de façon claire, concise et compréhensible.

Après l’examen, si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

  • Capacité à parler de façon claire, concise et compréhensible
  • Adaptabilité et souplesse
  • Bon jugement
  • Techniques d’entrevue efficaces

Exigences linguistiques

La maîtrise de l’anglais ou le français mais le bilinguisme est préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Bonnes relations interpersonnelles
  • Bon jugement
  • Fiabilité
  • Adaptabilité et souplesse
  • Discrétion dans la gestion de renseignements de nature délicate et des différences culturelles

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être un citoyen canadien.
  • Vous devez travailler de manière indépendante et avec peu de supervision.
  • Volonté de travailler les fins de semaine, les soirs et les jours fériés (comme la Fête du Canada), au besoin.
  • Vous devez être capable de tenir des audiences par vidéoconférence, au besoin.
  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager à un endroit situé à une distance raisonnable de la(les) ville(s) pour laquelle(lesquelles) vous postulez.
  • Vous devez être disposé(e) à voyager partout au Canada.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Pour les titulaires de charge publique à temps plein - Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d’intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Pour les titulaires de charge publique à temps partiel - Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d’intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial du ministre de l'Infrastructure et des Collectivités consiste à amorcer la reconstruction du Canada du XXIe siècle.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs du conseil d'administration (postes à temps partiel)

Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée

Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée exploite, gère, surveille, construit, restaure, maintient et répare les ponts, routes et tunnels suivants, qui font partie du patrimoine de juridiction fédérale et qui sont situés dans la région du grand Montréal : les ponts Champlain et Jacques-Cartier, la partie sous juridiction fédérale du pont Honoré-Mercier et ses approches, ainsi que trois infrastructures qui y sont reliées, soit une section de l'autoroute Bonaventure, l'estacade du pont Champlain et le tunnel de Melocheville. Sa mission se résume à assurer aux usagers un passage sécuritaire par la gestion, l'entretien et la réfection des infrastructures en optimisant la fluidité de la circulation et en respectant l'environnement. Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée s'efforce à offrir des services de haute qualité quant à la conservation et la réfection de ces infrastructures appartenant au gouvernement fédéral.

Le conseil d'administration des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (le « Conseil ») est composé de sept (7) administrateurs incluant le président du Conseil ainsi que le premier dirigeant. Le Conseil fournit une orientation stratégique et assure la surveillance de l'organisation et de l'administration des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée ainsi que de la gestion de ses ressources, de ses services, de ses biens, de son personnel et de ses contrats. Il fixe et approuve les objectifs des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée et ses orientations stratégiques, surveille la mise en œuvre de ses objectifs corporatifs et de son plan stratégique, supervise son rendement corporatif, surveille son rendement financier et ses résultats, examine les éléments clés, tels que la sécurité, la protection, l'environnement et la gestion des risques, veille à ce que les principaux risques soient identifiés, mitigés et gérés pour chaque projet et entretient de bonne relations et communications avec les parties prenantes.

La santé et sécurité demeurent des enjeux prioritaires. Étant donné que la plupart des infrastructures sous la responsabilité des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée ont été érigées avant 1965, une surveillance rigoureuse est de mise. Les investissements importants en capitaux requièrent d'être gérés attentivement afin d'assurer une sécurité constante des infrastructures en place et des nouvelles constructions. Le Conseil travaille présentement sur des programmes de réfection afin d'aborder ces enjeux et des travaux majeurs de réfection sont présentement en cours à certaines des structures.

Compte tenu des responsabilités substantielles des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée, les administrateurs organisent plusieurs réunions du Conseil et de ses comités tout au long de l'année afin de bien gérer les activités commerciales et les affaires internes des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée. Des réunions spéciales peuvent aussi avoir lieu sur court préavis afin de discuter d'enjeux précis ou urgents. Les administrateurs peuvent participer aux réunions du Conseil et de ses comités, soit en personne ou par moyen électronique, quoiqu'ils participent en personne à la majorité des réunions.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 3 février 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 200 $ - 300 $

Honoraires annuels : 3 200 $ - 3 800 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation liée à l'emploi et/ou d'expérience ;
  • Diplôme en génie, ressources humaines, économie, finance ou en droit sera considéré un atout ;
  • Expérience à titre de membre d'un conseil d'administration pour une organisation du secteur public ou privé, ou de cadre supérieur responsable devant des parties intéressées du secteur public ou privé ;
  • Expérience de la mise en œuvre de pratiques exemplaires et de principes modernes relatifs à la gouvernance d'une société ;
  • Expérience dans la gestion, la construction, la réhabilitation et/ou l'entretien d'infrastructures ainsi que dans le secteur du transport serait considérée un atout ;
  • Expérience en gestion de projets ; et
  • Expérience dans un des domaines suivants serait considérée un atout :
    • Expérience en gestion des ressources humaines et financières ; et
    • Expérience en gestion du personnel juridique et des communications.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission et des activités des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée et une bonne compréhension de l'encadrement législatif dans lequel elle opère, y compris des lois du travail applicables ;
  • Connaissance de la gouvernance et des pratiques exemplaires d'une société ;
  • Connaissance en réhabilitation d'infrastructures et en gestion de projets ;
  • Connaissance de la région du grand Montréal où des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée œuvre sera considérée un atout ;
  • Compréhension des fonctions et des activités gouvernementales, incluant le domaine de la politique publique, sera considéré un atout supplémentaire ;
  • Compétences financières ;
  • Capacité de faciliter le partage d'information et d'établir des relations de travail efficaces avec les autres membres du Conseil, la direction, les officiers publics du gouvernement, les partenaires d'affaires, les parties prenantes et les employés des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée et de faire preuve de respect, d'un sens de l'éthique et de confiance afin d'atteindre les objectifs organisationnels ;
  • Capacités dans un des domaines suivants serait considérée un atout :
    • Capacité de prévoir les questions émergentes et de mener des changements organisationnels ;
    • Capacité de concevoir, réviser et analyser les rapports et les mesures ayant trait aux ressources humaines et de mener des changements organisationnels ;
    • Capacités supérieures en matière de communication, tant à l'oral qu'à l'écrit ;
    • Capacité d'appliquer les principes de gestion des ressources humaines afin d'anticiper les besoins à court et à long termes des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée, d'évaluer les options envisageables et d'identifier des solutions alternatives aux problèmes ; et
    • Excellente compétences en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants, y compris des capacités en négociation et gestion des conflits.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement éclairé, proactif et orienté vers la recherche de solutions
  • Normes d'éthique élevées et intégrité
  • Habilités interpersonnelles supérieures et leadership
  • Tact et diplomatie
  • Aptitudes supérieures en analyse et organisation

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous n'accepterez et n'occuperez pas un poste ou un emploi qui pourrait être incompatible avec vos fonctions ou qui pourrait vous placer dans une situation de conflit d'intérêts réel, potentiel ou apparent (prévus par la loi).
  • Vous devez être disposé(e) à vous rendre à Montréal, pour les réunions de l'Office et du comité en plus d'être disponible pour des téléconférences de temps à autre.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Conseiller scientifique en chef,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort – et notre gouvernement plus efficace – lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite, qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de chercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif fondamental de la ministre des Sciences est de soutenir la recherche scientifique ainsi que l'intégration des considérations scientifiques dans nos choix d'investissement et de politique.

En ce moment, le gouvernement du Canada cherche dans tout le pays des Canadiens talentueux, de divers horizons, qui seraient intéressés à occuper le poste suivant :

Conseiller scientifique en chef (poste à temps plein)

Le gouvernement du Canada a établi le poste de conseiller scientifique en chef, dont le titulaire rendra compte au premier ministre et à la ministre des Sciences. Une communication transparente sur les activités scientifiques et une élaboration des politiques axée sur des éléments probants constituent des priorités clés du gouvernement fédéral. Le nouveau conseiller scientifique en chef jouera un rôle essentiel pour respecter cet engagement.

La fonction principale du conseiller scientifique en chef sera de conseiller le gouvernement sur la façon de faire en sorte que les travaux scientifiques menés au sein du gouvernement soient accessibles à la population, à ce que les scientifiques soient en mesure de parler librement de leurs travaux et à ce que les analyses scientifiques soient prises en compte dans le processus décisionnel du gouvernement. Le conseiller scientifique en chef mettra l'accent sur la façon dont l'information scientifique est diffusée et utilisée par le gouvernement fédéral et dont les éléments probants sont intégrés à la prise des décisions à l'échelle du gouvernement. Cela comprendra un accent particulier sur la recherche et les activités scientifiques fédérales. Sur le plan des questions scientifiques générales, le conseiller scientifique en chef, à titre de conseiller et de coordonnateur des conseils, visera à donner des conseils scientifiques impartiaux sur les questions importantes contenant un volet en matière de science et de recherche pertinent pour le Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 27 janvier 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. La lettre d'accompagnement doit être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et doit être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Échelle de traitement : en révision

Lieu de travail : Ottawa, Ontario

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants. Veuillez noter que la taille maximale de chaque document téléchargé dans le cadre de votre application est de 3 Mo. Un maximum de cinq (5) documents peuvent être téléchargés à l'égard de toute demande, y compris la lettre d'accompagnement et le curriculum vitae.

Études et expérience

  • Un doctorat en sciences naturelles, en mathématiques, en génie, en sciences de la santé ou en sciences sociales ;
  • Expérience notable de praticien de la recherche scientifique et de pair examinateur, avec une liste convaincante de publications revues par des pairs dans un champ de spécialisation pertinent ;
  • Expérience confirmée de leadership et de gestion dans des organismes de recherche publics ou privés ;
  • De l'expérience de la participation à des organes consultatifs scientifiques établis par le gouvernement (p. ex. groupes d'experts, groupes de travail, comités) constituerait un atout ; et
  • De l'expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants constituerait aussi un atout :
    • participation à des examens scientifiques dans le cadre de processus législatifs ou réglementaires ;
    • communication scientifique publique ;
    • promotion de la transparence et de l'intégrité dans la recherche scientifique ; et
    • évaluation de programmes ou de projets en matière de science ou de recherche.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance des rouages et des processus décisionnels du gouvernement fédéral, et connaissance de la politique fédérale canadienne sur les sciences et la technologie ;
  • Connaissance des questions scientifiques et non scientifiques pertinentes quant au gouvernement fédéral ;
  • Connaissance des difficultés et des possibilités relatives à la prise des décisions à partir d'éléments probants au sein du gouvernement ;
  • Connaissance de l'état des données scientifiques probantes actuelles, y compris les théories acceptées, les constatations établies et les incertitudes courantes, hors du champ de spécialisation du candidat ;
  • Capacité de donner des conseils scientifiques à l'appui des décisions stratégiques de manière autonome et faisant autorité, en combinant le savoir et l'expérience, et en tenant compte des limites de la science et de l'insuffisance des éléments probants, et en définissant adéquatement les incertitudes ;
  • Capacité de dispenser des conseils constructifs sur des questions controversées où la science, entre autres, doit être prise en compte, et en étant conscient de son rôle en matière de consultation dans le cadre de la prise des décisions ;
  • Capacité de donner des conseils éclairés tout en faisant preuve d'intégrité et d'indépendance par son impartialité ;
  • Capacité de réfléchir de manière créative, selon une vision stratégique, à la science à long terme ;
  • Capacité de travailler efficacement au sein d'un comité avec divers acteurs gouvernementaux ; et
  • Excellentes compétences en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité d'établir et de maintenir des rapports et des réseaux efficaces avec des représentants et des intervenants de la collectivité scientifique.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Capacité de réflexion stratégique et innovatrice
  • Habiletés interpersonnelles supérieures
  • Solides compétences en matière d'analyse
  • Jugement sûr
  • Normes d'éthique élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous demeurez dans la Région de la capitale nationale ou à un endroit à distance raisonnable du lieu de travail, ou vous êtes prêt(e) à vous y installer ; et
  • Vous êtes prêt(e) à voyager partout au Canada et à l'étranger.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Directeur des poursuites pénales, Service des poursuites pénales du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre de la Justice et procureur général du Canada consiste à veiller à ce que notre législation respecte les normes les plus élevées en matière d'équité, d'impartialité et de respect de la primauté du droit.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Directeur des poursuites pénales (poste à temps plein)

Service des poursuites pénales du Canada

Le Service des poursuites pénales du Canada est un organisme indépendant qui rend compte au Parlement par l'intermédiaire du procureur général du Canada. Le Service des poursuites pénales du Canada agit pour le compte du procureur général du Canada dans l'exécution de son mandat dans le domaine du droit pénal, en intentant des poursuites à l'égard d'infractions prévues dans plus de 40 lois fédérales, et en conseillant les organismes chargés de l'application de la loi à l'égard des poursuites. Dans les provinces, le Service des poursuites pénales du Canada s'occupe des poursuites non-prévues dans le Code criminal (y compris les infractions en matière de drogues), un nombre limité d'infractions prévues dans le Code criminel (y compris celles liées au terrorisme, aux organisations criminelles, au blanchiment d'argent, aux produits de la criminalité et à la fraude) et d'un grand nombre d'infractions réglementaires fédérales. Dans les territoires, le Service des poursuites pénales du Canada s'occupe de toutes poursuites liées aux infractions fédérales, y compris celles prévues dans le Code criminel.

Le directeur supervise les poursuites liées à ces infractions afin d'assurer la transparence et l'intégrité du système fédéral de justice pénale dans toutes les régions du Canada. Le directeur est le sous-procureur général du Canada dans le cadre de l'exercice des attributions visées au paragraphe 3(3) de la Loi sur le directeur des poursuites pénales, et il est nommé à titre inamovible pour un mandat de sept ans. Son mandat ne peut être renouvelé.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Service des poursuites pénales du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 23 janvier 2017 sur le site Web des nominations du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Échelle salariale : 200 900 $ - 236 300 $ (GCQ7)

Lieu de travail : Ottawa (Ontario)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Membre depuis au moins 10 ans du barreau de l'une des provinces ou de l'un des territoires du Canada, ou encore de la Chambre des notaires du Québec ;
  • Expérience de la gestion au niveau de la haute direction dans un organisme public ou privé, notamment de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience de la prise de décisions au niveau supérieur concernant des questions délicates ;
  • Expérience dans la prestation de conseils stratégiques sur des questions complexes et délicates ;
  • Expérience en droit criminel ou expérience des litiges fondés sur d'autres lois fédérales, et expérience avec les organismes d'application de la loi ; et
  • Expérience des activités gouvernementales et des interactions avec les autres ministères, particulièrement les organismes centraux (de préférence au niveau supérieur).

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat du Service des poursuites pénales du Canada et des rôles et responsabilités du directeur des poursuites pénales ;
  • Connaissance des principes d'une saine gestion et des activités du gouvernement ;
  • Connaissance des politiques publiques et des pratiques liées au droit pénal ou aux infractions prévues dans les lois fédérales ;
  • Connaissance du système de justice pénale et des responsabilités respectives des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ;
  • Solides compétences en leadership, en gestion et en motivation ;
  • Excellentes aptitudes pour la communication orale et écrite, et capacité d'agir comme porte-parole auprès des intervenants, des médias, des institutions publiques, des gouvernements et d'autres organisations ;
  • Capacité d'interpréter les lois, les politiques et les règlements pertinents et d'analyser des situations complexes afin de prendre des décisions équitables et de formuler des recommandations justes tout en prévoyant les conséquences à court et à long terme ;
  • Capacité d'exercer un jugement indépendant tout en travaillant de façon horizontale avec des partenaires clés du gouvernement fédéral ; et
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations appropriées et efficaces avec des intervenants clés.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Excellent jugement
  • Impartialité
  • Normes d'éthique élevées et grande intégrité
  • Tact et discrétion
  • Entregent

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous êtes membre du barreau d'une province depuis au moins dix ans (prévu par la loi).
  • Il se consacre exclusivement à la charge que lui confère la présente loi ou toute autre loi fédérale, à l'exclusion de tout autre emploi ou charge rétribué (prévu par la loi).
  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager à Ottawa ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • Vous devez être disposé à voyager partout au Canada et à l'étranger.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Greffier/greffière, Chambre des communes,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada établira un processus ouvert, transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement consistant à assurer la parité entre les sexes et une meilleure représentation des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Greffier/greffière de la Chambre des communes (poste à temps plein)

Chambre des communes

La Chambre des communes est la composante élue du Parlement et comprend 338 députés. Le greffier ou la greffière de la Chambre des communes contribue à la réalisation de la mission parlementaire de la Chambre des communes et à l'amélioration des services offerts à la Chambre, en tant qu'institution, et aux députés, dans leur travail. Le greffier ou la greffière de la Chambre des communes doit diriger l'élaboration de toutes les fonctions d'administration, de logistique et de soutien nécessaires au fonctionnement de la Chambre, ce qui comprend la prestation des services de la procédure, des services juridiques et législatifs, des services de technologie de l'information, des services de la cité parlementaire, et des ressources de l'organisation.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Chambre des communes.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 26 février 2017 sur le site Web des nominations du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Échelle salariale : 196 600 $ - 231 200 $

Lieu de travail : Région de la capitale nationale

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants:

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue ou combinaison équivalente d'études, de formation liée à l'emploi et d'expérience ;
  • Vaste expérience de gestion au niveau de la direction, notamment de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience manifeste de la prise de décisions concernant des questions de nature délicate ; et
  • Expérience démontrée de l'établissement et de l'entretien de relations constructives et efficaces avec un large éventail d'intervenants, notamment des parlementaires et des décideurs à tous les niveaux.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance de tous les aspects de la fonction législative et de la fonction de responsabilisation de la Chambre des communes ;
  • Connaissance des politiques, des pratiques et des principes de saine gestion ;
  • Connaissance des préoccupations politiques actuelles, des initiatives législatives en cours et des questions nationales en cours ;
  • Connaissance du contexte juridique, historique et culturel des institutions parlementaires au Canada et à l'étranger ;
  • Connaissance et le respect pour les systèmes de gouvernement bicaméral ;
  • Engagement et bilan éprouvé de la mise en œuvre de décisions prises par d'autres ;
  • Capacité d'établir et de maintenir la norme la plus élevée possible quant aux conseils en matière de procédure, ainsi que d'assurer l'impartialité et la neutralité politique à l'égard de tout le personnel ;
  • Excellente capacité d'analyse et de gestion, et capacité de prendre des décisions impartiales, équitables et transparentes ;
  • Capacité de composer avec des échéances serrées ainsi que des changements de priorités et de calendriers, et de les concilier ; et
  • Compétences supérieures en communication orale et écrite, et capacité de gérer les communications avec différents intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Leader stratégique
  • Impartialité et équité
  • Normes d'éthique élevées et intégrité
  • Excellent entregent
  • Jugement

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager dans la région de la capitale nationale ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Musée canadien de l'histoire,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Musée canadien de l'histoire

Le Musée canadien de l'histoire est une société d'État fédérale anciennement connu sous le nom du Musée canadien des civilisations. Le Musée canadien de la guerre y est également affilié. Au cœur de la région de la capitale nationale, le célèbre édifice du Musée canadien de l'histoire accueille plus de 1,2 million de visiteurs chaque année, un achalandage qui en fait l'institution muséale la plus visitée au Canada. Le Musée, dont l'origine remonte à 1856, jouit une grande reconnaissance en tant que centre d'excellence muséologique et met en commun ses compétences dans les domaines de l'histoire, de l'archéologie, de l'ethnologie et des études culturelles avec d'autres musées au pays et à l'étranger.

Le mandat du Musée est d'accroître la connaissance et la compréhension des Canadiens à l'égard d'événements, d'expériences, de personnes et d'objets qui incarnent l'histoire et les identités canadiennes, ainsi que de les sensibiliser à l'histoire du monde et aux autres cultures. La Société est tenue de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée canadien de l'histoire est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration veille à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de la Société. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Musée canadien de l'histoire.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 24 janvier 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 310 $ - 375 $

Honoraire annuel : 4 000 $ - 4 700 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA), ou un diplôme en droit, en gestion, en muséologie ou en sciences sociales, serait considéré comme un atout ;
  • L'expérience au sein d'un conseil d'administration d'une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, des meilleures pratiques d'affaires, ou dans la gouvernance d'entreprise serait considérée comme un atout ;
  • L'expérience dans le secteur des communications, des médias sociaux et des médias, tels que la distribution de contenu créatif et numérique, serait considérée comme un atout ;
  • L'expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait aussi considérée comme un atout ; et
  • Expérience à interagir avec des institutions culturelles serait également considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée canadien de l'histoire ;
  • Connaissance des défis et des possibilités actuels pour les institutions culturelles canadiennes, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • La connaissance de l'un ou de plusieurs des domaines suivants peut être exigée :
    • la technologie de l'information ;
    • l'évolution technologique liée au numérique ;
    • l'environnement d'appui au contenu créatif national ;
    • des relations gouvernementales ;
    • la gestion des ressources humaines et financières, et de la gestion des risques ; et
    • la promotion et marketing.
  • Connaissance et appréciation de l'importance de l'histoire du Canada, y compris l'histoire militaire, serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance de la philanthropie et de l'expérience dans la sollicitation de don important serait considérée comme un atout ;
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.
  • Capacité d'identifier, d'analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail effi?caces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l'innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Une passion et un engagement à l'histoire canadienne
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Une personne ne peut être nommée à titre de membre du conseil d'administration si cette personne n'est pas un citoyen canadien (prévu par la loi).
  • Le conseil d'administration se réunit quatre fois par année, au minimum : trois fois à Gatineau-Ottawa et une fois dans une autre ville canadienne.
  • Le conseil d'administration pourrait se réunir plusieurs autres fois par année, par téléconférence.
  • Le temps moyen consacré est d'environ 20 jours par année.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Vice-président(e), Musée canadien de l'histoire,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Vice-président(e) (poste à temps partiel)

Musée canadien de l'histoire

Le Musée canadien de l'histoire est une société d'État fédérale anciennement connu sous le nom du Musée canadien des civilisations. Le Musée canadien de la guerre y est également affilié. Au cœur de la région de la capitale nationale, le célèbre édifice du Musée canadien de l'histoire accueille plus de 1,2 million de visiteurs chaque année, un achalandage qui en fait l'institution muséale la plus visitée au Canada. Le Musée, dont l'origine remonte à 1856, jouit une grande reconnaissance en tant que centre d'excellence muséologique et met en commun ses compétences dans les domaines de l'histoire, de l'archéologie, de l'ethnologie et des études culturelles avec d'autres musées au pays et à l'étranger.

Le mandat du Musée est d'accroître la connaissance et la compréhension des Canadiens à l'égard d'événements, d'expériences, de personnes et d'objets qui incarnent l'histoire et les identités canadiennes, ainsi que de les sensibiliser à l'histoire du monde et aux autres cultures. La Société est tenue de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée canadien de l'histoire est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration veille à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de la Société. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle. En cas d'absence ou d'empêchement du président, ou de vacance de son poste, la présidence est assumée par le vice-président.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Musée canadien de l'histoire.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 6 février 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 310 $ - 375 $

Honoraire annuel : 5 000 $ - 6 500 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, et des meilleures pratiques d'affaires et dans la gouvernance d'entreprise ;
  • Expérience au sein d'un conseil d'administration d'une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience à titre de cadre supérieur dans le secteur privé ou le secteur public serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans le secteur des communications, des médias sociaux et des médias, tels que la distribution de contenu créatif et numérique, serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience à interagir avec des institutions culturelles, de préférence dans le domaine de l'histoire, serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée canadien de l'histoire ;
  • Connaissance des principes de saine gouvernance, de la planification stratégique, de la surveillance et de l'évaluation du rendement, et du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral en matière de responsabilisation et de reddition de comptes ;
  • Connaissance des secteurs culturel, patrimonial et/ou récréotouristique, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance des priorités de la politique culturelle du gouvernement fédéral et de la manière dont ceux-ci s'appliquent au Musée canadien de l'histoire serait considérée un atout ;
  • Connaissance dans les secteurs de la technologie de l'information, de l'évolution technologique liée au numérique, de l'environnement d'appui au contenu créatif national, des relations gouvernementales, des ressources humaines, ou de la promotion et du marketing serait considérée comme un atout ;
  • Excellente compétences en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité de seconder le président afin qu'il puisse exercer son mandat conformément à la Loi sur les musées ;
  • Capacité d'identifier, d'analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail effi?caces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l'innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Pour être nommée au poste de vice-président(e) du conseil d'administration, la personne retenue doit posséder la citoyenneté canadienne (prévu par la loi).
  • Le conseil d'administration se réunit quatre fois par année, au minimum : trois fois à Gatineau-Ottawa et une fois dans une autre ville canadienne.
  • Le conseil d'administration pourrait se réunir plusieurs autres fois par année, par téléconférence.
  • Le temps moyen consacré est d'environ 20 jours par année.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président(e), Musée canadien de l'histoire,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) (poste à temps partiel)

Musée canadien de l'histoire

Le Musée canadien de l'histoire est une société d'État fédérale anciennement connu sous le nom du Musée canadien des civilisations. Le Musée canadien de la guerre y est également affilié. Au cœur de la région de la capitale nationale, le célèbre édifice du Musée canadien de l'histoire accueille plus de 1,2 million de visiteurs chaque année, un achalandage qui en fait l'institution muséale la plus visitée au Canada. Le Musée, dont l'origine remonte à 1856, jouit une grande reconnaissance en tant que centre d'excellence muséologique et met en commun ses compétences dans les domaines de l'histoire, de l'archéologie, de l'ethnologie et des études culturelles avec d'autres musées au pays et à l'étranger.

Le mandat du Musée est d'accroître la connaissance et la compréhension des Canadiens à l'égard d'événements, d'expériences, de personnes et d'objets qui incarnent l'histoire et les identités canadiennes, ainsi que de les sensibiliser à l'histoire du monde et aux autres cultures. La Société est tenue de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire du ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée canadien de l'histoire est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration veille à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de la Société. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle. Le président doit s'assurer du déroulement efficace des réunions du conseil d'administration de manière à ce que la Société puisse réaliser son mandat et atteindre ses objectifs efficacement, assurer l'optimisation des fonds publics et tenir les membres de la direction responsables de son rendement.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Musée canadien de l'histoire.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 6 février 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 310 $ - 375 $

Honoraire annuel : 8 000 $ - 9 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Expérience au sein d'un conseil d'administration, de préférence à titre de président(e) du conseil ;
  • Expérience à titre de cadre supérieur dans le secteur privé ou le secteur public ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, et des meilleures pratiques d'affaires et dans la gouvernance d'entreprise ;
  • Expérience des relations avec le gouvernement fédéral, de préférence avec des hauts fonctionnaires, serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience à interagir avec des institutions culturelles serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée canadien de l'histoire ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités du président, du conseil d'administration et du premier dirigeant d'une société d'État, y compris les responsabilités fondamentales envers tous les Canadiens et Canadiennes ;
  • Connaissance des principes de saine gouvernance, de la planification stratégique, de la surveillance et de l'évaluation du rendement, et du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral en matière de responsabilisation et de reddition de comptes ;
  • Connaissance des secteurs culturel, patrimonial et/ou récréotouristique, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance des priorités de la politique culturelle du gouvernement fédéral et de la manière dont ceux-ci s'appliquent au Musée canadien de l'histoire serait considérée un atout ;
  • Excellente compétences en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité supérieure en matière de leadership et de gestion pour permettre au Musée d'accomplir son travail efficacement et dans une perspective nationale ;
  • Capacité de diriger les discussions stratégiques, de favoriser les débats entre les membres du conseil d'administration, de faciliter l'atteinte d'un consensus et de gérer les conflits, le cas échéant ;
  • Capacité de prévoir les questions et tendances émergentes et d'élaborer des stratégies pour permettre au conseil d'administration de saisir les occasions qui se présentent ; et
  • Capacité d'établir et d'entretenir des rapports efficaces avec la haute direction du Musée, la ministre du Patrimoine canadien, son cabinet, le sous-ministre du Patrimoine canadien et les intervenants et les partenaires clés du Musée.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Leadership stratégique et innovateur
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Pour être nommée au poste de président(e), la personne retenue doit posséder la citoyenneté canadienne (prévu par la loi).
  • Le conseil d'administration se réunit quatre fois par année, au minimum : trois fois à Gatineau-Ottawa et une fois dans une autre ville canadienne.
  • Le conseil d'administration pourrait se réunir plusieurs autres fois par année, par téléconférence.
  • Le temps moyen consacré est d'environ 20 jours par année.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Musée canadien des droits de la personne,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Musée canadien des droits de la personne

Le Musée canadien des droits de la personne a été constitué en société d’État le 13 mars 2008. C’est le premier musée exclusivement consacré à l’évolution des droits de la personne, à leur avenir et à leur célébration. Leur but est non seulement de créer un carrefour national voué à faire connaître les droits de la personne, mais aussi de contribuer à l’avènement d’un nouveau leadership en matière de droits de la personne, tant au Canada qu’à l’échelle planétaire. Son mandat consiste à étudier le thème des droits de la personne en mettant l’accent sur le Canada, mais sans s’y limiter, dans le but d’accroître la compréhension qu’a le public des droits de la personne, de promouvoir le respect d’autrui et de favoriser la réflexion et le dialogue. Le Musée aspire à offrir aux visiteurs une rencontre inspirante autour des droits de la personne, et ce, en allant au-delà des attentes des Canadiens et des Canadiennes en matière d’équilibre, de transparence, de saines pratiques commerciales et de consultations publiques fructueuses. Le Musée illustre l’engagement des Canadiens et des Canadiennes pour la liberté et la démocratie, et vise à nourrir une conversation éclairée et en constante évolution à l’échelle de la planète. La Société est tenue de rendre compte au Parlement par l’intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée canadien des droits de la personne joue un rôle essentiel pour :

  • préserver et faire connaître le patrimoine canadien au Canada et à l’étranger ;
  • contribuer à la mémoire collective et au sentiment d’identité de tous les Canadiens et de toutes les Canadiennes ; et
  • influencer la recherche, l’apprentissage et le divertissement qui appartiennent à toute la population canadienne.

Le Musée canadien des droits de la personne est régi par un conseil d’administration qui est composé d’un président, d’un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d’administration a la responsabilité de veiller à l’administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de l’institution. Il doit agir dans l’intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l’évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Musée canadien des droits de la personne.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 24 janvier 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire annuel : 3 600 $ - 4 200 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA), ou un diplôme en droit, en gestion, en muséologie ou en sciences sociales, serait considéré comme un atout ;
  • L’expérience au sein d’un conseil d’administration d’une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience dans l’élaboration de stratégies, d’objectifs, de plans, des meilleures pratiques d’affaires, ou dans la gouvernance d’entreprise serait considérée comme un atout ;
  • L’expérience dans le secteur des communications, des médias sociaux et des médias, tels que la distribution de contenu créatif et numérique, serait considérée comme un atout ;
  • L’expérience dans la levée de fonds au sein d’institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait aussi considérée comme un atout ; et
  • Expérience à interagir avec des institutions culturelles serait également considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée canadien des droits de la personne ;
  • Connaissance des défis et des possibilités actuels pour les institutions culturelles canadiennes, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal;
  • La connaissance de l'un ou de plusieurs des domaines suivants peut être exigée :
    • la technologie de l'information ;
    • l'évolution technologique liée au numérique ;
    • l'environnement d'appui au contenu créatif national ;
    • des relations gouvernementales ;
    • la gestion des ressources humaines et financières, et de la gestion des risques ; et
    • la promotion et marketing.
  • Connaissance des questions canadiennes et internationales relatives aux droits de la personne serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance de la philanthropie et de l'expérience dans la sollicitation de don important serait considérée comme un atout ;
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité d’identifier, d’analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité d’établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l’innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Une passion et un engagement pour les libertés fondamentales et les droits démocratiques
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Une personne ne peut être nommée à titre de membre du conseil d'administration si cette personne n'est pas un citoyen canadien (prévu par la loi).
  • Le conseil d’administration se réunit environ quatre fois par année, principalement à Winnipeg.
  • Le conseil d’administration et ses comités tiennent également des conférences téléphoniques tout au long de l'année.
  • Le temps moyen consacré est d’environ 25 jours par année.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président(e), Musée canadien des droits de la personne,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) (poste à temps partiel)

Musée canadien des droits de la personne

Le Musée canadien des droits de la personne a été constitué en société d'État le 13 mars 2008. C'est le premier musée exclusivement consacré à l'évolution des droits de la personne, à leur avenir et à leur célébration. Leur but est non seulement de créer un carrefour national voué à faire connaître les droits de la personne, mais aussi de contribuer à l'avènement d'un nouveau leadership en matière de droits de la personne, tant au Canada qu'à l'échelle planétaire. Son mandat consiste à étudier le thème des droits de la personne en mettant l'accent sur le Canada, mais sans s'y limiter, dans le but d'accroître la compréhension qu'a le public des droits de la personne, de promouvoir le respect d'autrui et de favoriser la réflexion et le dialogue. Le Musée aspire à offrir aux visiteurs une rencontre inspirante autour des droits de la personne, et ce, en allant au-delà des attentes des Canadiens et des Canadiennes en matière d'équilibre, de transparence, de saines pratiques commerciales et de consultations publiques fructueuses. Le Musée illustre l'engagement des Canadiens et des Canadiennes pour la liberté et la démocratie, et vise à nourrir une conversation éclairée et en constante évolution à l'échelle de la planète. La Société est tenue de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée canadien des droits de la personne joue un rôle essentiel pour :

  • préserver et faire connaître le patrimoine canadien au Canada et à l'étranger;
  • contribuer à la mémoire collective et au sentiment d'identité de tous les Canadiens et de toutes les Canadiennes; et
  • influencer la recherche, l'apprentissage et le divertissement qui appartiennent à toute la population canadienne.

Le Musée canadien des droits de la personne est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration veille à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de la Société. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle. Le président doit s'assurer du déroulement efficace des réunions du conseil d'administration de manière à ce que la Société puisse réaliser son mandat et atteindre ses objectifs efficacement, assurer l'optimisation des fonds publics, et tenir les membres de la direction responsables de son rendement.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisation et ses activités sur le site Web du Musée canadien des droits de la personne.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 6 février 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire annuel : 7 100 $ - 8 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Expérience au sein d'un conseil d'administration, de préférence à titre de président(e) du conseil ;
  • Expérience à titre de cadre supérieur dans le secteur privé ou le secteur public ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, et des meilleures pratiques d'affaires et dans la gouvernance d'entreprise ;
  • Expérience des relations avec le gouvernement fédéral, de préférence avec des hauts fonctionnaires, serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait considérée comme un atout ;
  • Expérience à interagir avec des institutions culturelles serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience dans la promotion et du marketing d'une institution ou d'une organisation sur les scènes nationales et mondiales serait considéré comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée canadien des droits de la personne ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités du président, du conseil d'administration et du premier dirigeant d'une société d'État, y compris les responsabilités fondamentales envers tous les Canadiens et Canadiennes ;
  • Connaissance des principes de saine gouvernance, de la planification stratégique, de la surveillance et de l'évaluation du rendement, et du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral en matière de responsabilisation et de reddition de comptes ;
  • Connaissance des secteurs culturel, patrimonial et/ou récréotouristique, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance des priorités de la politique culturelle du gouvernement fédéral et de la manière dont ceux-ci s'appliquent au Musée canadien des droits de la personne ;
  • Excellente compétences en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité supérieure en matière de leadership et de gestion pour permettre au Musée d'accomplir son travail efficacement et dans une perspective nationale ;
  • Capacité de diriger les discussions stratégiques, de favoriser les débats entre les membres du conseil d'administration, de faciliter l'atteinte d'un consensus et de gérer les conflits, le cas échéant ;
  • Capacité de prévoir les questions et tendances émergentes et d'élaborer des stratégies pour permettre au conseil d'administration de saisir les occasions qui se présentent ; et
  • Capacité d'établir et d'entretenir des rapports efficaces avec la haute direction du Musée, la ministre du Patrimoine canadien, son cabinet, le sous-ministre du Patrimoine canadien et les intervenants et les partenaires clés du Musée.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Leadership stratégique et innovateur
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Pour être nommée au poste de président(e), la personne retenue doit posséder la citoyenneté canadienne (prévu par la loi).
  • Le conseil d'administration se réunit environ quatre fois par année à Winnipeg.
  • Le conseil d'administration et ses comités, dont le dernier le président est membre d'office, tiennent également des conférences téléphoniques tout au long de l'année.
  • Le temps moyen consacré est d'environ 25 jours par année.
  • Habituellement, le président du conseil est nommé au conseil d'administration des Amis du Musée canadien des droits de la personne, ce qui entraîne des réunions et des responsabilités supplémentaires.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Musée canadien de l'immigration du Quai 21,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Musée canadien de l'immigration du Quai 21

Le Canada a été profondément façonné par l'immigration. Le Quai 21 est un lieu historique national qui a servi de porte d'entrée au Canada pour un million d'immigrants entre 1928 et 1971. Il a aussi servi de point de départ pour 368 000 membres des forces armées canadiennes durant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, le Quai 21 abrite le Musée canadien de l'Immigration du Quai 21 : le seul musée national du Canada atlantique, située à Halifax. Le Musée est chargé d'explorer le thème de l'immigration au Canada afin de mieux faire connaître au public les expériences des immigrants à leur arrivée au Canada, le rôle vital que l'immigration a joué dans l'édification du Canada et les contributions des immigrants à la culture, à l'économie et au mode de vie du pays. Faisant partie du portefeuille du Patrimoine canadien, la Société est tenue de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée canadien de l'immigration du Quai 21 est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration a la responsabilité de veiller à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de l'institution. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Musée canadien de l'immigration du Quai 21.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 24 janvier 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire annuel : 3 600 $ - 4 200 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA), ou un diplôme en droit, en gestion, en muséologie ou en sciences sociales, serait considéré comme un atout ;
  • Expérience au sein d'un conseil d'administration d'une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, des meilleures pratiques d'affaires ou dans la gouvernance d'entreprise serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la surveillance des grands portefeuilles financiers, y compris des fonds de dotation, serait considérée comme un atout (l'expérience des fonds de dotation est nécessaire pour l'un des postes) ;
  • Expérience dans le secteur des communications, des médias sociaux et des médias, tels que la distribution de contenu créatif et numérique, serait également considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait aussi considérée comme un atout ; et
  • Expérience à interagir avec des institutions culturelles serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée canadien de l'immigration du Quai 21 ;
  • Connaissance des défis et des possibilités actuels pour les institutions culturelles canadiennes, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance de l'un ou de plusieurs des domaines suivants peut être exigée :
    • la technologie de l'information ;
    • l'évolution technologique liée au numérique ;
    • l'environnement d'appui au contenu créatif national ;
    • des relations gouvernementales ;
    • la gestion des ressources humaines et financières, et de la gestion des risques; et
    • la promotion et du marketing.
  • Connaissance de l'expérience de l'immigration acquise par l'étude académique ou expérience personnelle serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance de la philanthropie et de l'expérience dans la sollicitation de don important serait considérée comme un atout ;
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité d'identifier, d'analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail effi?caces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l'innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Une passion et un engagement pour explorer les thèmes et l'histoire de l'immigration au Canada
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Une personne ne peut être nommée à titre de membre du conseil d'administration si cette personne n'est pas un citoyen canadien (prévu par la loi).
  • Le conseil d'administration se réunit environ quatre fois par année, deux fois en personne (habituellement à Halifax) et deux fois par téléconférence.
  • Les membres du comité participent également de deux à six conférences téléphoniques supplémentaires par année.
  • La personne retenue doit s'attendre à consacrer à ce poste en moyenne 15 jours par année.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président(e), Musée canadien de l'immigration du Quai 21

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) (poste à temps partiel)

Musée canadien de l'immigration du Quai 21

Le Canada a été profondément façonné par l'immigration. Le Quai 21 est un lieu historique national qui a servi de porte d'entrée au Canada pour un million d'immigrants entre 1928 et 1971. Il a aussi servi de point de départ pour 368 000 membres des forces armées canadiennes durant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, le Quai 21 abrite le Musée canadien de l'Immigration du Quai 21 : le seul musée national du Canada atlantique, située à Halifax. Le Musée est chargé d'explorer le thème de l'immigration au Canada afin de mieux faire connaître au public les expériences des immigrants à leur arrivée au Canada, le rôle vital que l'immigration a joué dans l'édification du Canada et les contributions des immigrants à la culture, à l'économie et au mode de vie du pays. Faisant partie du portefeuille du Patrimoine canadien, la Société est tenue de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée canadien de l'immigration du Quai 21 est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration a la responsabilité de veiller à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de l'institution. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle. Le président doit s'assurer du déroulement efficace des réunions du conseil d'administration de manière à ce que la Société puisse réaliser son mandat et atteindre ses objectifs efficacement, assurer l'optimisation des fonds publics et tenir les membres de la direction responsables de son rendement.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Musée canadien de l'immigration du Quai 21.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 6 février 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire annuel : 7 100 $ - 8 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Expérience au sein d'un conseil d'administration, de préférence à titre de président(e) du conseil ;
  • Expérience à titre de cadre supérieur dans le secteur privé ou le secteur public ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, et des meilleures pratiques d'affaires et dans la gouvernance d'entreprise ;
  • Expérience des relations avec le gouvernement fédéral, de préférence avec des hauts fonctionnaires, serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience à interagir avec des institutions culturelles serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée canadien de l'immigration du Quai 21 ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités du président, du conseil d'administration et du premier dirigeant d'une société d'État, y compris les responsabilités fondamentales envers tous les Canadiens et Canadiennes ;
  • Connaissance des principes de saine gouvernance, de la planification stratégique, de la surveillance et de l'évaluation du rendement, et du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral en matière de responsabilisation et de reddition de comptes ;
  • Connaissance des secteurs culturel, patrimonial et/ou récréotouristique, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance des priorités de la politique culturelle du gouvernement fédéral et de la manière dont ceux-ci s'appliquent au Musée canadien de l'immigration du Quai 21 serait considérée un atout ;
  • Excellente compétences en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants et les médias ;
  • Capacité supérieure en matière de leadership et de gestion pour permettre au Musée d'accomplir son travail efficacement et dans une perspective nationale ;
  • Capacité de diriger les discussions stratégiques, de favoriser les débats entre les membres du conseil d'administration, de faciliter l'atteinte d'un consensus et de gérer les conflits, le cas échéant ;
  • Capacité de prévoir les questions et tendances émergentes et d'élaborer des stratégies pour permettre au conseil d'administration de saisir les occasions qui se présentent ; et
  • Capacité d'établir et d'entretenir des rapports efficaces avec la haute direction du Musée, la ministre du Patrimoine canadien, son cabinet, le sous-ministre du Patrimoine canadien et les intervenants et les partenaires clés du Musée.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Leadership stratégique et innovateur
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Pour être nommée au poste de président(e), la personne retenue doit posséder la citoyenneté canadienne (prévu par la loi).
  • Le conseil d'administration se réunit environ quatre fois par année, deux fois en personne (habituellement à Halifax) et deux fois par téléconférence.
  • La personne retenue doit s'attendre à assister à des événements de collecte de fonds et autres environ trois fois par année.
  • La personne retenue doit s'attendre à consacrer à ce poste en moyenne 20 jours par année.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Musée canadien de la nature,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Musée canadien de la nature

Le plus grand musée d’histoire naturelle au Canada retrace quatre milliards d’années de l’histoire de la Terre. Il abrite une des collections d'histoire naturelle les plus importantes au monde, y compris 24 grandes collections scientifiques comprenant plus de 10 millions de spécimens. Les spécimens constituent l’ossature de ses nombreuses expositions spéciales, de ses galeries permanentes et de ses programmes éducatifs. Le Musée canadien de la nature est bien plus qu’un musée national d'histoire naturelle. En plus de ses salles d'exposition, le Musée est composé de chercheurs reconnus mondialement, de spécialistes des collections et de professionnels de l'éducation et des multimédias. Le Musée est aussi un chef de file dans la documentation de la biodiversité et de l’histoire géologique du Canada, y compris celles de l’Arctique. En tant qu’organisme national et composante du portefeuille du Patrimoine canadien, le Musée a pour mandat d’accroître, dans l’ensemble du Canada et à l’étranger, l’intérêt et le respect à l’égard de la nature, de même que sa connaissance et son degré d’appréciation par tous. La Société est tenue de rendre compte au Parlement par l’intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée canadien de la nature est régi par un conseil d’administration qui est composé d’un président, d’un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d’administration a la responsabilité de l’administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de la Société. Il doit agir dans l’intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l’évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle. Les administrateurs sont des ambassadeurs du Musée. Chacun est appelé à gouverner, de donner et de galvaniser le soutien pour le Musée.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Musée canadien de la nature.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 24 janvier 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire annuel : 3 600 $ - 4 200 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA), ou un diplôme en droit, en gestion, en muséologie ou en sciences naturelles, serait considéré comme un atout ;
  • L’expérience au sein d’un conseil d’administration d’une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience dans l’élaboration de stratégies, d’objectifs, de plans, des meilleures pratiques d’affaires, ou dans la gouvernance d’entreprise serait considérée comme un atout ;
  • L’expérience dans le secteur des communications, des médias sociaux et des médias, tels que la distribution de contenu créatif et numérique, serait considérée comme un atout ;
  • L’expérience dans la levée de fonds au sein d’institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait aussi considérée comme un atout ; et
  • L’expérience à interagir avec des institutions scientifiques, éducatives ou culturelles serait également considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée canadien des droits de la personne ;
  • Connaissance des défis et des possibilités actuels pour les institutions culturelles canadiennes, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal;
  • La connaissance de l'un ou de plusieurs des domaines suivants peut être exigée :
    • la technologie de l'information ;
    • l'évolution technologique liée au numérique ;
    • l'environnement d'appui au contenu créatif national ;
    • des relations gouvernementales ;
    • la gestion des ressources humaines et financières, et de la gestion des risques ; et
    • la promotion et marketing.
  • Connaissance des sciences naturelles et de l'environnement serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance de la philanthropie et de l'expérience dans la sollicitation de don important serait considérée comme un atout ;
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité d’identifier, d’analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité d’établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l’innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Une passion et un engagement envers l'éducation, la recherche et les musées
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Une personne ne peut être nommée à titre de membre du conseil d'administration si cette personne n'est pas un citoyen canadien (prévu par la loi).
  • Le conseil d’administration se réunit trois fois par année : deux réunions à Ottawa/Gatineau et une réunion par vidéoconférence.
  • Toutes les réunions des comités ont lieu par vidéoconférence.
  • La personne retenue doit s’attendre à participer à un ou plusieurs comités du conseil et à consacrer en moyenne de 10 à 15 jours de travail par année, y compris dans le cadre des comités et des événements.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président(e), Musée canadien de la nature,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d’exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) (poste à temps partiel)

Musée canadien de la nature

Le plus grand musée d’histoire naturelle au Canada retrace quatre milliards d’années de l’histoire de la Terre. Il abrite une des collections d'histoire naturelle les plus importantes au monde, y compris 24 grandes collections scientifiques comprenant plus de 10 millions de spécimens. Les spécimens constituent l’ossature de ses nombreuses expositions spéciales, de ses galeries permanentes et de ses programmes éducatifs. Le Musée canadien de la nature est bien plus qu’un musée national d'histoire naturelle. En plus de ses salles d'exposition, le Musée est composé de chercheurs reconnus mondialement, de spécialistes des collections et de professionnels de l'éducation et des multimédias. Le Musée est aussi un chef de file dans la documentation de la biodiversité et de l’histoire géologique du Canada, y compris celles de l’Arctique. En tant qu’organisme national et composante du portefeuille du Patrimoine canadien, le Musée a pour mandat d’accroître, dans l’ensemble du Canada et à l’étranger, l’intérêt et le respect à l’égard de la nature, de même que sa connaissance et son degré d’appréciation par tous. La Société est tenue de rendre compte au Parlement par l’intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée canadien de la nature est régi par un conseil d’administration qui est composé d’un président, d’un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d’administration a la responsabilité de l’administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de la Société. Il doit agir dans l’intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l’évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle. Les administrateurs sont des ambassadeurs du Musée. Chacun est appelé à gouverner, de donner et de galvaniser le soutien pour le Musée. Le président doit s’assurer du déroulement efficace des réunions du conseil d’administration de manière à ce que la Société puisse réaliser son mandat et atteindre ses objectifs efficacement, assurer l’optimisation des fonds publics et tenir les membres de la direction responsables de son rendement.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Musée canadien de la nature.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 6 février 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire annuel : 7 100 $ - 8 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Expérience au sein d’un conseil d’administration, de préférence à titre de président(e) du conseil ;
  • Expérience à titre de cadre supérieur dans le secteur privé ou le secteur public ;
  • Expérience dans l’élaboration de stratégies, d’objectifs, de plans, des meilleures pratiques d’affaires, ou dans la gouvernance d’entreprise serait considérée comme un atout ;
  • Expérience des relations avec le gouvernement fédéral, de préférence avec des hauts fonctionnaires, serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d’institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience à interagir avec des institutions culturelles serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée canadien de la nature ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités du président, du conseil d’administration et du premier dirigeant d'une société d'État, y compris les responsabilités fondamentales envers tous les Canadiens et Canadiennes ;
  • Connaissance des principes de saine gouvernance, de la planification stratégique, de la surveillance et de l’évaluation du rendement, et du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral en matière de responsabilisation et de reddition de comptes ;
  • Connaissance des secteurs culturel, patrimonial et/ou récréotouristique, ou de l’évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance des priorités de la politique culturelle du gouvernement fédéral et de la manière dont ceux-ci s’appliquent au Musée canadien de la nature serait considérée un atout ;
  • Excellente compétences en matière de communication, à l’oral et à l’écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants et les médias ;
  • Capacité supérieure en matière de leadership et de gestion pour permettre au Musée d’accomplir son travail efficacement et dans une perspective nationale ;
  • Capacité de diriger les discussions stratégiques, de favoriser les débats entre les membres du conseil d’administration, de faciliter l’atteinte d’un consensus et de gérer les conflits, le cas échéant ;
  • Capacité de prévoir les questions et tendances émergentes et d’élaborer des stratégies pour permettre au conseil d’administration de saisir les occasions qui se présentent ; et
  • Capacité d’établir et d’entretenir des rapports efficaces avec la haute direction du Musée, la ministre du Patrimoine canadien, son cabinet, le sous-ministre du Patrimoine canadien et les intervenants et les partenaires clés du Musée.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Leadership stratégique et innovateur
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Pour être nommée au poste de président(e), la personne retenue doit posséder la citoyenneté canadienne (prévu par la loi).
  • Le conseil d’administration se réunit trois fois par année : deux réunions à Ottawa/Gatineau et une réunion par vidéoconférence.
  • La personne retenue doit s’attendre à consacrer en moyenne de deux à trois semaines de travail par année, sans compter le travail des comités.
  • Le président siège également au Conseil national de la nature chargé de fournir des conseils pour la mise en œuvre d’un programme de mécénat.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Musée national des sciences et de la technologie,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Société des musées de sciences et technologies du Canada (Musée national des sciences et de la technologie)

Les sciences et la technologie ont transformé le Canada et la vie de ses habitants. Depuis l'époque des premières explorations et de la colonisation, des progrès scientifiques et technologiques ont en effet marqué toutes les étapes de cette transformation. La Société des musées de sciences et technologies du Canada a pour mandat de conserver et de protéger le patrimoine scientifique et technologique du Canada, et de diffuser le savoir qui s'y rattache. La Société est une institution nationale, constituée de trois musées. Le Musée des sciences et de la technologie du Canada permet aux visiteurs de faire l'expérience concrète des sciences et de la technologie grâce à ses nombreuses expositions riches en artefacts sur les transports maritimes et terrestres, les communications, l'espace, et l'informatique. Le Musée de l'aviation et de l'espace du Canada fait découvrir aux visiteurs les merveilles du vol. Le Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada permet aux visiteurs d'en apprendre davantage sur le patrimoine agricole canadien en explorant les images et les sons typiques de la vie sur la ferme. Grâce à leurs recherches, leurs expositions et leur site Web, les musées racontent l'histoire de l'ingéniosité et des réalisations canadiennes dans la science et la technologie. La Société est tenue de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration veille à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de la Société. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Société des musées de sciences et technologies du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 24 janvier 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire annuel : 3 600 $ - 4 200 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA), un diplôme en droit, la gestion ou la muséologie, ou un diplôme de niveau d'études supérieures en sciences serait considéré comme un atout ;
  • Expérience au sein d'un conseil d'administration d'une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, des meilleures pratiques d'affaires ou dans la gouvernance d'entreprise serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans le secteur des communications, des médias sociaux et des médias, tels que la distribution de contenu créatif et numérique, serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait aussi considérée comme un atout ; et
  • Expérience à interagir avec des institutions scientifiques, éducatives ou culturelles serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée des sciences et de la technologie du Canada ;
  • Connaissance des défis et des possibilités actuels pour les institutions culturelles canadiennes, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance de l'un ou de plusieurs des domaines suivants peut être exigée :
    • la technologie de l'information ;
    • l'évolution technologique liée au numérique ;
    • l'environnement d'appui au contenu créatif national ;
    • des relations gouvernementales ;
    • la gestion des ressources humaines et financières, et de la gestion des risques ; et
    • la promotion et du marketing.
  • Connaissance des secteurs canadiens des sciences et des technologies, de l'aviation et de l'espace, et/ou de l'agriculture et de l'alimentation serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance de la philanthropie et de l'expérience dans la sollicitation de don important serait considérée comme un atout ;
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité d'identifier, d'analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l'innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Une passion et un engagement pour STIMA (les sciences, technologies, ingénierie, mathématiques et les arts)
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Une personne ne peut être nommée à titre de membre du conseil d'administration si cette personne n'est pas un citoyen canadien (prévu par la loi).
  • Le conseil d'administration se réunit quatre fois par année à Ottawa.
  • La personne choisie doit s'attendre à consacrer à ce poste de trois à quatre semaines par année en moyenne, sans compter le travail des comités.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Membre, Téléfilm Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d’exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Membre (poste à temps partiel)

Téléfilm Canada

Téléfilm Canada a pour mission de favoriser et d’encourager le développement de l’industrie audiovisuelle au Canada. Elle s’avère l’un des instruments privilégiés du gouvernement canadien comme levier du secteur privé et apporte un soutien financier stratégique aux industries du cinéma, de la télévision et des médias digitaux. Vouée à la réussite culturelle et commerciale de l’industrie audiovisuelle canadienne, Téléfilm Canada, par le truchement de ses divers programmes de financement et de promotion, soutient des compagnies dynamiques et des talents créatifs au pays et à travers le monde. Elle s’applique à stimuler la création d’œuvres et de produits culturels reflétant la société canadienne avec sa dualité linguistique et sa diversité culturelle et à favoriser leur rayonnement au pays comme à l’étranger.

La Société peut conclure avec le ministère du Patrimoine canadien des accords qu’elle réalise pour la prestation de services à l’industrie audiovisuelle et à l’industrie de l’enregistrement sonore.

Les membres du conseil d’administration ont la responsabilité de surveiller la gestion des activités commerciales et des affaires internes de Téléfilm afin que la Société s’acquitte de sa mission avec efficacité et efficience. En ce sens, les membres peuvent décider de moyens pour améliorer la performance de la Société et réviser les accords qu’elle conclut avec le ministère du Patrimoine canadien pour la prestation de services dans l’industrie audiovisuelle et dans l’industrie de l’enregistrement sonore. Le rôle de la direction consiste à gérer les activités quotidiennes de la Société de manière à ce qu’elle évolue selon les orientations tracées par les membres. Le conseil d’administration rend compte à la ministre du Patrimoine canadien pour la gestion la gestion générale de la société d’État.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de Téléfilm Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 29 janvier 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Traitement : Fixé par les règlements administratifs de l’organisme

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants: femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA) ou un diplôme en droit serait considéré comme un atout ;
  • Expérience au sein d’un conseil administration, d’une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et des finances serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans l’élaboration de stratégies, d’objectifs, de plans, et de pratiques exemplaires de gestion et dans la gouvernance d’entreprise ;
  • Expérience dans la production et la distribution audiovisuelle relié à l’industrie audiovisuelle serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans le domaine du droit relié à l’industrie audiovisuelle ou droit d’auteur serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience en communications des affaires publiques et marketing, ou le secteur des médias, y compris l'innovation numérique, serait également considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des activités opérationnelles, des priorités stratégiques et des enjeux de politique publique de Téléfilm Canada, ainsi que des lois auxquelles elle est assujettie ;
  • Connaissance des priorités de la politique culturelle du gouvernement fédéral et de la manière dont ceux-ci s’appliquent à la Société ;
  • Connaissance du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral quant à la reddition de comptes et à la production de rapports serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance des pratiques et des principes de la gestion des risques serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance dans les secteurs de la technologie de l’information, de l’évolution technologique liée au numérique, ou de l’environnement d’appui au contenu créatif national serait considérée comme un atout ;
  • Aptitude à négocier habilement et à influencer les opinions et les idées des autres, à établir un consensus et à obtenir l’approbation des plans, programmes et mesures recommandées ;
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l’innovation ; et
  • Excellentes aptitudes pour la communication écrite et orale.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Connaître le domaine de l’audiovisuel, notamment le long métrage, la télévision et les médias digitaux
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Diplomatie et tact
  • Jugement sûr
  • Compétences supérieures en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • La charge de membre de la Société est incompatible avec le fait de détenir, directement ou indirectement, individuellement ou en qualité d’actionnaire ou d’associé ou à quelque autre titre, un intérêt pécuniaire dans l’industrie audiovisuelle (prévu par la loi).
  • L’assemblée des membres se réunit au moins six fois par année. Vous devez vous préparer à ces réunions et y participer activement. La participation occasionnelle à des téléconférences est également requise. L’assemblée des membres a délégué certaines responsabilités à deux comités (vérification et finances et gouvernance).
  • Vous serez nommé(e) à l’un ou plus de ces comités qui se rencontrent de une à deux fois par année (ou plus souvent au besoin) selon le comité, souvent en même temps que les réunions de l’assemblée des membres.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables pendant une période de deux ans.

Faire une demande d'emploi en ligne

Membres, Société du Centre national des Arts,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d’exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Membre (position à temps partiel)

Société du Centre national des Arts

La Société du Centre national des Arts a été créée à titre de société d’État fédérale en 1966, en vertu de la Loi sur le Centre national des Arts, dans le cadre des célébrations du centenaire. En tant qu’institution nationale et membre du portefeuille du Patrimoine canadien, la société est chargée d’exploiter et d’administrer le CNA, de développer les arts d’interprétation dans la région de la capitale nationale et d’aider le Conseil des Arts du Canada à développer les arts de la scène ailleurs au Canada.

Le CNA est régi par un conseil d’administration qui est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de la société d’État. Il doit agir dans le meilleur intérêt de la société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l’évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle.

Le conseil d’administration rend compte à la ministre du Patrimoine canadien pour la gestion générale de la société d’État.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de la Société du Centre national des Arts.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 5 février 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 300 $

Honoraire annuel : 3 900 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent ou aurait une combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Expérience au sein d’un conseil d’administration, idéalement pour un organisme artistique à but non lucratif ;
  • Expérience en finances et en audits serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la communauté artistique ou dans la communauté autochtone des arts de la scène serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans des activités de financement et de la production de recettes serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience dans le secteur des communications ou des médias, y compris l'innovation numérique, serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités de la Société du Centre national des Arts ;
  • Connaissance des défis et des possibilités actuels pour les institutions culturelles canadiennes ;
  • Connaissance du secteur des arts et du secteur culturel, et la familiarité avec un éventail de disciplines artistiques serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance dans les secteurs de la technologie de l’information, de l’évolution technologique liée au numérique, ou de l’environnement d’appui au contenu créatif national serait considérée comme un atout ;
  • Capacité d’identifier, d’analyser, et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité d’établir et de maintenir des relations de travail effi?caces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ;
  • Capacité de stimuler les débats et les discussions entre les membres du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l’innovation.

Exigences linguistiques

  • La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Une passion et un engagement envers les arts de la scène
  • Jugement sûr, intégrité et impartialité
  • Normes éthiques élevées
  • Compétences supérieures en relations interpersonnelles
  • Diplomatie, tact et discrétion
  • Collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Le conseil d’administration se réunit environ quatre fois par année à Ottawa, et des conférences téléphoniques ayant un but spécial ont lieu au besoin.
  • La personne retenue doit s’attendre à consacrer à ce poste en moyenne 12 à 16 jours par année.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Membres, Office national du film,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d’exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Membres (postes à temps partiel)

Office national du film du Canada

L’Office national du film du Canada est reconnu comme l’un des grands laboratoires de création du monde. À titre de producteur et distributeur public, son mandat est de produire et de distribuer des œuvres audiovisuelles distinctives, pertinentes et novatrices, lesquelles font mieux comprendre les enjeux auxquels fait face la population canadienne et qui font connaître les valeurs et points de vue canadiens au pays et dans le monde. Au fil des décennies, il est devenu la norme en matière d’innovation audiovisuelle au Canada et joue un rôle important en soulignant les changements et les événements marquants de la société canadienne.

L’Office national du film du Canada remplit ses responsabilités en investissant constamment de nouveaux champs de création, que ce soit en documentaire, en animation d’auteur ou en production interactive. Il met à profit les possibilités artistiques et technologiques qui se présentent dans le paysage médiatique en plus de collaborer avec des cinéastes établis et de la relève, des créateurs multimédias et des coproducteurs de toutes les régions du pays, diverses communautés ethnoculturelles et autochtones, et des partenaires du monde entier. La créativité et la pertinence sociale sont au cœur de ses productions. Ses productions audiovisuelles donnent un aperçu particulier de la diversité et de la vitalité de notre culture et constituent un élément essentiel de notre patrimoine national. Ses succès internationaux confèrent à la cinématographie canadienne un rayonnement inégalable et confirment l’excellence de ses créations.

Le conseil d’administration de l’Office national du film est composé actuellement de huit membres, soit le commissaire du gouvernement à la cinématographie qui agit à titre de président, la directrice générale de Téléfilm Canada, et six autres membres nommés par le gouverneur en conseil. À l’exception du commissaire et du directeur général de Téléfilm Canada, les membres du conseil exercent leur charge pendant trois ans. Le rôle du conseil est principalement de définir les orientations générales de l’Office national du film du Canada et d’approuver ses budgets et ses plans stratégiques.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de l'Office national du film du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 29 janvier 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 300 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent ou aurait une combinaison acceptable d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA) ou un diplôme en droit serait considéré comme un atout ;
  • Expérience au sein d’un conseil administration, d’une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et des finances serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans l’élaboration de stratégies, d’objectifs, de plans, et de pratiques exemplaires de gestion et dans la gouvernance d’entreprise ;
  • Expérience dans le domaine du droit relié à l’industrie audiovisuelle ou droit d’auteur serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la production et la distribution audiovisuelle serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience en communications des affaires publiques et marketing, ou le secteur des médias, y compris l'innovation numérique, serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, des principales activités et des productions de l’Office national du film du Canada, de même que de son histoire et de la place qu’il occupe au sein des collectivités cinématographiques canadienne et internationale ;
  • Connaissance des priorités de la politique culturelle du gouvernement fédéral et de la manière dont ceux-ci s’appliquent à l’Office national du film du Canada ;
  • Connaissance du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral quant à la reddition de comptes et à la production de rapports serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance des principes et des pratiques de la planification stratégique et de la gestion des risques serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance dans les secteurs de la technologie de l’information, de l’évolution technologique liée au numérique, ou de l’environnement d’appui au contenu créatif national serait considérée comme un atout ;
  • Aptitude à négocier habilement et à influencer les opinions et les idées des autres, à établir un consensus et à obtenir l’approbation des plans, programmes et mesures recommandées ;
  • Capacité d’établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ;
  • Capacité de stimuler les débats et les discussions entre les membres du conseil; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l’innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue pour l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier comment vous remplissez les exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et vos postes récents, les qualités personnelles suivantes :

  • Connaître le domaine de l'audiovisuel, y compris la production et la distribution des œuvres audiovisuelles et des médias numériques
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Diplomatie et tact
  • Jugement sûr
  • Compétences supérieures en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Le conseil d’administration se réunit au moins quatre fois par année. Les membres doivent se préparer à ces réunions et y participer activement.
  • La participation occasionnelle à des téléconférences est également requise.
  • Les personnes susceptibles d’être nommées à l’Office ne peuvent avoir un intérêt pécuniaire, direct ou indirect, dans une activité commerciale filmique, individuellement, comme actionnaire ou associé, ou à quelque autre titre que ce soit (prévu par la loi).

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Musée des beaux-arts du Canada,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateurs (postes à temps partiel)

Musée des beaux-arts du Canada

Le Musée des beaux-arts du Canada est l'un des établissements d'art les plus respectés du monde; il est renommé pour la qualité exceptionnelle de ses collections d'environ 65 000 œuvres d'art, pour son érudition et pour sa capacité hors pair d'attirer des visiteurs de tous âges, quelles que soient leurs connaissances artistiques. Au cours des années, le Musée des beaux-arts du Canada s'est constitué peu à peu une collection de calibre mondial qui couvre toutes les périodes de l'art canadien, comprend un riche volet européen — des maîtres anciens aux artistes contemporains — et, fait remarquable, une grande variété de photographies, d'œuvres d'art inuit et de créations américaines contemporaines. Le Musée des beaux-arts du Canada a pour mandat de constituer, d'entretenir et de faire connaître, dans l'ensemble du Canada et à l'étranger, une collection d'œuvres d'art anciennes, modernes et contemporaines principalement axée sur le Canada. Le Musée a aussi pour mandat d'amener tous les Canadiens et Canadiennes à mieux connaître, comprendre et apprécier l'art en général. Le Musée est tenu de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée des beaux-arts du Canada est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration a la responsabilité de veiller à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de l'institution. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web du Musée des beaux-arts du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 24 janvier 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux Journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire Annuel : 3 600 $ - 4 200 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA), ou un diplôme en droit, en gestion, en muséologie ou en beaux-arts, serait considéré comme un atout ;
  • Expérience au sein d'un conseil d'administration d'une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, des meilleures pratiques d'affaires ou dans la gouvernance d'entreprise serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans le secteur des communications, des médias sociaux et des médias, tels que la distribution de contenu créatif et numérique, serait également considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait aussi considérée comme un atout ; et
  • Expérience à interagir avec des institutions culturelles serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée des beaux-arts du Canada ;
  • Connaissance des défis et des possibilités actuels pour les institutions culturelles canadiennes, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance de l'un ou de plusieurs des domaines suivants peut être exigée :
    • la technologie de l'information ;
    • l'évolution technologique liée au numérique ;
    • l'environnement d'appui au contenu créatif national ;
    • des relations gouvernementales ;
    • la gestion des ressources humaines et financières, et de la gestion des risques ; et
    • la promotion et du marketing.
  • Connaissance des arts visuels et des arts médiatiques serait considérée comme un atout ;
  • Connaissance de la philanthropie et de l'expérience dans la sollicitation de don important serait considérée comme un atout ;
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité d'identifier, d'analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail effi?caces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l'innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Une passion et un engagement dans les arts visuels et les arts médiatiques
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Une personne ne peut être nommée à titre de membre du conseil d'administration si cette personne n'est pas un citoyen canadien (prévu par la loi).
  • La personne retenue doit participer aux réunions du conseil d'administration et aux principaux événements du Musée :
    • le conseil d'administration se réunit quatre fois par année; en générale, chaque réunion dure environ deux jours consécutifs; trois réunions ont lieu à Ottawa et une réunion additionnelle a souvent lieu dans une autre ville canadienne ; et
    • il y a approximativement dix réunions par téléconférence de courte durée (30 minutes) durant l'année.
  • La personne retenue doit s'attendre à consacrer à ce poste en moyenne quatre semaines par année.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président(e), Musée des beaux-arts du Canada

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président(e) (poste à temps partiel)

Musée des beaux-arts du Canada

Le Musée des beaux-arts du Canada est l'un des établissements d'art les plus respectés du monde; il est renommé pour la qualité exceptionnelle de ses collections d'environ 65 000 œuvres d'art, pour son érudition et pour sa capacité hors pair d'attirer des visiteurs de tous âges, quelles que soient leurs connaissances artistiques. Au cours des années, le Musée des beaux-arts du Canada s'est constitué peu à peu une collection de calibre mondial qui couvre toutes les périodes de l'art canadien, comprend un riche volet européen — des maîtres anciens aux artistes contemporains — et, fait remarquable, une grande variété de photographies, d'œuvres d'art inuit et de créations américaines contemporaines. Le Musée des beaux-arts du Canada a pour mandat de constituer, d'entretenir et de faire connaître, dans l'ensemble du Canada et à l'étranger, une collection d'œuvres d'art anciennes, modernes et contemporaines principalement axée sur le Canada. Le Musée a aussi pour mandat d'amener tous les Canadiens et Canadiennes à mieux connaître, comprendre et apprécier l'art en général. Le Musée est tenu de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée des beaux-arts du Canada est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration a la responsabilité de veiller à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de l'institution. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle. Le président doit s'assurer du déroulement efficace des réunions du conseil d'administration de manière à ce que la Société puisse réaliser son mandat et atteindre ses objectifs efficacement, assurer l'optimisation des fonds publics, et tenir les membres de la direction responsables de son rendement.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur le Musée et ses activités sur le site Web du Musée des beaux-arts du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 6 février 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire annuels : 7 100 $ - 8 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Expérience au sein d'un conseil d'administration, de préférence à titre de président(e) du conseil ;
  • Expérience à titre de cadre supérieur dans le secteur privé ou le secteur public ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, et des meilleures pratiques d'affaires et dans la gouvernance d'entreprise ;
  • Expérience des relations avec le gouvernement fédéral, de préférence avec des hauts fonctionnaires, serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience de travail ou de bénévolat au sein d'organismes du secteur culturel, de préférence dans le domaine des arts visuels, serait considérée un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée des beaux-arts du Canada ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités du président, du conseil d'administration et du premier dirigeant d'une société d'État, y compris les responsabilités fondamentales envers tous les Canadiens et Canadiennes ;
  • Connaissance des principes de saine gouvernance, de la planification stratégique, de la surveillance et de l'évaluation du rendement, et du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral en matière de responsabilisation et de reddition de comptes ;
  • Connaissance des secteurs culturel, patrimonial et/ou récréotouristique, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance des priorités de la politique culturelle du gouvernement fédéral et de la manière dont ceux-ci s'appliquent au Musée des beaux-arts du Canada serait considérée un atout ;
  • Compétences supérieures en communication écrite et orale, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité supérieure en matière de leadership et de gestion, incluant des compétences en gestion des cadres supérieurs, pour permettre au Musée d'accomplir son travail efficacement et dans une perspective nationale ;
  • Capacité de diriger les discussions stratégiques, de favoriser les débats entre les membres du conseil d'administration, de faciliter l'atteinte d'un consensus et de gérer les conflits, le cas échéant ;
  • Capacité de prévoir les questions et tendances émergentes et d'élaborer des stratégies pour permettre au conseil d'administration de saisir les occasions qui se présentent ; et
  • Capacité d'établir et d'entretenir des rapports efficaces avec la haute direction du Musée et de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, la ministre du Patrimoine canadien, son cabinet, le sous-ministre du Patrimoine canadien et les intervenants et les partenaires clés du Musée.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Leadership stratégique et innovateur
  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Pour être nommée au poste de président(e), la personne retenue doit posséder la citoyenneté canadienne (prévu par la loi).
  • La personne retenue doit participer aux réunions du conseil d'administration et aux principaux événements du Musée :le conseil d'administration se réunit quatre fois par année; en générale, chaque réunion dure environ deux jours consécutifs ;
    • trois réunions ont lieu à Ottawa et une réunion additionnelle a souvent lieu dans une autre ville canadienne ;
    • il y a approximativement dix réunions par téléconférence de courte durée (30 minutes) durant l'année ; et
    • le président prend part aux inaugurations des expositions majeures au Musée des beaux-arts du Canada, environ trois à quatre par année.
  • Habituellement, le président du Musée est nommé au conseil d'administration de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada; cela implique des réunions et responsabilités additionnelles.
  • La personne retenue doit s'attendre à consacrer à ce poste en moyenne six semaines par année.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Vice-président(e), Musée des beaux-arts du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif primordial de la ministre du Patrimoine canadien est d'exécuter le plan du gouvernement de renforcer nos industries de la culture et de la création.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Vice-président(e) (poste à temps partiel)

Musée des beaux-arts du Canada

Le Musée des beaux-arts du Canada est l'un des établissements d'art les plus respectés du monde; il est renommé pour la qualité exceptionnelle de ses collections d'environ 65 000 œuvres d'art, pour son érudition et pour sa capacité hors pair d'attirer des visiteurs de tous âges, quelles que soient leurs connaissances artistiques. Au cours des années, le Musée des beaux-arts du Canada s'est constitué peu à peu une collection de calibre mondial qui couvre toutes les périodes de l'art canadien, comprend un riche volet européen — des maîtres anciens aux artistes contemporains — et, fait remarquable, une grande variété de photographies, d'œuvres d'art inuit et de créations américaines contemporaines. Le Musée des beaux-arts du Canada a pour mandat de constituer, d'entretenir et de faire connaître, dans l'ensemble du Canada et à l'étranger, une collection d'œuvres d'art anciennes, modernes et contemporaines principalement axée sur le Canada. Le Musée a aussi pour mandat d'amener tous les Canadiens et Canadiennes à mieux connaître, comprendre et apprécier l'art en général. Le Musée est tenu de rendre compte au Parlement par l'intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le Musée des beaux-arts du Canada est régi par un conseil d'administration qui est composé d'un président, d'un vice-président et de neuf autres administrateurs. Le conseil d'administration a la responsabilité de veiller à l'administration générale de la Société et est tenu de donner des conseils stratégiques à la direction et de surveiller les activités de l'institution. Il doit agir dans l'intérêt fondamental de la Société et doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable. Le conseil est également chargé de l'évaluation du rendement du premier dirigeant sur une base annuelle. En cas d'absence ou d'empêchement du président, ou de vacance de son poste, la présidence est assumée par le vice-président.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur le Musée et ses activités sur le site Web du Musée des beaux-arts du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 6 février 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 275 $ - 325 $

Honoraire annuel : 7 100 $ - 8 400 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Expérience dans l'élaboration de stratégies, d'objectifs, de plans, et des meilleures pratiques d'affaires et dans la gouvernance d'entreprise ;
  • Expérience au sein d'un conseil d'administration d'une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;
  • Expérience à titre de cadre supérieur dans le secteur privé ou le secteur public serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans le secteur des communications, des médias sociaux et des médias, tels que la distribution de contenu créatif et numérique, serait considérée comme un atout ;
  • Expérience dans la levée de fonds au sein d'institutions culturelles et de la production de revenus autonome serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience de travail ou de bénévolat au sein d'organismes du secteur culturel, de préférence dans le domaine des arts visuels, serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du cadre législatif, du mandat et des activités du Musée des beaux-arts du Canada ;
  • Connaissance des principes de saine gouvernance, de la planification stratégique, de la surveillance et de l'évaluation du rendement, et du domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral en matière de responsabilisation et de reddition de comptes ;
  • Connaissance des secteurs culturel, patrimonial et/ou récréotouristique, ou de l'évolution des attentes du public au niveau muséal ;
  • Connaissance des priorités de la politique culturelle du gouvernement fédéral et de la manière dont ceux-ci s'appliquent au Musée des beaux-arts du Canada serait considérée un atout ;
  • Connaissance dans les secteurs de la technologie de l'information, de l'évolution technologique liée au numérique, de l'environnement d'appui au contenu créatif national, des relations gouvernementales, des ressources humaines, ou de la promotion et du marketing serait considérée comme un atout ;
  • Compétences supérieures en communication écrite et orale, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants ;
  • Capacité de seconder le président afin qu'il puisse exercer son mandat conformément à la Loi sur les musées ;
  • Capacité d'identifier, d'analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail effi?caces avec les membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité de reconnaître et de traiter les enjeux et tendances émergents, de saisir les occasions qui se présentent, et de formuler des idées et de promouvoir l'innovation.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Normes éthiques élevées et intégrité
  • Tact et diplomatie
  • Jugement sûr
  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Pour être nommée au poste de vice-président(e) du conseil d'administration, la personne retenue doit posséder la citoyenneté canadienne (prévu par la loi).
  • La personne retenue doit participer aux réunions du conseil d'administration et aux principaux événements du Musée :
    • le conseil d'administration se réunit quatre fois par année; en générale, chaque réunion dure environ deux jours consécutifs; trois réunions ont lieu à Ottawa et une réunion additionnelle a souvent lieu dans une autre ville canadienne ;
    • il y a approximativement dix réunions par téléconférence de courte durée (30 minutes) durant l'année ; et
    • en cas d'absence du président, le vice-président prend part aux inaugurations des expositions majeures au Musée des beaux-arts du Canada, environ trois à quatre par année.
  • La personne retenue doit s'attendre à consacrer à ce poste en moyenne quatre semaines par année.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Membres, Office Canada-Nouvelle-Écosse sur les hydrocarbures extracôtiers,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le but ultime du ministre des Ressources naturelles est de veiller à ce que le secteur des ressources naturelles permette la création d’emplois, la prospérité et l’apparition d’occasions de développement fondé sur des pratiques durables et des procédés à faible émission de carbone.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Membres (postes à temps partiel)

L’Office Canada-Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers

Nous cherchons actuellement à pourvoir des postes à temps partiel comme membre de l’Office Canada–Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers. L’Office Canada–Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers est un organisme conjoint indépendant qui relève du gouvernement du Canada et de la Nouvelle-Écosse chargé de la réglementation des activités pétrolières et gazières dans la zone extracôtière Canada–Nouvelle-Écosse. Le mandat de l’Office est d’appliquer les dispositions de la Loi sur l’Accord, rédigée conjointement par les autorités provinciales et fédérales, qui régit les activités pétrolières et gazières dans la zone extracôtière. Le rôle principal des membres de l’Office est de prendre des décisions indépendantes qui serviront l’intérêt du public canadien en matière de réglementation des hydrocarbures extracôtiers.

Dans l’exécution de son mandat, l’Office Canada–Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers a pour rôle de surveiller les activités relatives à l’exploration et au développement de ressources d’hydrocarbures dans la zone extracôtière Canada–Nouvelle-Écosse de manière à veiller à ce que les exploitants respectent les dispositions législatives en ce qui concerne la sécurité des travailleurs; la protection de l’environnement et de la sécurité; la gestion efficace des régimes fonciers; la récupération maximale d’hydrocarbures et leur valeur; et les avantages pour le Canada et la Nouvelle-Écosse. Bien que la législation en place n’accorde pas la priorité à ces mandats, la sécurité des travailleurs et la protection de l’environnement sont au cœur de toutes les décisions de l’Office.

L’Office est composé d’un président et de quatre membres à temps partiel, chacun nommé pour une période de six ans. Les membres consacrent entre 25 et 50 jours par année aux affaires de l’Office. Les réunions ont lieu à Halifax en Nouvelle-Écosse.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le Canada-Nova Scotia Offshore Petroleum Board's website [en anglais seulement].

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 23 janvier 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 200 $ à 300 $

Honoraire annuel : 3 600 $ - 5 000 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation professionnelle et/ou d’expérience ;
  • Diplôme en génie, en sciences de l’environnement, en gestion des pêches et des océans, en administration publique, en communications, en finances ou en droit serait considéré comme un atout ;
  • Expérience dans la gouvernance d’entreprise et l’élaboration de stratégies, d’objectifs, de plans et de meilleures pratiques ;
  • Expérience dans l’élaboration ou l’application de politiques ou de cadres législatifs et réglementaires ;
  • Expérience dans la protection de l’environnement et la sécurité ;
  • Expérience dans l’établissement de relations et la promotion de partenariats et de collaboration avec des organismes gouvernementaux, des groupes autochtones, des collectivités, l’industrie ou d’autres groupes canadiens ; et
  • Expérience dans un des domaines suivants serait un atout :
    1. Expérience dans le secteur pétrolier et gazier, la gestion des pêches ou les affaires autochtones ; ou
    2. Expérience professionnelle avec ou au sein d’un conseil ou dans le secteur des hydrocarbures extracôtiers.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités de l’Office Canada–Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers et des Lois de mise en œuvre de l’Accord Canada-Nouvelle-Écosse sur les hydrocarbures extracôtier ;
  • Connaissance des activités pétrolières et gazières menées dans la zone extracôtière Canada?Nouvelle-Écosse, de la structure et du fonctionnement de l’industrie pétrolière mondiale ainsi que du positionnement du Canada à l’échelle internationale ;
  • Connaissance des enjeux actuels et émergents associés à l’exploration et au développement de ressources pétrolières et gazières dans la zone extracôtière ;
  • Connaissance de la planification stratégique d’une organisation, du suivi et de l’évaluation du rendement de l’organisation ;
  • Connaissance des rouages des gouvernements fédéral et provinciaux et des défis qui s’y rattachent ;
  • Capacité à concilier les points de vue divergents des intervenants en tenant compte des implications économiques, sociales et environnementales, y compris des obligations nationales et internationales ;
  • Capacité à prévoir les enjeux émergents et à élaborer des stratégies permettant à l’Office de saisir des occasions et de régler les problèmes ;
  • Capacité à stimuler les débats et les discussions entre les membres de l’Office, à faciliter le consensus et à gérer les conflits serait considérée comme un atout ;
  • Capacité à travailler de manière efficace avec des cadres supérieurs de l’industrie, des hauts fonctionnaires des gouvernements provinciaux et fédéral ainsi que des responsables non gouvernementaux ; et
  • Capacités supérieures en matière de communications à l’oral et à l’écrit.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Rigueur en matière d’éthique, d’intégrité et d’impartialité
  • Jugement éclairé
  • Tact et diplomatie
  • Excellentes aptitudes en relations interpersonnelles
  • Esprit de collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être disposé(e) à vous rendre à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pour les réunions de l’Office et du comité de cinq à six fois par année en plus d’être disponible pour des téléconférences de temps à autre.
  • Vous devez être prêt(e) à voyager à l’occasion pour représenter l’Office Canada?Nouvelle Écosse des hydrocarbures extracôtiers.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Les membres sont soumis aux directives sur les conflits d’intérêts établies conjointement par les ministres fédéral et provincial, mais non à celles du gouvernement fédéral.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Commissaires, Commission canadienne de sûreté nucléaire,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le but ultime du ministre des Ressources naturelles est de veiller à ce que le secteur des ressources naturelles permette la création d’emplois, la prospérité et l’apparition d’occasions de développement fondé sur des pratiques durables et des procédés à faible émission de carbone.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Commissaires (postes à temps partiel)

Commission canadienne de sûreté nucléaire

La Commission canadienne de la sûreté nucléaire règlemente l’utilisation de l’énergie et la matière nucléaire afin de protéger la santé, la sécurité et l’environnement; elle livre sur nos engagements internationaux en matière d’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire; et elle diffuse toute information objective de nature scientifique, technique et réglementaire au public.

La Commission canadienne de la sûreté nucléaire prend des décisions indépendantes, justes, et transparentes vis-à-vis l’octroi de licence sur les activités de nature nucléaire.

Les commissaires prennent part aux audiences et aux réunions d’un tribunal administratif quasi judiciaire.. Les commissaires analysent et évaluent des cas tels que l’octroi de licences aux installations nucléaires majeures (stations de production nucléaires, mines d’uranium, installations de déchets nucléaires) présentés à l’organe quasi judiciaire afin de prendre des décisions conformément aux responsabilités qui leur incombent en vertu de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires. Ils sont également responsables de l’élaboration des règlements.

Il est crucial que les commissaires fassent preuve de sensibilité interculturelle et qu’ils possèdent une capacité d’écoute exceptionnelle lorsqu’ils traitent d’enjeux fondés sur la science, complexes et parfois délicats sur le plan émotionnel. Les commissaires ont un rôle important à jouer dans la prévention de risques déraisonnables pour l’environnement en vue d’assurer la sécurité et la santé des personnes, la sécurité nationale ainsi que le respect des engagements internationaux du Canada. En plus de bien comprendre le mandat et les pouvoirs de la Commission, les commissaires doivent transmettre cette compréhension à l’organisme, aux parties intéressées et à la population canadienne. Les commissaires doivent agir de façon juste et transparente et prendre des décisions fondées sur les données probantes qui lui sont présentées.

Les commissaires doivent démontrer qu’ils sont en mesure d’intervenir auprès de diverses parties intéressées de façon engagée, professionnelle et objective en tout temps. D’excellentes capacités conceptuelles sont requises pour cerner les tendances, interpréter des renseignements complexes et parfois contradictoires ainsi que pour évaluer l’importance des données obtenues et prendre les décisions juridiques ou réglementaires adéquates fondées sur la science, les faits et les données probantes obtenues.

La Commission exerce ses fonctions avec l’indépendance politique adéquate tout en s’assurant de l’adoption de saines pratiques gouvernementales et de gestion en vertu de la loi et des lignes directrices du gouvernement du Canada.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de la Commission canadienne de sûreté nucléaire.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne au plus tard le 29 janvier 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Sous-secrétaire du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 715 $ - 840 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, autochtones canadiens, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation professionnelle et d’expérience ;
  • Diplôme d’études supérieures en génie, en géologie, en environnement, en physique ou en médecine (p. ex., en épidémiologie ou en oncologie) serait considéré comme un atout ;
  • Expérience professionnelle considérable au sein d’organismes actifs dans le domaine des sciences, de la santé, des sciences de l’environnement, de l’énergie ou du génie ou des établissements d’enseignement ou grande expérience en matière d’interventions auprès de ces derniers ;
  • Expérience dans l’élaboration et/ou l’application de politiques ou de cadres législatifs et réglementaires ;
  • Expérience professionnelle au sein d’organismes de réglementation ou de tribunaux administratifs quasi judiciaires ;
  • Expérience dans l’établissement de relations, la promotion de partenariats et le travail avec des groupes et des collectivités autochtones ou avec tout autre groupe canadien intéressé serait considérée comme un atout ; et
  • Expérience en matière de protection de l’environnement et de sécurité relative au secteur de l’énergie serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités de la Commission canadienne de sûreté nucléaire et du cadre législatif auquel elle doit se conformer, y compris de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires, ainsi que des environnements réglementaires et commerciaux dans lesquels elle évolue ;
  • Connaissances considérables de plusieurs domaines d’expertise scientifique ou en génie, connaissance de base des fondements du secteur nucléaire et connaissance pratique des affaires, du droit ou des finances ;
  • Capacité à analyser des quantités importantes de renseignements techniques souvent complexes et de prendre des décisions ;
  • Capacité à écouter, à interpréter et à évaluer un grand nombre d’enjeux variés en vue de réglementer l’utilisation de l’énergie nucléaire au Canada conformément au mandat de la Commission canadienne de sûreté nucléaire en matière de sécurité ; et
  • Capacités supérieures en matière de communication à l’oral et à l’écrit, et capacité à rédiger des analyses, des décisions et des rapports clairs et concis.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue pour l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier comment vous remplissez les exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et vos postes récents, les qualités personnelles suivantes :

  • Tolérance au stress
  • Rigueur en matière d’éthique, d’intégrité et d’impartialité
  • Jugement éclairé
  • Capacités de communication et habiletés interpersonnelles exceptionnelles
  • Tact et diplomatie

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous ne devez en aucun cas prendre part à quelque activité que ce soit, de façon directe ou indirecte, ni détenir une participation dans une entreprise, ni accepter ou être titulaire d’un poste contrevenant à vos tâches en tant que membre (prévu par la loi).
  • Vous devez être disponible pour des périodes de 2 à 3 jours, et ce, jusqu’à concurrence de 10 fois par année. Cela inclut entre 40 à 60 jours par année pour la préparation et le déroulement des séances avec la Commission, le voyagement et les délibérations après les séances. La majorité de la préparation s’effectue à partir de votre domicile.
  • Vous acceptez de vous déplacer pour prendre part aux audiences de la Commission et vous êtes en mesure de le faire.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Membre, Office national de l'énergie,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le but ultime du ministre des Ressources naturelles est de veiller à ce que le secteur des ressources naturelles permette la création d’emplois, la prospérité et l’apparition d’occasions de développement fondé sur des pratiques durables et des procédés à faible émission de carbone.

Pour garantir que la composition de l’Office reflète les perspectives régionales, la province ou territoire de résidence sera prise en compte lors de la nomination à l’Office national de l’énergie.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Membre (poste à temps plein)

Office national de l'énergie

L’Office national de l’énergie est un organisme de réglementation fédéral indépendant qui rend compte au Parlement par l’intermédiaire du ministre des Ressources naturelles. L’Office prend des décisions et formule des recommandations sur les réglementations relatives aux aménagements de pipelines internationaux et interprovinciaux, aux droits et tarifs associés, aux lignes de transport d’électricité internationales et à certaines autorisations concernant l’exportation et l’importation de l’énergie. Dans des régions particulières, dans le Nord et dans les zones extracôtières, l’Office national de l’énergie a des responsabilités pour réglementer les activités d’exploration et de production de pétrole et de gaz. L’Office réglemente les entreprises pour que leurs activités soient sécuritaires afin d’éliminer ou de réduire le risque pour le public, les travailleurs, l’environnement et les biens au cours du cycle entier d’un projet d’infrastructure énergétique, c’est-à-dire de la présentation de la demande jusqu’à la construction et à l’exploitation et, enfin, à la fermeture. L’Office national de l’énergie est situé à Calgary, en Alberta, compte environ 450 employés et est doté d’un budget annuel de plus de 70 millions de dollars.

Le ministre des Ressources naturelles s’engage à faire des recommandations sur la nomination des membres de l’Office, ce qui garantit que la composition de l’Office reflète les perspectives régionales et qu’il possède suffisamment d’expertise, notamment dans les domaines des sciences de l’environnement, du développement communautaire et du savoir traditionnel autochtone.

Il existe une possibilité de pourvoir un poste de membre à temps plein au sein de l’Office national de l’énergie. L’Office est composé d’un maximum de neuf membres à temps plein, chacun étant nommé pour une période de sept ans.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de l’Office national de l’énergie.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 février 2017 sur le site Web des nominations du gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale : 174 700 $ - 205 500 $ (GCQ 6)

Lieu de travail : Calgary, Alberta

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation relative au poste et/ou d'expérience ;
  • Diplôme en économie, en génie, en sciences de l’environnement, en finances ou en droit serait considéré comme un atout ;
  • Expérience dans le traitement des questions touchant les aspects économiques, d’ingénierie, sociaux, sécuritaires, environnementaux ou réglementaires du secteur de l’énergie ;
  • Expérience de l’interprétation et de l’application de la loi ;
  • Vaste expérience dans la prise de décisions nécessitant un équilibre objectif et délicat entre des éléments contradictoires ou conflictuels ;
  • Expérience dans le traitement de questions internationales liées à l’énergie serait considérée comme un atout ;
  • Expérience des questions économiques, sociales, et environnementales au sein des communautés autochtones constituerait un atout ;
  • Expérience dans l’établissement de relations, la promotion de partenariats et le travail avec des groupes autochtones, des communautés autochtones ou d’autres groupes d’intervenants au Canada constituerait un atout ; et
  • Expérience dans au moins un des domaines suivants constituerait un atout :
    1. Sciences de l’environnement : Expérience dans le traitement de questions liées à l’environnement, comme l’évaluation environnementale, la protection de l’environnement ou l’application de la loi au Canada.
    2. Savoir traditionnel autochtone : Expérience dans la collecte ou la compilation du savoir traditionnel des Autochtones pour façonner les processus de prise de décisions.
    3. Développement communautaire : Expérience dans la promotion des processus selon lesquels les membres des collectivités prennent des mesures collectives et trouvent des solutions aux problèmes communs ou pour l’atteinte d’un objectif conjoint.

Si votre candidature est retenue aux fins d'un examen écrit et d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités de l’Office national de l’énergie, ainsi que de son cadre législatif, y compris de la Loi sur l’Office national de l’énergie et des milieux de réglementation et commerciaux dans lesquels l’Office fonctionne ;
  • Connaissance du fonctionnement des marchés et du secteur de l’énergie (aspects économiques, d’ingénierie, sociaux, sécuritaires, et/ou environnementaux), et du rôle joué par le gouvernement et les organismes de réglementation, en vue d’obtenir des effets du marché conformes à l’intérêt public canadien ;
  • Connaissance du droit administratif, des principes de justice naturelle ainsi que des règles et pratiques suivies par les tribunaux d’arbitrage au Canada ;
  • Connaissance des aspirations et de l’histoire des peuples autochtones du Canada ainsi que de leur vision de l’avenir du pays ;
  • Capacité d’analyser des quantités importantes de renseignements techniques complexes et de prendre des décisions concrètes dans des délais prescrits par la loi et par les normes de service ;
  • Capacité de penser stratégiquement, de cerner des questions et de mener des analyses avec une compréhension profonde des enjeux liées au secteur de l’énergie et aux politiques connexes, de même que de poser des questions de manière constructive et de mettre au défi des idées de façon appropriée ;
  • Capacité à concilier les points de vue divergents des intervenants en tenant compte des implications économiques, sociales et environnementales ; et
  • Excellentes habiletés en communication orale et écrite, et capacité de rédiger des rapports, des analyses et des décisions de façon claire et concise.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Rigueur en matière d'éthique et intégrité
  • Respect, équité et impartialité
  • Bon jugement, tact et discrétion
  • Excellentes aptitudes en relations interpersonnelles
  • Collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez résider ou être disposé (e) à déménager à Calgary, en Alberta, ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • Vous devez être citoyen canadien ou résident permanent au sens de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.
  • Vous ne devez pas vous livrer, à titre de propriétaire, d’actionnaire, d’administrateur, de dirigeant, d’associé ou de quelque autre façon, à la production, à la vente, à l’achat, au transport, à l’exportation, à l’importation ou à quelque autre forme de commerce d’hydrocarbures ou d’électricité, ni détenir d’obligations, de débentures ou d’autres titres d’une société qui exerce de telles activités.
  • Vous devez vous consacrer à l’accomplissement des fonctions prévues, à l’exclusion de tout poste ou emploi incompatible avec celles-ci.
  • Vous devez consentir à voyager et à travailler de longues heures au besoin.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateur(trice) en chef de la santé publique, Agence de santé publique du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif global de la ministre de la Santé consiste à renforcer le système de santé universel financé par l’État et à veiller à ce qu’il s’adapte aux nouveaux défis.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Administrateur(trice) en chef de la santé publique (poste à temps plein)

Agence de santé publique du Canada

L’Agence de la santé publique du Canada est le principal organisme du gouvernement du Canada chargé de la santé publique au pays. Son objectif principal est de renforcer la capacité du Canada de protéger et d’améliorer la santé des canadiennes et d’aider à réduire les pressions sur le système de soins de santé. A cette fin, l’Agence s’efforce d’établir un système de santé publique efficace qui permet aux Canadiens d’améliorer leur état de santé et leur bien-être au quotidien par la promotion de la santé, la prévention et le contrôle des maladies chroniques et des blessures, ainsi que par la protection contre les maladies infectieuses et d’autres menaces pour leur santé. L’Agence s’engage également à réduire les inégalités en matière de santé entre les Canadiens les plus favorisés et les plus défavorisés.

L’administrateur en chef de la santé publique a la responsabilité de diriger l’Agence de la santé publique du Canada, et de conseiller le ministre de la Santé et, le cas échéant, de collaborer avec les autres ministères et organismes fédéraux, les gouvernements provinciaux et territoriaux et les administrations municipale, la communauté internationale, le milieu de la santé publique et les canadiennes sur les questions de santé publique. L’administrateur en chef de la santé publique est le premier professionnel de santé publique du gouvernement du Canada, notamment pendant les urgences de santé publique et il jouera un rôle de chef de file sur les questions nationales de santé publique et dans la participation des citoyens à la santé publique.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Agence de santé publique du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 12 février 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Lieu de travail : Région de la capitale nationale

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants. Veuillez noter que la taille maximale de chaque document téléchargé dans le cadre de votre application est de 3 Mo. Un maximum de cinq (5) documents peuvent être téléchargés à l'égard de toute demande, y compris la lettre d'accompagnement et le curriculum vitae.

Études et expérience

  • L’administrateur en chef est un professionnel de la santé qui possède des compétences dans le domaine de la santé publique (prévu par la loi); cela pourrait inclure un(e) professionnel(le) de la santé autorisé(e) qui possède des compétences en médecine, soins infirmiers ou autre profession associée au domaine de la santé publique ;
  • Formation de deuxième ou de troisième cycle et expérience en santé publique ou dans un domaine étroitement relié constitueraient un atout ;
  • Expérience de niveau supérieur à donner des conseils stratégiques et à prendre des décisions fondée sur des données probantes au sujet de questions complexes et sensibles, confirmée ;
  • Expérience dans l’établissement et le maintien de relations productives et multipartites avec des organismes partenaires, des intervenants divers et le monde universitaire ;
  • Expérience de porte-parole officiel sur des questions de santé publique, notamment en situations d’urgence, constituerait un atout ;
  • Expérience dans l’élaboration et la coordination de politiques, de programmes et de services gouvernementaux dans le domaine de la santé publique constituerait un atout ; et
  • Expérience dans l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies globales de prévention et de contrôle des maladies constituerait un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des activités de l’Agence de la santé publique du Canada de même que le cadre législatif qui régit ses activités ;
  • Connaissance des environnements, des processus et des pratiques exemplaires du gouvernement et des politiques publiques ;
  • Connaissance des rôles respectifs des gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux et des administrations municipale en matière de système de santé ;
  • Connaissance des principes et des pratiques de santé publique, du domaine social et de celui des soins de santé ;
  • Connaissance de l’étendue et de la profondeur des questions de santé publique au Canada et à l’étranger ;
  • Capacité démontrée d’établir et de maintenir des relations et des partenariats efficaces, y compris avec les communautés plus larges de la santé publique, de la recherche et du monde universitaire ;
  • Capacité d’identifier, d’analyser et de définir des priorités et des stratégies et de traiter de questions complexes et sensibles ;
  • Capacité de conseiller les ministres et, le cas échéant, de travailler avec les autres ministères et organismes fédéraux, les gouvernements provinciaux/territoriaux, la communauté internationale, les praticiens de la santé et les canadiennes sur des questions de santé publique ; et
  • Capacité, en tant que premier professionnel de la santé publique du gouvernement du Canada, de communiquer avec les gouvernements, les autorités sanitaires ou les organismes œuvrant dans le domaine de la santé publique, tant au Canada qu’à l’étranger ainsi qu’avec le public, les organismes bénévoles du domaine de la santé publique et le secteur privé aux fins d’information ou de consultation en matière de santé publique.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Normes d’éthique et intégrité élevées
  • Aptitudes interpersonnelles exceptionnelles
  • Tact et diplomatie
  • Capable de rester calme sous pression
  • Jugement sûr

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous êtes un(e) professionnel/ professionnelle de la santé qui possède des compétences dans le domaine de la santé publique (prévu par la loi).
  • Vous devez résider ou être disposé(e) à déménager dans la région de la capitale nationale ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Premier vice-président et membre, Commission des libérations conditionnelles du Canada,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L'objectif principal du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile est de diriger le travail du gouvernement pour que les Canadiens demeurent en sécurité.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Premier vice-président et membre (poste à temps plein)

Commission des libérations conditionnelles du Canada

La Commission des libérations conditionnelles du Canada est un tribunal administratif indépendant. Elle rend des décisions sur la mise en liberté sous condition des délinquants condamnés à une peine de détention dans un pénitencier fédéral et des délinquants condamnés à une peine de détention de moins de deux années dans les provinces ou territoires qui n'ont pas leur propre commission des libérations conditionnelles. La Commission des libérations conditionnelles du Canada rend également des décisions en matière de suspension du casier en vertu de la Loi sur le casier judiciaire, et elle formule des recommandations en matière de clémence conformément à la prérogative royale de clémence.

Le premier vice-président de la Commission des libérations conditionnelles du Canada est un membre à temps plein de la Commission. Il appui le président dans l'exercice de son rôle de premier dirigeant. Il mène le travail du Secrétariat des commissaires (c.à.d. normes professionnelles, formation, prise de décision de qualité et procédures d'appels). Il fait des recommandations éclairées au Ministre de la Sécurité publique à l'égard des dossiers de clémence par l'entremise du président. Le premier vice-président préside plusieurs comités et groupes de travail à l'interne et représente la Commission dans divers forums et comités liés à la justice pénale et à la loi.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de la Commission des libérations conditionnelles du Canada.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 5 février 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Échelle salariale : 174 700 $ - 205 500 $ (GCQ-6)

Lieu de travail : Région de la capitale nationale

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants: femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans une discipline des sciences humaines (droit, criminologie, travail social, psychologie, sociologie, etc.), ou combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;
  • Expérience de la gestion au niveau de la direction dans un organisme public ou privé, y compris la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience de l'interprétation et de l'application de la législation, de règlements et de politiques ;
  • Expérience de l'élaboration de politiques, de normes de rendement et de procédures opérationnelles ;
  • Expérience en perfectionnement professionnel, y compris traiter les besoins de formation et gérer la conduite professionnelle des cadres supérieurs ; et
  • Expérience du fonctionnement et de la direction d'un tribunal d'arbitrage, d'un organisme ou d'une entité équivalente sera considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'un examen écrit et d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des rôles et responsabilités de la Commission des libérations conditionnelles du Canada ;
  • Connaissance de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous conditionet de la Loi sur le casier judiciaire ainsi que de l'interprétation et de l'application des dispositions qu'elles contiennent à propos de la mise en liberté sous condition ;
  • Connaissance du système de justice pénale et de l'objet et des principes de la mise en liberté sous condition ;
  • Connaissance des questions sociétales ayant un impact sur le contexte dans lequel s'exerce la justice pénale, y compris les questions concernant les femmes, aux Autochtones et aux minorités visibles ;
  • Connaissance du droit administratif, des principes de justice naturelle ainsi que des règles et des pratiques suivies par les tribunaux d'arbitrage au Canada ;
  • Compétences solides en leadership et en gestion ;
  • Capacité d'interpréter les dispositions de diverses lois, les règlements, les politiques et d'autres documents dans un contexte d'arbitrage et d'évaluer la pertinence de la jurisprudence afin de rendre des décisions justes et équitables ;
  • Capacité à gérer une charge de travail diversifiée et lourde, et de s'acquitter de ses fonctions en vertu des pressions et des délais serrés ;
  • Capacité de traiter avec les gouvernements provinciaux et territoriaux et divers organismes s'intéressant à la justice pénale ; et
  • Compétences supérieures en communication orale et écrite.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnellles suivantes :

  • Normes d'éthiques élevées et de l'intégrité
  • Jugement sûr
  • Impartialit
  • Aptitudes supérieures en relations interpersonnelles
  • Discrétion et tact
  • Sensibilité aux questions ayant trait aux autochtones, au multiculturalisme et aux femmes

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Les membres sont choisis parmi des groupes suffisamment diversifiés pour pouvoir représenter collectivement les valeurs et les points de vue de la collectivité et informer celle-ci en ce qui touche les libérations conditionnelles ou d'office et les permissions de sortir sans escorte (prévu par la lois).
  • Vous devez être disposé(e) à vous établir dans la région de la capitale nationale ou à un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • Vous devez consentir à voyager dans l'ensemble du Canada à l'occasion.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président du conseil, Administration de pilotage des Grands Lacs,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d’emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président du conseil d’administration (poste à temps partiel)

Administration de pilotage des Grands Lacs Canada

L’Administration de pilotage des Grands Lacs Canada (Administration de pilotage des Grands Lacs) est une société d'État située à Cornwall en Ontario. Son mandat consiste à établir, exploiter, maintenir et administrer, dans l’intérêt de la sécurité, des services de pilotage efficaces dans sa région de responsabilité désignée. Cette région de responsabilité inclue toutes les eaux territoriales du Québec situées au sud de l'entrée septentrionale de l'écluse Saint-Lambert, et toutes les eaux canadiennes situées à l'intérieur et autour de l'Ontario et du Manitoba. L’Administration de pilotage des Grands Lacs exerce des pouvoirs d’autorité publique en matière de règlementation et émet, suspend ou révoque les brevets et certificats de pilotage.

Les principaux objectifs opérationnels de l’Administration sont les suivants :

  • Fournir un service de pilotage maritime économique, sécuritaire, fiable et efficace dans la région dont elle a la responsabilité, ainsi que des services connexes
  • Fournir les services susmentionnés dans un cadre commercial axé sur l’atteinte et le maintien de l’autonomie financière en imposant des tarifs équitables et raisonnables
  • Promouvoir l’utilisation efficace des installations, de l’équipement et de l’expertise de l’Administration grâce à l’affectation optimale de ces ressources dans l’intérêt d’une navigation sans danger
  • Pouvoir s’adapter aux politiques environnementales, sociales et économiques du gouvernement

Le conseil est responsable de la planification stratégique de l’Administration de pilotage des Grands Lacs, notamment de son plan d’affaires, de ses finances et de sa gérance. Pour répondre aux exigences de l’Administration de pilotage des Grands Lacs, il doit cerner les risques majeurs, planifier la relève et mettre sur pied un système d’information.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisation et ses activités sur le site Web de l'Administration de pilotage des Grands Lacs.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'Est le 19 février 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Taux journalier : 160 $ - 250 $

Honoraire annuel : 5 100 $ - 6 000 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou combinaison équivalente et acceptable d’études, de formation et d’expérience liées au poste ;
  • Expérience en tant que membre d’un conseil d’administration d’un organisme public ou privé, ou à titre de cadre supérieur responsable devant les parties intéressées dans le secteur public ou privé ;
  • Expérience dans la mise en œuvre de principes de gouvernance d’entreprise modernes et de pratiques exemplaires dans une culture de responsabilisation et de transparence ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience des relations avec les représentants de différents ordres de gouvernement et du secteur privé ;
  • Expérience de l’établissement et le maintien de relations de travail efficaces avec les partenaires d’affaires et les intervenants ; et
  • Exppérience des secteurs du pilotage, du transport maritime, ou de l’administration publique serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de l’Administration, incluant l’industrie canadienne du pilotage ;
  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président du conseil d’administration, du conseil d’administration et du premier dirigeant, y compris les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu’actionnaire ;
  • Connaissance de l’environnement des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel elle opère, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la planification stratégique d’entreprise ainsi que la surveillance et l’évaluation du rendement d’entreprise ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes et de mener des changements organisationnels ;
  • Capacité de favoriser le débat et la discussion entre les membres du conseil d’administration et de faciliter le consensus ; et
  • Capacité supérieure en communication, écrite et orale, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d’éthique élevées et intégrité
  • Leadership et habiletés interpersonnelles supérieurs
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être disposé(e) à présider des rencontres du conseil d'administration, y compris une assemblée générale annuelle, des réunions trimestrielles ainsi que des comités permanents et ad hoc, au besoin.

Si vous êtes nommé(e) au poste :

Vous devez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Président du conseil, Administration de pilotage des Laurentides,

Possibilité de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d'emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour le poste suivant :

Président du conseil d'administration (poste à temps partiel)

Administration de pilotage des Laurentides Canada

L'Administration de pilotage des Laurentides Canada (Administration de pilotage des Laurentides) est une société d'État située à Montréal, Québec. Son mandat consiste à exploiter, maintenir et gérer, dans l'intérêt de la sécurité de la navigation, des services de pilotage efficaces dans les eaux canadiennes de la région des Laurentides. L'Administration de pilotage des Laurentides exerce des pouvoirs d'autorité publique en matière de réglementation et émet, suspend ou révoque les brevets et certificats de pilotage.

Dans l'exécution de son mandat, l'Administration poursuit trois objectifs principaux :

  • Atteindre et maintenir une autonomie financière
  • Travailler avec ses partenaires et fournisseurs de services afin de maximiser l'efficacité, la qualité et la sécurité des services de pilotage, en étant attentif aux besoins des utilisateurs
  • Tenir compte des politiques et des initiatives du gouvernement du Canada, plus particulièrement pour ce qui est des questions technologiques et économiques, et s'y conformer.

Le conseil d'administration est responsable de la planification stratégique de l'Administration de pilotage des Laurentides, notamment de son plan d'affaires, de ses finances et de sa gérance. Pour répondre aux exigences de l'Administration de pilotage des Laurentides, il doit cerner les risques majeurs, planifier la relève et mettre sur pied un système d'information.

Vous trouverez d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de l'Administration de pilotage des Laurentides.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 5 février 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 220 $ - 260 $

Honoraire annuel : 5 700 $ - 6 700 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ce poste. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants: femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine d'études pertinent ou combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation et d'expérience liées au poste ;
  • Expérience en tant que membre d'un conseil d'administration d'un organisme public ou privé, ou à titre de cadre supérieur responsable devant les parties intéressées dans le secteur public ou privé ;
  • Expérience dans la mise en œuvre de principes de gouvernance d'entreprise modernes et de pratiques exemplaires dans une culture de responsabilisation et de transparence ;
  • Expérience de la gestion des ressources humaines et financières ;
  • Expérience des relations avec les représentants de différents ordres de gouvernement et du secteur privé ;
  • Expérience de l'établissement et le maintien de relations de travail efficaces avec les partenaires d'affaires et les intervenants ; et
  • Expérience des secteurs du pilotage, du transport maritime, ou de l'administration publique serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de l'Administration, incluant l'industrie canadienne du pilotage ;
  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président du conseil d'administration, du conseil d'administration et du premier dirigeant, y compris les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu'actionnaire ;
  • Connaissance de l'environnement des politiques publiques touchant une société d'État, ainsi qu'une compréhension générale de l'environnement législatif dans lequel elle opère, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la planification stratégique d'entreprise ainsi que la surveillance et l'évaluation du rendement d'entreprise ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes et de mener des changements organisationnels ;
  • Capacité de favoriser le débat et la discussion entre les membres du conseil d'administration et de faciliter le consensus ; et
  • Solides habiletés en communication, écrite et orale, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d'éthique élevées et intégrité
  • Leadership et habiletés interpersonnelles supérieurs
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Vous devez être disposé(e) à présider des rencontres du conseil d'administration, y compris une assemblée générale annuelle, des réunions trimestrielles ainsi que des comités permanents et ad hoc, au besoin.

Si vous êtes nommé(e) au poste:

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, Marine Atlantique S.C.C.,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs tiennent compte reflètent de la diversité du Canada. À l'avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite, qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires au sein des postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d'emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays, qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateur (postes à temps partiel)

Marine Atlantique S.C.C.

Marine Atlantique S.C.C. est une société d'État dont le siège social est situé à St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador. Le mandat de Marine Atlantique consiste à offrir des services de traversier de qualité, sécuritaires et respectueux de l'environnement entre l'île de Terre-Neuve et la province de la Nouvelle-Écosse, de manière fiable, courtoise et économique. La société offre des services de traversiers permanents et saisonniers. Les services de traversier sont essentiels, tant pour le transport de passagers que pour le transport de marchandises, pour assurer la liaison entre la province de Terre-Neuve-et-Labrador et le territoire continental du Canada.

Le conseil d'administration de Marine Atlantique S.C.C., qui est composé de dix personnes, assure la fonction générale d'orientation stratégique et de surveillance des activités commerciales de la société. Le Conseil régit le fonctionnement de Marine Atlantique S.C.C. au moyen d'une réglementation stricte. La Loi sur la gestion des finances publiques, la Loi autorisant l'acquisition de Marine Atlantique S.C.C. et la Politique maritime nationale du gouvernement fédéral procurent un cadre pour les activités de la société. Parallèlement à cette législation, les statuts constitutifs, les règlements administratifs et l'énoncé de mission de Marine Atlantique S.C.C. orientent les décisions que prennent le conseil d'administration et la direction.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de Marine Atlantic S.C.C.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 8 février 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 310 $ à 375 $

Honoraire annuel : 4 000 $ à 4 700 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération pour l'un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle, qui démontrent en quoi que vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent, ou combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation liée à l'emploi et d'expérience ;
  • Un titre professionnel comptable reconnu (CPA) serait considéré comme un atout ;
  • Expérience en tant que membre d'un conseil d'administration pour une organisation du secteur public ou privé ou de cadre supérieur qui a des comptes à rendre aux intervenants dans le secteur public ou privé ;
  • Expérience des relations avec des représentants supérieurs du gouvernement ou du secteur privé ;
  • Expérience dans le milieu du transport ou des affaires (préférablement le secteur maritime) ; et
  • Expérience dans au moins un des domaines suivants : gestion de projets, ingénierie, transport maritime, relations publiques, droit, communications, relations avec la collectivité ou mobilisation auprès des intervenants.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de Marine Atlantique S.C.C., ainsi que de l'industrie du transport, de préférence le secteur maritime ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités d'un membre du conseil d'administration, notamment les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu'actionnaire ;
  • Connaissance de l'environnement des politiques publiques touchant une société d'État, ainsi qu'une compréhension générale de l'environnement législatif dans lequel elle évolue, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la gestion des ressources humaines et financières, de la planification stratégique d'entreprise ainsi que de la surveillance et de l'évaluation du rendement d'entreprise ;
  • Connaissance de la gouvernance d'entreprise, des principes de bonne gouvernance et des pratiques exemplaires ;
  • Connaissance dans un ou plusieurs des domaines suivants : comptabilité, finances, administration des affaires, commerce ou économie, ingénierie, droit, industrie du transport ou secteur maritime, marketing, communications ou relations publiques ;
  • Compétence financières ;
  • Capacité d'identifier, d'analyser et de définir des priorités et des stratégies ;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec les autre membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Aptitudes linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles est préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références afin de vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d'éthique élevées et intégrité
  • Habiletés interpersonnelles supérieures
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites les exigences suivantes :

  • Les dirigeants et les salariés de Marine Atlantique S.C.C. ou d'une personne morale de son groupe ne peuvent être des administrateurs d'une société d'État mère, exception faite du premier dirigeant de Marine Atlantique S.C.C.(législatif).
  • Vous résidez à Terre-Neuve-et-Labrador ou en Nouvelle-Écosse.
  • Vous êtes disposé à participer aux quatre réunions régulières annuelles du conseil d'administration (mars, juin, septembre et décembre), à la séance annuelle de stratégie et à l'assemblée publique annuelle. Les réunions ont habituellement lieu au bureau principal de St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Si vous êtes nommé à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Administrateurs, VIA Rail Canada Inc.,

Possibilités de nomination

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l'avenir le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite, qui s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires au sein des postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l'inclusion, l'honnêteté, la prudence financière et la générosité d'esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

Le principal objectif du ministre des Transports est de veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d'emplois et de croissance économique.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays, qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Administrateur (postes à temps partiel)

VIA Rail Canada Inc.

VIA Rail Canada Inc. (VIA Rail) est une société d'État dont le siège social est situé à Montréal, au Québec. VIA Rail exploite les services ferroviaires voyageurs à l'échelle nationale au nom du gouvernement du Canada. Créé en 1977, VIA Rail offre des services voyageurs sécuritaires, rentables et respectueux de l'environnement d'un océan à l'autre et dans les deux langues officielles. Chaque semaine, la société exploite près de 475 trains sur 12 500 kilomètres de voie, reliant ainsi plus de 400 collectivités canadiennes. La société relève du Parlement par l'entremise du ministre des Transports.

Le conseil d'administration de VIA Rail est responsable de la gouvernance, la surveillance des activités, la performance et la direction stratégique de la société. Ses membres s'assurent que des règles de contrôle internes sont en place pour gérer les risques et garantissent l'exactitude des états financiers et des rapports de l'organisation.

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de VIA Rail Canada Inc.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 29 janvier 2017 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Votre lettre d'accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Taux journalier : 410 $ à 485 $

Honoraire annuel : 5 300 $ à 6 200 $

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l'un des groupes suivants: femmes, Autochtones canadiens, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour l'un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle, qui démontrent comme vous répondez aux critères suivants :

Études et expérience

  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent, ou combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation liée à l'emploi ou d'expérience ;
  • Un titre professionnel comptable (CPA) serait considéré comme un atout ;
  • Expérience en tant que membre d'un conseil d'administration pour une organisation du secteur public ou privé dans un environnement commercial complexe ou de cadre supérieur au sein d'une organisation du secteur public ou privé dans un environnement commercial complexe, qui a des comptes à rendre aux intervenants dans ces secteurs ;
  • Expérience des relations avec des représentants supérieurs du gouvernement ou du secteur privé ;
  • Expérience dans le domaine des transports ou des affaires (de préférence dans le secteur ferroviaire) ; et
  • Expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants : gestion de la sûreté, relations publiques, droit, comptabilité, finances, technologies de l'information, communications, relations avec la collectivité ou mobilisation auprès des intervenants.

Si votre candidature est retenue aux fins d'une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de VIA Rail, ainsi que de l'industrie des transports, de préférence le secteur ferroviaire ;
  • Connaissance des rôles et des responsabilités d'un membre du conseil d'administration, notamment les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu'actionnaire ;
  • Connaissance de l'environnement des politiques publiques touchant une société d'État, ainsi qu'une compréhension générale de l'environnement législatif dans lequel elle évolue, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;
  • Connaissance de la gestion des ressources humaines et financières, de la planification stratégique d'entreprise ainsi que de la surveillance et de l'évaluation du rendement d'entreprise ;
  • Connaissance de la gouvernance d'entreprise, des principes de bonne gouvernance et des pratiques exemplaires ;
  • Connaissance dans un ou plusieurs des domaines suivants : comptabilité, finances, administration des affaires, commerce ou économie, génie ferroviaire, droit, marketing, communications, relations publiques, acquisition de projets de construction publics de grande envergure, approvisionnement en matière d'infrastructure et gestion de projets, gestion de la sécurité et de la sûreté, cybersécurité, et gestion et administration de régimes de retraite importants;
  • Compétence financières ;
  • Capacité d'identifier, d'analyser et de définir des priorités et des stratégies;
  • Capacité de prévoir les questions émergentes ;
  • Capacité d'établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec les autre membres du conseil et les partenaires et les intervenants du conseil ; et
  • Capacité supérieure en matière de communication, à l'oral et à l'écrit, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants.

Aptitudes linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles est préférable.

Si votre candidature est retenue aux fins de l'étape suivante du processus de sélection, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l'expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Jugement sûr
  • Normes d'éthique élevées et intégrité
  • Habiletés interpersonnelles supérieures
  • Tact et diplomatie
  • Réflexion stratégique

Facteurs d'admissibilité et conditions d'emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous satisfaites aux exigences suivantes :

  • Les dirigeants et les salariés de Via Rail Canada Inc. ou d'une personne morale de son groupe ne peuvent être des administrateurs, exception faite du premier dirigeant de Via Rail Inc. (prévu par la loi).
  • Les administrateurs retenus doivent participer à quatre réunions trimestrielles du conseil d'administration, ainsi qu'à d'autres réunions, au besoin. Les administrateurs doivent être disposés à agir à titre de président ou de membre d'un comité du conseil.

Si vous êtes nommé à l'un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Faire une demande d'emploi en ligne

Possibilités d'emploi permanentes

Membres, Commission des libérations conditionnelles du Canada,

Possibilités de nominations

Nous savons que notre pays est plus fort et notre gouvernement plus efficace lorsque les décideurs reflètent la diversité du Canada. À l’avenir, le gouvernement du Canada suivra un processus de nomination transparent et fondé sur le mérite qui s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du gouvernement à assurer la parité entre les sexes et une représentation adéquate des Canadiens autochtones et des groupes minoritaires dans les postes de direction. Nous continuerons de rechercher des Canadiens qui incarnent les valeurs qui nous sont chères : l’inclusion, l’honnêteté, la prudence financière et la générosité d’esprit. Ensemble, nous créerons un gouvernement aussi diversifié que le Canada.

L’objectif principal du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile est de diriger le travail du gouvernement pour que les Canadiens demeurent en sécurité.

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants :

Membres – toutes les divisions régionales (postes à temps plein)

Membres – toutes les divisions régionales (postes à temps partiel)

Commission des libérations conditionnelles du Canada

La Commission des libérations conditionnelles du Canada est un tribunal administratif indépendant. Elle est chargée de rendre des décisions touchant la mise en liberté sous condition des délinquants condamnés dans des établissements fédéraux ou dans des établissements provinciaux ou territoriaux lorsque la province ou le territoire n’a pas sa propre commission des libérations conditionnelles. La Commission des libérations conditionnelles du Canada rend aussi des décisions concernant les suspensions du casier aux personnes qui ont été condamnées pour une infraction criminelle, mais qui ont démontré être des citoyens respectueux des lois à présent. Elle fait également des recommandations en matière de clémence.

Les commissaires de la Commission des libérations conditionnelles du Canada prennent des décisions qui ont des implications considérables pour la sécurité du public et pour l’intégrité du régime de libération conditionnelle au Canada. Selon le cas, ces décisions sont prises par voie d’audience ou d’étude du dossier, par un ou deux commissaires. Les audiences de libération conditionnelle se tiennent dans les pénitenciers. La décision et les motifs qui justifient cette décision sont communiqués au délinquant verbalement à la fin de l’audience. Une décision écrite est ensuite fournie.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de la Commission des libérations conditionnelles du Canada.

Comme ce processus est en cours, les demandes seront acceptées sur une base continue tout au long de l'année. Les candidats qui ont déjà soumis leur demande n'ont pas besoin de postuler à nouveau, même si le poste est republié. Soyez assuré que les candidats seront contactés, si nécessaire, et informés des résultats du processus.

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23h59 heure de l'Est le 31 janvier 2017 sur le site Web du gouverneur en conseil. Les candidats doivent s’assurer de soumettre leur curriculum vitae ainsi que le formulaire de candidature dûment rempli avec leur demande en ligne.

Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée au Secrétaire adjoint du Cabinet (Personnel supérieur), Bureau du conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Échelle salariale des membres à temps plein : 124 300 $ - 146 200 $ (GCQ-4)

Taux journalier des membres à temps partiel : 625 $ à 730 $ (GCQ-4)

Lieux de travail :

  • Région de l’Atlantique (Nouveau-Brunswick ; Nouvelle-Écosse ; l’île-du-Prince-Édouard ; Terre-Neuve/Labrador – bureau régional à Moncton, Nouveau-Brunswick)
  • Région du Québec (bureau régional à Montréal, Québec)
  • Région de l’Ontario/Nunavut (bureau régional à Kingston, Ontario)
  • Région des Prairies (Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Territoires-du-Nord-Ouest – bureaux régionaux à Saskatoon, Saskatchewan et Edmonton, Alberta)
  • Région du Pacifique (bureau régional à Abbotsford, Colombie-Britannique)

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Canadiens autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Pour que votre candidature soit prise en considération pour un de ces postes, veuillez fournir dans votre demande des exemples tirés de votre expérience professionnelle qui démontrent en quoi vous satisfaites aux critères suivants :

Études et expérience

  • Un diplôme d’une université reconnue ou une combinaison acceptable d’études, de formation et/ou d’expérience pertinentes ;
  • Expérience de la prise de décisions au niveau de la haute direction concernant des questions de nature délicate et complexe ;
  • Expérience de l’interprétation et de l’application de la législation, de règlements et de politiques ;
  • Expérience de l’utilisation d’un ordinateur pour les communications, les recherches et le traitement de textes (Microsoft Word) ; et
  • Expérience de travail à titre de décideur dans un tribunal d'arbitrage serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins d’un examen écrit et d’une entrevue, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

  • Connaissance du mandat et des rôles et responsabilités de la Commission des libérations conditionnelles du Canada ;
  • Connaissance des questions sociétales ayant un impact sur l’environnement de la justice pénale, y compris les questions reliées aux femmes, aux Autochtones et aux minorités visibles ;
  • Connaissance de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition et de la Loi sur le casier judiciaire et leur interprétation et leur application par rapport à la mise en liberté sous condition, est considérée un atout ;
  • Excellente capacité d’analyse et de prise de décisions ;
  • Capacité d’interpréter les textes de lois, les règlements, les politiques et autres documents dans un contexte quasi judiciaire et d’évaluer la pertinence de la jurisprudence afin de rendre des décisions ;
  • Capacité de rédiger d’une manière claire, concise et précise et habiletés de communication orale; et
  • Capacité de s’acquitter d’une lourde charge de travail à l’intérieur de courts échéanciers et de fonctionner dans un environnement stressant.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable. Certains postes exigent une aisance à s'exprimer en français ou en anglais, et certains postes exigent des compétences en français et en anglais.

Si votre candidature est retenue aux fins de l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références pour vérifier en quoi vous avez satisfait aux exigences relatives à l’expérience et en quoi vous avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, les qualités personnelles suivantes :

  • Normes d’éthiques élevées et intégrité
  • Jugement sûr dans l’utilisation de renseignements de nature très délicate
  • Adaptabilité et souplesse
  • Savoir travailler efficacement de façon autonome et en équipeRespect envers les questions Autochtones, multiculturelles et celles touchant les femmes

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous répondez aux exigences suivantes :

  • Les membres sont choisis parmi des groupes suffisamment diversifiés pour pouvoir représenter collectivement les valeurs et les points de vue de la collectivité et informer celle-ci en ce qui touche les libérations conditionnelles ou d’office et les permissions de sortir sans escorte (prévu par loi).
  • Membre à temps plein : vous devez résider ou être disposé(e) à déménager dans la région du bureau régional auquel vous êtes nommé(e) ou à un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.
  • La préférence sera accordée aux personnes résidant dans la Région pour laquelle elles ont postulé.
  • Vous devez être disposé(e) à voyager considérablement à l'extérieur de la région immédiate du bureau régional auquel vous êtes nommé(e). Il est possible que vous ayez à vous s’absenter du foyer fréquemment pour plus d’une journée afin de mener des audiences dans des établissements fédéraux et provinciaux.
  • Vous devez posséder un permis de conduire valide, ou un moyen de transport personnel pour se rendre aux différents pénitenciers de la région, certains de ceux-ci étant dans des régions rurales et éloignées.
  • Membres à temps partiel : vous devez être disponible à travailler un minimum de 5 à 10 jours par mois.

Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes :

Vous devrez vous conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de votre mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous Formulaires et documents de référence.

Titulaires de charge publique à temps plein – Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Titulaires de charge publique à temps partiel – Vous serez assujetti(e) à la Loi sur les conflits d'intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un lien è cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables. Les candidatures retenues seront admissibles à une nomination pendant une période de deux ans suivant la date de réception d’un avis écrit.

Faire une demande d'emploi en ligne