Profil d'organisme - Centre de recherches pour le développement international

Centre de recherches pour le développement international



Société d'État (Exempte de la partie X de la LGFP)

Ministre responsable

Ministre du Développement international et de la Francophonie

Mandat

Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) est une société d'État créée par le Parlement du Canada en 1970 pour aider les pays en développement à se servir de la science et de la technologie pour trouver des solutions viables aux problèmes sociaux, économiques et environnementaux auxquels ils font face. L’appui du CRDI sert en particulier à consolider les capacités de recherche locales afin d’appuyer les politiques et les technologies susceptibles de contribuer à l’édification, dans les pays du Sud, de sociétés en meilleure santé, plus équitables et plus prospères.

Bureau principal

Ottawa (Ontario)

Dispositions des nominations

Loi sur le Centre de recherches pour le développement international
http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/I-19/page-3.html

Le conseil des gouverneurs du Centre de recherches pour le développement international est composé d’un président, du président du Conseil et d’au plus douze autres gouverneurs.

Le président du Conseil est nommé à titre amovible par le gouverneur en conseil pour un mandat d’une durée maximale de cinq ans.

Le président est nommé à titre amovible par le gouverneur en conseil pour un mandat d’une durée maximale de cinq ans.

Les autres gouverneurs sont nommés à titre amovible par le gouverneur en conseil pour des mandats respectifs de quatre ans au plus, ces mandats étant, dans la mesure du possible, échelonnés de manière que leur expiration au cours d’une même année touche moins de la moitié des gouverneurs.

Le mandat des gouverneurs peut être reconduit, à des fonctions identiques ou non.

Le Conseil choisit son vice-président en son sein.

En cas d’absence ou d’empêchement du président du Conseil ou de vacance de son poste, la présidence du Conseil est assumée par le vice-président.

Le président est le premier dirigeant du Centre; à ce titre, il en assure la direction et contrôle la gestion de son personnel.

En cas d’absence ou d’empêchement du président ou de vacance de son poste, le Conseil peut autoriser un cadre supérieur du Centre à assurer la présidence, sous réserve toutefois de l’approbation du gouverneur en conseil lorsque l’intérim dépasse soixante jours.

En cas d’empêchement d’un gouverneur autre que l’un des deux présidents, le gouverneur en conseil peut, selon les modalités qu’il fixe, nommer un suppléant.

En cas de vacance d’un poste de gouverneur avant l’expiration normale du mandat, le gouverneur en conseil peut nommer une personne à ce poste pour la durée restant à courir.

Le président, le vice-président du Conseil et au moins six autres des gouverneurs doivent être des citoyens canadiens.

Au moins huit des gouverneurs ont soit de l’expérience dans le domaine du développement international ou celui des sciences naturelles, des sciences sociales ou de la technologie, soit une formation dans le second domaine.

À l’exception des président et vice-président du Conseil, deux des gouverneurs qui sont des citoyens canadiens peuvent être choisis parmi les membres du Sénat et de la Chambre des communes.

Admissibilité/Conflits

Le président, le vice-président du Conseil et au moins six autres gouverneurs doivent être des citoyens canadiens. Au moins huit des gouverneurs ont soit de l'expérience dans le domaine du développement international ou celui des sciences naturelles, des sciences sociales ou de la technologie, soit une formation dans le second domaine. À l'exception des président et vice-président du Conseil, deux des gouverneurs canadiens peuvent être choisis parmi les membres du Sénat et de la Chambre des communes.

Quorum

Sept gouverneurs, dont au moins quatre sont des citoyens canadiens. Le Conseil ne peut toutefois valablement délibérer que si les gouverneurs présents, lorsque leur nombre est supérieur à sept. sont majoritairement des citoyens canadiens.

Vérificateur

En vertu de l'article 21 de la Loi sur le Centre de recherches pour le développement international, le vérificateur général est le vérificateur du Centre.

Traitement

Président du Conseil

  • Fixé par le GC: Poste
    taux journalier (360 $ - 420 $)
  • Poste; annuel (9 200 $ - 10 800 $)

Vice-Président du Conseil/gouverneur

  • Fixé par le GC: Poste
    taux journalier (360 $ - 420 $)
  • Non spécifié (4 600 $ - 5 400 $)
  • Les gouverneurs, autres que le président et le président du Conseil, qui sont nommés à titre de président du comité des finances et de la vérification ou président du comité des ressources humaines reçoivent des honoraires annuels supplémentaires dans l’échelle (4 600 $ - 5 400 $).

    Les gouverneurs choisis parmi les sénateurs ou les députés ne recevront pas de rémunération, mais pourront se faire rembourser leurs frais.

Nominations

Date
début/fin
Niveau
du poste
Président intérimaire
Lebel, Jean
Ottawa, Ontario
À titre amovible
2013-05-01
Président du conseil
1 poste vacant
Gouverneurs
Gilmore, Scott
Ottawa, Ontario
À titre amovible
2015-03-26
2018-03-25
Heath, Alanna
Toronto, Ontario
À titre amovible
2015-03-26
2018-03-25
Houlden, Gordon
Edmonton, Alberta
À titre amovible
2013-06-06
2016-06-05
Khoja, Shainoor
Vancouver, Colombie-Britannique
À titre amovible
2015-06-18
2018-06-17
Patel, Nadir
Ottawa, Ontario
À titre amovible
2013-06-06
2016-06-05
Rosenthal, Uriel
Rotterdam, Netherlands, Hors du Canada
À titre amovible
2015-06-18
2018-06-17
Solberg, Monte
Calgary, Alberta
À titre amovible
2013-06-06
2016-06-05
Vérificateur (membre de droit)
Le vérificateur général du Canada
Ottawa, Ontario
1984-09-01
Nombre total de postes vacants : 1